Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 [2028 - 2078] Suite et fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle

Masculin Messages : 325
Age : 25
Localisation : Everywhere

MessageSujet: [2028 - 2078] Suite et fin.   Sam 28 Juil - 18:58



Dégringolade

Les incidents de la première moitié du 21ème siècle auraient du pousser les colonies à renforcer leurs liens, mais au contraire, cela les a poussé à se diviser. Marshall a des années lumières des autres, laissant Leviathan seul contre un ennemi de taille. La colonie Close Heaven fournissait sans peine les dernières inventions sortis des laboratoires de Cypher, fondation scientifiques créée en 2020, mais uniquement pour des tests en situation réelle. Evidemment ça n'était pas dit ouvertement, mais ils évitaient de s'engager réellement dans la bataille pour éviter les pertes d'effectifs et donc de cobaye. Quant à Apophysis... Elle avait des problèmes tout aussi graves à gérer.




En l'an 2028, quelque chose de dramatique se produit sur Apophysis. Ayant entendu parler des attaques de Xoïdes sur Marshall et désirant en découdre tant pour venger la colonie alliée que pour se venger du massacre survenu quarante ans plus tôt, une organisation criminelle du nom d'Antarès lança une opération de coup d'état directement sur le siège de la S-Reign du vaisseau principal. Inutile de vous dire que ce fut un franc succès. Pas parce que les forces étaient plus élevées du côté des terroristes, mais pour la bonne raison que jamais les colons ne se seraient attendus à une attaque venant de l'intérieur. Leur ennemi actuel étant les Xoïdes et Nox, il semblait ridicule qu'une tentative de coup d'état soit effectuée à ce moment. Et pourtant. Arthur Wood, qui prévoyait de prendre sa retraite à ce moment, eut droit à une exécution en règle avant qu'Antarès ne prenne le contrôle du vaisseau mère. Pour beaucoup, il s'agissait d'anciens militaires ayant perdu un membre de leur famille, ou des proches qui étaient en voyage sur une autre colonie.

Le Quartier Général d'Antarès a été aménagé sur L'Irae Apoptosis, un des Irae d'Apophysis, qui fut bien vite renommé en Black Matter, afin de signifier que la vie sous le joug de la S-Reign était terminé. Le vaisseau principal fut la scène d'une véritable chasse aux sorcières. De multiples gouvernementaux et sympathisants furent massacrés sans sommation, afin de définitivement décourager ceux qui avaient quelque chose à redire à la domination d'Antarès.

Il va de soi que tous n'étaient pas prêts à la boucler et à laisser cette organisation criminelle faire ce que bon lui semblait. Au contraire, les plus courageux se réunirent régulièrement pendant plusieurs jours d'affilée pour entreprendre des actions et restaurer la vie telle qu'elle était auparavant. Mais avant même que l'opération puisse être lancée... l'intérieur des colonies de Black Matter fut complètement désarmé. Toutes les armes à usage militaire ou autoritaire furent déplacées sur les vaisseaux de combats et les porte-vaisseaux, afin d'éviter toute mutinerie venue de l'intérieur. Cela ne changeait rien à la force militaire de la colonie. Cela dit, le port d'arme étant maintenant interdit, il n'était plus réellement possible de faire face à Antarès de façon loyale ou du moins égale. Ils avaient bien prévu leur coup, et presque aussitôt, cette poche de résistance disparut aussi vite qu'elle était apparue.


Une "ville" rebelle, ou plutôt un camp, fut installée dans le vaisseau principal de Black Matter. Pandemia, une zone de non droit, rassemblait les rebelles voulant vivre coupés des civils normaux, bien à l'abri entre des murs solides, bien gardés, presque infranchissables. A l'intérieur, c'est l'anarchie. Même si les gradés d'Antarès possèdent tout le pouvoir dont ils ont envie, chacun fait absolument ce qu'il veut. L'alcool et la drogue circulent à flots, les bagarres s'enchaînent toute la journée... bref, cet endroit est situé entre le parc d'attraction perverti et le battle royale.

Quittant ce lieu, la plupart des gens ne voulant pas ce de nouveau régime, martial et dictatorial, décidèrent de migrer et de partir sur Höle, le second vaisseau, où la vie était bien plus calme. Les autres... restaient là, par obligation plus que par choix, et essayaient de ne pas trop s'en faire pour l'avenir. Après tout, Antarès voulait surtout venger les citoyens perdus, ce n'étaient pas forcément de mauvais bougres. Et puis toute résistance était inutile, après tout.

Le plus curieux dans cette histoire est sûrement que bien que radicalement anti-gouvernemental, Black Matter ne tenta rien contre les autres colonies. Au contraire, en cas de problème, ils ont bien précisé aux autres Présidents, inquiets, qu'ils seraient enclins à les aider si leur aide était vraiment nécessaire, à condition que leur colonie n'ait pas à se déplacer jusqu'à celle des autres. Devant ce manque d'agressivité et cette bonne volonté affichée, les autres gouverneurs ne pouvaient pas tenter une restauration du pouvoir de la S-Reign par la force. Cela revenait à faire s'entredétruire les colonies, et c'était la dernière chose à faire dans cet univers hostile...



En l'an 2050, Close Heaven fit enfin parler de lui. Grâce à leurs études sur les Xoïdes, ils purent créer ce qu'aujourd'hui on appelle les Cyborgs. Mais cela implique plus, mais beaucoup plus qu'une robotisation de parties du corps touchées par une maladie ou une atrophie. Un implant mêlant nébulite et matériel électronique est inséré par chirurgie dans le cerveau du futur cyborg. Généralement, une partie subsiste en dehors du crâne, travaillée avec un minimum d'esthétique pour dissimuler le fait que ce soit un implant. Mais la machine en elle-même est trop grosse pour être implantée sans lésion.

Mais qu'est-ce qu'un vrai Cyborg ? Pour commencer, tous les Cyborgs sont interconnectés. Construite par les scientifiques de Cypher, une énorme machine, le Core X, rassemble toutes les données biométriques d'un cyborg et les stocke. Mais ils peuvent ainsi communiquer, et ce n'importe où dans la galaxie. Le Core X est une fusion entre le cerveau du Xoïde écrasé sur terre et les technologies humaines les plus évoluées. Il entraîne cependant de très nombreux effets, que Cypher tente d'exploiter un maximum.

Etant donné que la racine du Core est d'origine Xoïde, les Cyborgs subissent peu à peu des mutations assez particulières. Le corps entier se change progressivement en organisme biomécanique. Les tissus organiques sont mécanisés, et le cerveau devient plus un puissant ordinateur qu'un véritable organe. Les yeux peuvent par conséquent analyser un corps humain, pour détecter ses défauts, blessures, température, bref une véritable caméra multi usages, doublé d'un moniteur affichant mentalement les champs de visions partagés des autres cyborgs selon leur volonté, ou même des données informatiques, le soap qui passe à la télé pendant ce moment, de la musique...

Leur capacités physiques sont améliorées, ils deviennent progressivement insensibles aux coups, et peuvent se connecter à n'importe quelle machine pour en prendre le contrôle, la pirater ou en extraire ses données. Les connecteurs ne sont ni plus ni moins que les terminaisons nerveuses des cyborgs, qui elles aussi sont transformées par les mutations dues aux implants. Ils peuvent donc les faire sortir de leur bras, jambes, doigts, pour les connecter à des postes informatiques. Mais ils peuvent également les connecter à un cerveau humain. Même si cela signifie la mort pour la cible d'une telle chose, en se connectant à une personne, ils peuvent lui voler des renseignements ou les contraindre à exécuter leurs volontés.

Notons que bien qu'insensibles aux pathologies normales, les cyborgs peuvent être victimes de virus informatiques détraquant leur systèmes, et le moindre court-circuit ou choc électrique les tuerait.

Et un détail qui n'est pas des moindres... Être relié au Core X implique plusieurs choses. La première : Cette interconnexion a un prix. Les Cyborgs sont surveillés en permanence, et il leur est impossible de désactiver l'implant. Même s'ils peuvent faire des actes en désactivant leur champ de vision partagé, leurs pensées sont épiées, et connues des scientifiques de Cypher. Si un cyborg menace l'intégrité de la société, il sera immédiatement détruit via un puissant choc électrique donné par l'implant.

Autre chose, plus le corps assimile son côté Cyborg et se mécanise plus il est difficile pour le porteur d'implant de faire preuve de vrais sentiments. Il les éprouve toujours, mais sa conscience et son inconscient vont le diriger vers un fonctionnement automatique, froid et calculateur, comme un robot.

C'est ce genre de découvertes et tests sur les humains qui a poussé les colonies, y compris le Black Matter, à boycotter ce genre de pratiques et à les interdire sur leurs vaisseaux. Ainsi, même si les Cyborgs sont très courants sur Close Heaven, on en verra pratiquement pas sur les autres colonies. Et même s'il y en a, ils ne disent jamais qu'ils ont un implant. Etant très mal vus par les autres, ils évitent de le crier sur les toits.



En l'an 2070, la guerre prit fin pour Leviathan. Pendant toutes ces années, les conflits n'avaient connu que de très courtes pauses, et les autres colonies avaient beaucoup de mal à envoyer des alliés pour les aider, étant eux-mêmes confrontés aux Xoïdes, dont la recrudescence était maintenant parfaitement notable. C'est pour cette raison que le conflit s'éternisa encore et encore, pendant 42 ans.

Mais ça n'était pas destiné à s'éterniser. Les humains, pensant que les Noxiens étaient eux aussi une forme de vie semblable aux Xoïdes, espérait de tout coeur qu'ils ne s'allieraient pas avec eux pour les éradiquer. Mais pas besoin d'espérer. Les Xoïdes chassent tout ce qui vit. Et les Noxiens étaient bien vivants. Cette année, au début de l'hiver sur Leviathan, un essaim Xoïde fit un saut hyperspatial et atterrit à quelques milliers de kilomètres seulement de la colonie. Mais au lieu de se diriger vers elle, elle fonça droit vers la forteresse mobile des ennemis du Leviathan, s'acharnant à exterminer chaque vaisseau qui leur passait entre les pattes.

Quelques minutes d'hésitation avant de prendre une décision. Les Xoïdes étaient leur ennemi commun. Une guerre de ce type, durant des années et amenuisant sans cesse les ressources, ne conduirait qu'à s'offrir sur un plat en argent au premier assaut Xoïde. Des émissaires furent envoyés dans la forteresse, pendant que les troupes du Leviathan se détournaient de leur principal objectif pour lancer une attaque sur les Xoïde. Ce fut, pour une fois, une grande victoire pour les deux camps.

Suite à ça, les émissaires conclurent un accord avec les Noxiens. En gage de leur bonne volonté, un vaisseau colonial, dont la vétusté empêchait de vivre dedans, serait réaménagé pour eux, qui avaient subi de lourds dommages, et autant de Noxiens qui le souhaitaient pourraient vivre dedans. Il s'agissait là d'une ferme volonté de coexistence, sans arrière pensée. L'alliance était importante quand on savait quels prédateurs rôdaient dans les nébuleuses diffuses de l'Univers.

La ratification de l'EG39, l'Edit Galactique n°39 se passa sans encombre. Même si certains humains avaient du mal encore avec les Noxiens, qu'ils considéraient clairement comme des aliens sans coeur, la paix s'installa avec quelques tensions, mais de façon qui s'annonçait durable. Les deux armées, la Grande Nox et l'Armée, fusionnèrent, pour donner la FIDS, la Fore Interstellaire de Défense Spatiale. Les trois autres colonies signèrent elles aussi l'édit, qui devint le premier traité de paix galactique avec une race alien.



2078. La fin du passé, le début du présent, la projection vers l'avenir. L'état des colonies est à peu près stable, même si quelques problèmes tels que les Xoïdes, la conversion massive de cyborgs ou les assauts de la Résistance sur les postes d'Antarès.

Mais les civils et autres ont moyen de développer une vie stable dans les grandes lignes, et le voyage continue, avec l'espoir de trouver un jour un nouveau monde. Vous pouvez voyager dans les autres colonies ou bien construire votre vie sur un seul et même vaisseau. Désormais, vous serez seuls maîtres de l'évolution du projet Extended Odysseus dans l'Espace. Depuis 8 ans, les Noxiens prolifèrent dans toute la galaxie, dorénavant alliés et non ennemis. Les cyborgs sont tolérés, mais leur présence est extrêmement mal vue, même s'ils font des pilotes extraordinaires.

Je ne sais pas qui vous êtes, fourmi sur les milliards de colons. Mais je sais une chose. Je sais que vous vous démarquerez et que vos sortirez du lot. A vous de graver la stèle de l'histoire de vos actes. Bonne chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-odyss.bbactif.com
 

[2028 - 2078] Suite et fin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» [AIDE] Probleme messagerie vocale virtuelle orange suite au passage à Froyo
» Unknown Yet (->suite de "Dark Side")
» [Neville, Katherine] Le Feu Sacré (suite de "Le Huit")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Avant l Aventure :: Journal de Navigation-