Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 Entre pilote de Scar [PV jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 294
Age : 27


Feuille de personnage
Métier : Pilote de Scar
Nébulite Nébulite: 4900

MessageSujet: Entre pilote de Scar [PV jack]   Lun 3 Juin - 14:05

La jeune Noxienne se mit à rire. Quelle idée avait-elle eu de demander à l'un de ses amis de partager ses connaissances sur le dénommé Jack Fang. Cela faisait presqu'une heure déjà, qu'il l'assommait de on-dit et rumeurs pas très nettes qui depuis toutes ces années couraient au sujet du fameux pilote. Ce n'était pas qu'elle ne le connaissait pas, en tant que Noxienne ayant participé à la guerre, elle savait pertinemment que cet homme, décrit de façon si peu glorieuse dans la bouche de son ami, -dont elle soupçonnait une certaine jalousie?- n'était pas étranger à l'alliance qui subsistait entre Noxien et Humain. Pourtant, Tili était resté à l'écouter, plus par curiosité et sympathie que réel intérêt.

« Alors comme ça ce type est un géant, hein ? » ricana-t-elle en terminant de se délier les épaules, loin d'être impressionnée par cette révélation.

« Je rigole pas Tili...cet homme est effrayant ! C'est pas pour rien s'il s'est fait viré de la FIDS... »

L'air sombre et préoccupé de Nell lui donna envie de le secouer comme un prunier. Qu'avait-il à se sentir si concerné celui-là ? Elle leva les yeux au ciel en laissant échapper un soupire.

« Ouais, ouais... j'ai entendu parler de cette histoire. C'est pas ça qui va m'empêcher d'aller lui dire trois mots, Nell ! »
contra-t-elle soudain impatiente.

Voyant la mine fermé de celui-ci, la jeune femme entreprit de rassembler ses affaires sans plus se préoccuper des états d'âme de l'humain. Vraiment, sa réaction la dépassait complètement. Elle ne lui avait pas encore fait part de son idée de changer d'air pour rejoindre l'IMS après tout. De quelques gestes énergiques, elle enfilait son uniforme de pilote qu'elle avait alors troqué contre un débardeur et un short pour faire ses exercices matinaux.

« Bon...je te dirai si je réussi à croiser ce démon. D'ici là préoccupe toi plutôt de l'état de ton équipement, ok ? »

Avec un dernier petit sourire pour son ami, Tili se détourna pour disparaître en toute hâte vers les hangars de la FIDS. Non sans lâcher doucement à mesure qu'elle s'éloignait : « Parce que franchement, personne d'autre que toi n'en voudrai... »

Le dénommé Nell ne rajouta rien mais déjà, tandis qu'il l'observait s'enfuir un sourire conquit se dessinait sur ses lèvres.

Quant à Tili, cette discussion harassante l'avait rendu plus déterminée que jamais à se faire recruter parmi l'IMS. Elle avait notamment une hâte particulière à l'idée de rencontrer ce vétéran dont elle avait si souvent entendu parler au fil des ans. Avant cela cependant, il allait lui falloir se faire juger digne...puis enfin juger s'ils étaient à la hauteur de leur réputation. Personnellement, elle n'avait cure de recommencer en bas de la hiérarchie si les hommes étaient bons. Voilà justement qui avait de quoi alimenter plus encore sa détermination.

Quelques temps plus tard dans la matinée, elle amarrait son AS marqué de l'insigne de la FIDS sur le quai du QG de l'IMS. Alors qu'elle mettait pied à terre, la Noxienne fut happée par la vision de l'imposant vaisseau. Ne pouvant retenir un sifflement admiratif face à l'immensité du croiseur Irae s'offrant à sa vue, elle en apprécia le spectacle. Oh, elle l'avait déjà entraperçu de loin, mais alors de près, c'était carrément une autre affaire...c'était...conséquent !

*Et qui sera le premier Xoïde à venir tâter du gros canon ?* songea-t-elle furtivement en imaginant béatement le carnage que devait créer une telle arme sur ces sales engeances.

C'était presque si ses yeux n'en pétillaient pas de convoitise. Néanmoins, elle se reprit rapidement de sa contemplation et jeta un dernier coup d'oeil à son Scar. Puis, elle entreprit de s’avancer tranquillement le long de la baie d'amarrage. Autant dire qu'il n'y avait pas foule...

Arrivée à deux pas de la passerelle la pilote s'arrêta. Elle pouvait choisir de pénétrer l'Irae pour demander à voir le commandant, à supposer qu'il soit là... ou bien attendre ici de voir qui entrait et sortait. Histoire de se faire une petite idée quant aux membres qu'une telle section militaire acceptait. Tili choisit d'attendre. Quitte à ne croiser personne, pour l'heure, elle avait bon espoir.

Nonchalamment, elle croisa les bras et s'appuya contre la première haute caisse de stockage qui traînait, sans se figurer qu'un sourire en coin avait fleurit sur son minois à l’affût. A croire qu'elle avait tout son temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 114
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chef de l'IMS
Nébulite Nébulite: 650

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Dim 9 Juin - 11:06

A vrai dire, la demoiselle Noxienne ne risquait pas de croiser grand monde au niveau de la baie d'amarrage. Tout le monde était soit sur la colonie même, en train de travailler ou de profiter d'un quelconque congé, ou bien sur le vaisseau, en train, cette fois, de faire les maintenances. Jack se fichait éperdumment du niveau en mécanique des membres de son organisation, bien qu'il possédât bien un ou deux éléments qui auraient fait pâlir les ingénieurs de la FIDS voire même de Cypher. Non ce qu'il voulait c'est que le travail soit également réparti, et par des roulements, tout le monde finissait par venir mettre la main à la patte dans un secteur du vaisseau. Y compris lui. Ceci étant dit, Jack était aujourd'hui en plein bourbier administratif, pour changer. Leur dernière intervention sur une autre colonie, remontant tout de même à plus de six mois en arrière, avait laissé quelques traces parfaitement visibles sur les vaisseaux de Marshall. Et voilà que la S-Reign leur réclamait le remboursement des dégâts matériels infligés. Ils leur avaient sauvé la peau d'un foutu raid Xoïde bon sang ! C'était pas suffisant comme remboursement ? Dans ce genre de combat, c'était courant d'avoir des dommages collatéraux. Et en plus, on ne dénombrait -pour une fois- qu'une seule perte civile, un criminel en fuite qui avait eu la bonne idée de fuir vers les vaisseaux les plus éloignés du coeur politique, et qui était par malchance tombé sur un Dévoreur qui s'éclatait à ravager le vaisseau. Et le Xoïde fort bien baptisé en cette occasion, l'avait dévoré comme un pauvre insecte.

Bref, autant dire que l'humeur de Jack au moment où on lui signala qu'un Scar de l'armée venait de s'amarrer sans permission au quartier général était déjà bien massacrante, et cette nouvelle n'était pas faite pour arranger les choses, comme put le remarquer son chargé de transmission, qui prit un marqueur à tableau sur le front, balancé sans douceur. Il poussa un grognement de bête, et releva les yeux vers les écrans qui retransmettaient la vision extérieure du vaisseau. Un Scar classique, comme il en avait utilisé à ses débuts en tant que pilote. Il donna l'ordre de faire changer les visio-senseurs d'angle, et observa sans rien dire le (la en l'occurrence) pilote qui attendait près de la passerelle. Pendant un bref moment il eut la vilaine pensée de la faire attendre jusqu'au lendemain sans que personne n'aille rien lui dire, mais le regard réprobateur du chargé de communications, qui avait apparemment lu sur son expression son idée puérile le fit changer d'avis. Si ça se trouve, c'était important. Sauf qu'en cas de demande importante, c'était un gradé qui venait, toujours avec un ou deux soldats pour flatter son égo, et ils ne venaient pas en Scar. Ni dans aucun AS.

«Chef, semblerait que ça soit une Noxienne... Je la fais entrer ? Elle a pas l'air méchante. »

«M'en bats les couilles. Si elle pilote un Scar, c'est qu'elle a été excommuniée. Les couleurs de son robot sont celles de la FIDS, pas celles des Sana Noxiras. Je les attire putain...»

Il éteint ses ordinateurs, et se leva, prenant une cigarette dans le magnifique porte-cigarettes en corne de Beokhat que lui avait offert un des trois chamanes Noxiens de la forteresse qui navigait non loin de Leviathan. Oui, ils étaient potes. Pour le coup, le chamane en question avait huit ans et demi. Ca lui faisait toujours bizarre de discuter avec un gamin. Le fait est que s'il avait été humain, il aurait eu 22 ou 23 ans. Foutus aliens.

«J'vais la chercher. Au moindre signe de menace de sa part, je la dégomme.»

Jeffrey, le chargé de communication (mieux de l'appeler par son prénom), leva les yeux au ciel. Travaillant sur place depuis des lustres, très peu de temps après l'arrivée de Jack à l'IMS en fait, et s'était au fil du temps habitué au caractère de chien de son capitaine, et de ses menaces exubérantes mais rarement sérieuses. Quand la colère de Jack était véritable, il le savait et évitait de l'ouvrir. Un coup du colosse aurait suffi à lui briser la nuque, petit informaticien intelligent à l'extrême mais chétif comme pas permis qu'il était. Et depuis huit ans que la guerre était finie, il n'avait vu Jack dans une véritable rage qu'une seule fois, et aimerait autant que cela ne se reproduise jamais. Cependant... Là il avait envie de mater un peu. La Noxienne était franchement pas moche -très rares étaient celles qui l'étaient-, et ne semblait plus soumise à aucune des règles alien étranges dont il avait entendu parler, vu que selon Jack, elle était excommuniée. Lui n'y comprenait rien.

Trente-cinq ponts plus bas, l'ascenseur relâcha l'humain dans le sas de sortie du vaisseau. Derrière, la passerelle et la baie d'amarrage, toutes les deux pressurisées. Il avait pris soin d'emmener avec lui un V9 fonctionnel et chargé, glissé entre la peau nue de son ventre et son pantalon de toile noire, et portait son sempiternel manteau de cuir noir ouvert sur rien d'autre qu'une peau nue, zébrée de cicatrices par endroits, certaines plus visibles et graves que d'autres, mais pour la plupart étant discrètes. Il n'avait pas pris son chapeau -il faisait nuit en dehors des colonies- mais avait cependant pris ses lunettes de soleil. Question de principe, ses yeux verts étaient foutrement sensibles à la lumière.

Quelques secondes après, soit environ dix minutes après que Jeffrey ait signalé l'arrivée de la pilote, Jack lui faisait face (façon de parler, il dépassait de presque deux têtes la plupart des gens), en chair et en os.

«J'peux savoir pourquoi vous venez garer votre engin ici ? C'est un parking privé là, l'Irae appartient pas à l'armée pour le coup. Donc soit vous dégagez et vous revenez à pieds, soit vous me dites c'que vous êtes venue foutre ici en moins de dix secondes. Et ici, c'est pas un refuge pour ancien Sana Noxiras, j'vous préviens. »

Toujours très aimable. Surtout quand on touchait à son bébé (le QG ici). Et comme très souvent, oubliant l'existence de ce que les gens appelaient le tact. Balancer à la figure d'un excommunié qu'il était un ex-Sana Noxiras, c'était pas vraiment gentil de sa part. Disons juste qu'elle avait débarqué pile quand il ne fallait pas. Et la visite à sa fille approchait à grand pas. Et il sentait -il avait un instinct monstrueux- que son ex-femme allait encore lui poser un lapin. Pour changer.

«Te reste huit secondes.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 294
Age : 27


Feuille de personnage
Métier : Pilote de Scar
Nébulite Nébulite: 4900

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Dim 9 Juin - 15:25

Tili n'avait presque pas bougée. De sa personne, seul son regard avait coulé une fois encore sur l'Irae monumental dont elle inspectait les moindre détails avec curiosité. Réflexe probablement dû à une déformation professionnelle, elle était irrémédiablement amenée à vouloir savoir comment pouvait fonctionner une telle bête tout en cherchant l'existence de points faibles, de failles...

Parallèlement, elle n'eut pas à patienter fort longtemps. Cela faisait à peine dix minutes qu'elle attendait lorsqu'une masse imposante se dessina dans l'embrasure du sas lors de son ouverture. L'apparition, un grand blond -pour ne pas dire géant- tout de noir vêtu, fit lever un sourcil intrigué à la noxienne. Si elle avait l'habitude des humains, celui-là se démarquait fortement de ses paires ne serait-ce que par sa grandeur. Arrivant sur elle à grand pas, elle avait machinalement embrassé du regard cette nouvelle source de distraction s'offrant à sa vue. Sans même s'en cacher, elle étudia l'homme comme elle avait étudié quelques instant plus tôt le grand vaisseau et ce, jusqu'à ce que son regard se pose sur le V9 coincé dans sa ceinture.
De là, elle remonta la tête jusqu'à son visage dur. Son imposante stature parcourue des stigmates de ses combats passées n'étaient pas déplaisante en soi, aussi rustre que lui parurent ses mots par la suite...
Car déjà, il était sur elle à l'acculer de petits mots doux tous plus poignant les uns que les autres.

Très, très étrangement, quelque chose dans son ton...un je-ne-sais-quoi d'impérieux et franchement cassant, averti Tili qu'il ne semblait pas vraiment d'humeur propice à une bonne petite discussion. Peut-être valait-il mieux en venir directement aux mains ? Mais décidément, quelle chance elle avait. Il était là, presque offert sur un plateau à déverser sa mauvaise humeur sur ses épaules...
Laissant les traits de son visage accuser le coup - il avait réussi à lui faire crisper quelque peu son sempiternel petit sourire- elle leva le menton vers lui avec défiance et fixa ses lunettes sans ciller.
Il n'était pas dans son caractère de se laisser démonter par trois mots, quand bien-même l'interlocuteur s'amusait à appuyer exactement là où ça faisait mal. Des humains à la langue venimeuse, elle en avait rencontré à la pelle, de même qu'il existait des personnes excessivement bonnes. Ce Jack, lui, apparaissait d'ors et déjà comme quelqu'un d'impulsif et de râleur à qui, de toute évidence, on n'avait pas apprit à ronger son frein. Un genre de mâle dominant en quelques sortes...à prendre avec des pincettes.

Mais voilà...c'était au tour de Tili d'éprouver des difficultés à ronger son propre frein. Car au lieux de l'affecter, le comportement pressant de l'homme attisa plus encore la tentation qu'elle éprouvait à le tester. Retenant un soupire à grand peine en se raclant la gorge innocemment, le coup du compte à rebours manqua lui faire lever les yeux au ciel. Et dire qu'elle aurait pu être tranquillement dans ses quartiers à la FIDS, au lieux de quoi il avait fallu qu'elle décide rencontrer ce type là...en fait, voilà qui était plutôt amusant.
Relâchant la pression de ses épaules, elle se décolla de sa caisse sans paraître le moins du monde indisposée ni effarouchée. C'est même le plus naturellement du monde qu'elle riposta avec un certain culot, de sa voix calme et sûre :

« Bon...je suppose que c'est toi le ''Fameux'' Jack Fang. Je ne cherche pas de refuge, non... une permission d'affectation à l'IMS me serait amplement suffisante ! » Intérieurement, elle s'esclaffa vertement en repensant à la conversation du matin-même avec Nell... il apparaissait subitement plus que probable que cet homme soit tel qu'il le décrivait. Après une seconde d'hésitation cependant, et sans le quitter du regard, elle rajoutait pleine d'espoir :

« Cela dit, il existe une autre raison à ma présence ici avec mon Scar, autre que celle de t'irriter. Le fait est que je suis sérieuse concernant ma demande d'affectation. Et je serai honorée que tu accepte de t'opposer à moi. Tu vois l'genre ? Une petite session d’entraînement...Scar contre Scar... »


Ses requêtes achevées, elle se mordilla les lèvres d'impatience tout en s'appuyant une nouvelle fois contre la caisse en prévision des nouveaux aboiement négatif de l'être humain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 114
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chef de l'IMS
Nébulite Nébulite: 650

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Dim 9 Juin - 22:22

Sur le coup, il pensa sincèrement que quelqu'un, notamment celle qu'il avait sous les yeux, se foutait de sa gueule. Voilà qu'un beau jour, une ancienne Sana Noxiras se pointait au QG, et affirmait sans paraître la plus gênée du monde vouloir entrer dans son organisation. S'il n'avait pas la certitude qu'ils n'étaient que tous les deux au niveau de la passerelle, il aurait volontiers démembré la jeune effrontée pour voir si l'auteur du canular se serait montré. Cependant, vu qu'elle ne semblait pas méchante et suffisamment allumée (on l'était dès lors qu'on proposait un duel de Scar à Jack Fang, tristement célèbre pour sa façon de piloter magistrale mais dangereuse, justement) pour le provoquer en duel, sa tension descendit d'un cran. Il n'avait rien contre elle, elle s'était juste pointée au mauvais moment. Il la détailla sans rien dire pendant un bon moment, les sourcils froncés derrière ses lunettes de soleil qui ne le protégeaient de rien d'autre que des rares lampes présentes sur la passerelle et au niveau de la baie, puis soupira légèrement. Pas spécialement la carrure d'une foudre de guerre, un minois pas dégueulasse, des cheveux courts. Coiffure à chier selon lui, mais l'habit ne faisait pas le moine, heureusement.

«Si tu veux rentrer à l'IMS va falloir que tu oublies le tutoiement et que tu commences à m'appeler Commandant et pas "Fameux Jack Fang". Ramène tes miches à l'intérieur, on se les gèle. »

Son ton bourru étant coutumier, il fit demi tour sans un mot de plus, lui accordant donc tacitement une sorte d'entretien à bord de l'Irae. Il ne releva pas la provocation en duel pour la simple et bonne raison que c'était même pas à prévoir pour l'instant. Sûr qu'elle serait testée, mais pas de cette façon. Premièrement Jack ne la connaissait d'Eve ni d'Adam, et il se connaissait. Si jamais ça partait en cacahuète, il était foutu de détruire le Scar et le pilote qui était dedans sans même se poser de questions.

Et effectivement, il ne faisait pas spécialement chaud à l'extérieur de l'Irae. Les systèmes d'air conditionné ne réchauffaient pas l'air quand c'était si proche du vide spatial, et surtout sujet à des ouvertures répétées sur le vide. L'économie de l'énergie étant primordiale, on laissait l'air ambiant être brassé par le passage des gens et le reste de l'air colonial. Mais dès qu'il manquait de monde, on atteignait des températures presque voire carrément hivernales. Et Jack n'était pas du genre à se vêtir de superflu, comme le prouvait son manteau ouvert sur... rien. Son torse nu. Où il emmenait la nouvelle arrivante - il ne connaissait toujours pas son foutu nom, sûrement à dormir debout comme pour la plupart des noxiens - ? Au poste de commandement, où se trouvait également une salle adjacente, privée, où il faisait passer les entretiens. Lui ou un autre, du moment que Jack avait suffisamment confiance en lui. Là c'était lui. Tout plutôt que cette merde administrative. Surtout pour des conneries comme des remboursements. Où ils touveraient le fric pour payer les réparations de toute façon ? Et une bonne partie de l'IMS assistait un vaisseau relativement en difficulté de Close Heaven, pris dans un essaim Xoïde. Donc pas d'effectif. Merde, juste ça à dire.

«J'ai rien contre une paire de bras supplémentaires à l'IMS. On manque un peu de gars en ce moment, et la moitié de mon équipe est sur Close Heaven, sur un vaisseau désolidarisé de la flotte, pour repousser un assaut Xoïde. Et pour une fois c'pas le taf qui manque. J'espère que t'as les tripes nécessaires. Et la discipline qui va avec. Ici quoi qu'on puisse en dire à l'armée, c'est pas un camp de vacances.
»

Il lui envoya ça sur un ton moins colérique, plus neutre, machinal même. Ce qui était l'évidence pour lui, mais pas nécessairement pour les autres. Beaucoup parlaient de Jack comme d'un excentrique, ce qui n'était pas foncièrement faux. Mais au travail, il était pire qu'une bête de somme, et accumulait le boulot sans discontinuer. Et quand il ne travaillait pas à la base, il pouvait tout aussi bien partir sur une autre colonie sur un parfait coup de tête pour aller chercher du travail, et ne pas revenir avant plusieurs semaines (sauf urgence) jusqu'à ce qu'il ait atteint ses objectifs.

«Et sache que même si j'accepte ta candidature... tu vas en chier avant d'être considérée comme un membre à part entière de l'équipage, je te le garantis. On n'oblige personne à rester, mais on veut des gens sur qui on peut compter. Si un raid Xoïde nécessite notre présence à l'autre bout de la galaxie, peu nous importe que tu sois en train de faire du shopping ou de forniquer dans un tripot des Vaisseaux Derniers de Leviathan. Quand on décolle, on décolle. T'as des questions ? »

Ils étaient arrivés dans la salle de commande, immense cockpit donnant sur l'espace, avec des dizaines et des dizaines de postes informatiques, un poste de commande central où Jack s'asseyait généralement pour bosser. La salle était facilement aussi grande qu'un gymnase de taille moyenne, et pourtant l'espace libre était... minime, réduit à quelques passages entre les postes informatiques, les cartes galactiques, et des tas d'autres choses dont la signification était douteuse. Il se dirigea vers une porte, et l'ouvrit d'un passage de la main devant un objectif. La pièce qui se trouvait derrière était bien plus petite, ressemblant à un bureau tout ce qu'il y avait de plus officiel. Personne dans la salle de commande, personne ici... à croire que c'était un vaisseau fantôme. Et pourtant les voyants des transmetteurs utilisés par les membres de l'IMS, dont des répliques étaient présentes dans le bureau privé de Jack, étaient pour les trois quarts au vert. Mine de rien, ça bossait.

«Bon. Dis-moi ce que tu nous veux vraiment maintenant.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 294
Age : 27


Feuille de personnage
Métier : Pilote de Scar
Nébulite Nébulite: 4900

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Lun 10 Juin - 10:08

Dans l'expectative la plus totale depuis qu'elle avait prononcé ses dernières paroles, Tili, appuyée contre sa caisse, ne s'attendait pas à devoir essuyer un parfait silence de la part de l'homme. En fait, elle s'était plutôt attendu à des cris offusqués ou quelques réflexions cuisantes. Mais rien. Derrière ses lunettes noires, qui pouvait deviner ce qu'il avait en tête...elle fini par se persuader qu'il était en train de l'étudier, probablement de la même manière qu'elle un peu plus tôt et en ressentit une étrange démangeaison.

Et puis aussi subitement qu'il était arrivé il s'en retournait, non sans avoir lancé quelques conditions et l'ordre de le suivre au passage.
*Ah, les joies du commandement. Tu m'étonne qu'il se les gèlent...* railla-t-elle mentalement.

Mais bien trop heureuse de ne pas se voir directement refoulée, Tili s'était empressée de suivre le colosse à travers les dédales constituant l’intérieur de l'immense vaisseau. Bien qu'il ne semblait pas y avoir grand monde, tandis qu'elle le suivait et l'écoutait parler de sa voix âpre, qui semblait naturelle venant de lui, son regard glissait sans cesse de son dos au nouvel environnement qu'elle avait pénétré. Et il fallu bien se rendre à l'évidence : suivre un géant n'était pas une mince affaire, surtout quand on était déterminé à analyser tout ce qui se trouvait à porter de regard.

« Je prend note, Commandant, je prend note... » assura-t-elle dans son dos avec une certaine bonne humeur, ne perdant pas une miette de ses mots.

Un peu plus tard ils débouchèrent dans une zone d'envergure énorme, salle de commande apparemment, qui débordait à foison de poste informatiques et bénéficiait d'un cockpit monstre. Tout semblait géant ici, à l'image du Commandant. Il lui faudrait faire et refaire plus d'une fois le tour du bâtiment si elle voulait un jour espérer ne pas se perdre. La réplique suivante de l'humain se grava elle aussi dans son cerveau, mais elle préféra garder le silence sans se départir de sa jovialité. Savourant par avance de pouvoir venir travailler dans cet Irae quotidiennement, peut-être, même si elle devait affronter les foudres quotidiennes de cet individu. Bizarrement, il n'avait pas reparlé de sa proposition de défi, de toute évidence il devait trouver que c'était une fort mauvaise idée, ou bien peut-être la faisait-il bien rire. Et bien que ça la frustre quelque peu, elle se rassurait en se promettant qu'ils auraient bien l'occasion tôt ou tard de voir de quoi ils étaient capables.
Quoi qu'il en soit, cette pièce là fut traversé rapidement et sans chichi puis ils rejoignirent un petit bureau adjacent, lui aussi vide. Là, le patron se retourna vers elle et l'interrogea encore. Elle l'observa quelques secondes, suffisamment pour se demander s'il gardait vraiment ses lunettes H24, puis elle se lança :

« Eh bien, d'abord, il semblerait que j'ai encore oublié de me présenter. Je suis Tili Asharan, pilote de Scar de la section Titan3 sur le Léviathan.
J'ai bien écouté vos...recommandations, et je n'en suis pas moins déterminée à vous rejoindre. Le fait est que je ne me sens plus à ma place dans la FIDS, cela dit, j'ai été bien formée. Depuis quelques temps déjà je caresse l'idée de vous rejoindre... travailler dur et prendre des risques ne me fait pas peur. En fait je me vois mal vivre sans ça ! »


S'armant de son petit sourire, elle croisa les bras et rajouta :

« Donnez-moi une chance et je vous prouverez que je suis digne de faire partie de votre équipage. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 114
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chef de l'IMS
Nébulite Nébulite: 650

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Lun 22 Juil - 11:29

Comme souvent, Jack donnait l'impression d'écouter son interlocuteur d'une oreille, et encore, une oreille distraite. Il consultait, pendant que Tili parlait, ses écrans de contrôle, vérifiant à la fois les maintenances effectuées, prévues, et en cours sur le vaisseau, et les informations auxquelles avaient la FIDS sur les différentes sections de la FIDS présentes sur Leviathan. De ce qu'il voyait, l'escadron d'où provenait la Noxienne n'était pas franchement un des plus dégueulasses. Il avait déjà vu des types se pointer avec des états de service assez lamentables. Non, pour le coup il ne voyait pas réellement de raison de refuser Tili parmi eux. Ceci étant... il restait un des commandants les plus tyranniques des forces armées terriennes, et avait du même coup une réputation à tenir.

Il appuya sur un interrupteur commandant une instruction dans l'interphone du hangar à Armor Suits. Il demanda à ce que deux Scars soient appareillés pour bientôt, et armés comme s'ils partaient en mission contre des Xoïdes. Dans l'absolu il n'y avait que peu de chances que des Xoïdes se pointent pour deux scars en mission de reconnaissance, mais on n'était jamais assez prudents. Et Jack avait un passif assez conséquent avec ces prédateurs, du coup... De tous il devait certainement être le plus prudent.

"Bien. Tu es officiellement admise parmi nous en tant qu'aspirant. Tu ne seras membre à part entière que lorsque tout l'équipage en aura décidé ainsi, et quand tu auras passé le test, qui se déroulera dans une dizaine de minutes. Au vingtième pont, tu trouveras un vestiaire féminin avec tout ce qu'il faut. Armes, combinaisons, puces d'identifications pour l'AS que tu piloteras. C'est un modèle assez vieux mais tu devrais y être familière, vu que ce sont ceux qui sont utilisés actuellement par la FIDS. Retrouve moi au hangar 6 dans quinze minutes."

Jack se leva, ouvra la porte, et lui indiqua la sortie avant de l'emprunter lui-même pour se diriger vers sa cabine privée. Il enfila... rien du tout, en fait. Il détestait les combinaisons, et n'en mettait que lorsqu'il empruntait un AS prototype, qui avaient plus de chances de tuer un pilote que de fonctionner normalement. Et les g étaient tellement intenses lors des accélérations que le pilote devait systématiquement revêtir une combinaison spéciale. En revanche, il prit un autre paquet de cigarette, et un deuxième V9 au cas où. Une fois ses petites "amplettes" effectuées, il redescendit dans les entrailles pour se rendre aux hangars. Il traversa celui où étaient entreposés les AS prototypes de classe Guardian, qui étaient... proprement impressionnants même dans l'immobilité, et se rendit directement dans celui où étaient entreposés les scars. Celui de Jack était assez aisément reconnaissable. Noir, il avait les galons de Commandants gravés au métal doré sur les épaules de l'engin. Une cigarette en pleine combustion était peinte de chaque côté du visage de l'appareil, donnant au tout un effet de style sympathique quoi que parfaitement inutile. Quelques armes personnalisées avaient été installées dessus, achevant de donner à l'AS sa démarcation absolue par rapport aux appareils de la FIDS, généralement très classiques puisque possédant une arme intégrée au bras droit, et quelques armes moyenne portée. Celui de Jack possédait deux armes en alliage acier/titane accrochées dans le dos, un V9 type AS fixé à la jonction jambes/abdomen, et deux mines de contacts accrochées aux épaules, du type de celles installées sur les Scar Wrath. En d'autres termes, cet AS là privilégiait de façon absolue le combat de proximité, les V9 étant réputés pour leur manque d'efficacité contre les Xoïdes.

Le Commandant de l'IMS s'installa donc dans son cockpit, situé au niveau du poitrail, et fit ouvrir les portes du sas, juste avant celles du vaisseau, attendant que TIli soit prête pour partir. Aucun indice laissé sur la mission de "test", rien. L'IMS étant réputée pour son adaptabilité et sa capacité à improviser, autant commencer par là pour voir si Tili avait les compétences et les tripes pour faire partie de cette petite famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 294
Age : 27


Feuille de personnage
Métier : Pilote de Scar
Nébulite Nébulite: 4900

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Mar 6 Aoû - 19:56

Avec une certaine fébrilité, les mains jointes dans son dos, la Noxienne observait le commandant appuyer sur un petit communicateur pour donner des ordres. Ordres qui eurent tôt fait de l’interpeller plus que de raison. Ses yeux perçants au sourcil relevé le scrutant avec curiosité, elle se demanda ce qu'il pouvait bien préparer ainsi...
C'est alors qu'un grand sourire se peignit sur le minois de Tili à la reprise de parole du commandant, s'élargissant plus encore tandis qu'il exposait la situation. Guère préoccupée, c'était génial, vraiment ! Voilà qui allait au-delà de ses espérances. De quoi était constitué le teste au juste ? Brûlant de rejoindre directement le hangar, elle se força à garder une allure digne et se raidit quelque peu en déglutissant alors qu'il lui cédait le passage pour sortir. Les informations s'enregistrèrent dans sa mémoire comme l'on marque quelques pièces de cuir d'un fer rouge.

*Officiellement admise, aspirante. Vingtième pont. Hangar 6. Quinze minutes !*


C'était très clair, et cela lui convenait parfaitement. Transpirant la détermination et l'excitation, la demoiselle se mit en marche pour accomplir ce qui devait l'être.

« Bien commandant ! »
clama-t-elle avec force en passant devant lui tout feu tout flamme, se dépêchant de traverser les zones déjà explorées pour tâcher trouver le vestiaire recommandé.

A vrai dire, étant venu expressément en Scar, elle était déjà habillée de sa combinaison spéciale. La seule chose qui manquerait était donc précisément la puce d'identification qui lui permettrait d'utiliser les Scars de l'IMS...  Non sans enthousiasme, elle songea aussi qu'il lui serait peut-être permit plus tard de transférer l'I.A. de son propre scar ?

C'est sur cette pensée que la pilote fini par trouver -d'ailleurs plus facilement que prévu- le vingtième pont. Pénétrant le lieu d'un pas énergique en ratissant chaque coin d'un regard critique, elle eut tôt fait de repérer ce qui l'intéressait. Les puces et armes étaient soigneusement entreposées dans une pièce adjacente au vestiaire. Tili s'empara simplement d'un V9, ayant déjà sur elle la vibro-lame de la FIDS, ainsi que d'une puce.
Quelques minutes plus tard, elle rejoignait d'un bon rythme le Hangar 6, prête à intégrer la machine qui lui serait assignée. En voyant l'AS de Jack, elle ne put retenir le long sifflement admiratif de s'échapper de ses lèvres. C'est qu'il était balèze et avait de la gueule celui-là ! Paré comme il l'était. Avec son sourire de jeune effrontée, Tili ne tarda pas à décrocher les yeux de la bête, pour se concentrer sur sa propre machine : une AS Scar banale dotée de deux épées colossales et d'une lame laser rétractable intégrée au bras droit.

Coinçant sa langue sous une canine, en quelques bonds et accroches bien précises d'une personne rompu à ce genre d'exercice, elle s'installa dans le cockpit. Elle en apprécia d'ors et déjà le contact brut et métallique et se laissa aller un bref instant, juste ce qu'il fallait de temps pour insérer sa puce et se connecter aux systèmes de communication.

« Prête. »


Son sourire se figea en une moue bagarreuse alors qu'elle se tenait subitement parée à toute épreuve, quelle qu'elle soit. Les défis, elle aimait ça par dessus tout, pouvoir être testé par le célèbre Jack Fang alimentait sa tension plus encore. A présent, oublié la joviale insouciance, seule subsistait la concentration, bercé par le parfum des promesses d'actions imprécises qu'elle s'imaginait. Place à l'action !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 114
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chef de l'IMS
Nébulite Nébulite: 650

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Sam 31 Aoû - 12:53

Jack décolla dès que les portes des sas furent ouvertes et les AS aspirés dans le vide spatial, et s'éloigna à toute vitesse d'une bonne dizaine de kilomètres avant de se mettre en vol stationnaire. De là il contacta le quartier général, plus précisément le centre de commandement. Les pilotes d'AS suivaient toujours pendant leur formation un entraînement au combat contre des leurres, à savoir généralement des vaisseaux auto-guidés tirant des munitions électroniques, virtuelles. Quand elles touchent leur cible, elles désactivent certains des circuits de la machine, histoire de donner un minimum de réalisme. Si ça touche la poitrine de l'AS, où se trouve le cockpit, c'est l'AS en entier qui se désactive, ce qui correspond en situation réelle à la mort du pilote. Selon le stade de la formation et l'expérience du pilote, les drones ont différentes difficultés. A l'IMS, c'est légèrement différent. Jeff McKoy, le Commandant en Second, ancien électricien sur Leviathan et désormais ingénieur en communication et tacticien -oui l'IMS recrute n'importe où-, a créé quelques programmes qui modifient le comportement des drones, pour qu'ils correspondent à ceux d'un escadron Xoïde. Ca reste tout de même bien plus simple que d'affronter un véritable essaim, mais ça donne du fil à retordre à tous les pilotes n'en ayant pas assez combattu.

«Jeff. Lance nous une rafale de drones, et règle la difficulté sur "Patrouille", pour commencer.»

Jack sortit ses épées et se positionna en formation défensive avant de s'adresser à Tili.

«Bon, ces drones là sont pas les mêmes qu'à la FIDS. Y'en a une dizaine, et ça correspond à une patrouille d'éclaireurs Xoïde. Ton but est simple, défoncer ceux qui te foncent dessus. Si t'es pas foutue de faire ça, tu peux remballer tes affaires et retourner sur la colonie.»

Franc et direct, comme toujours. Des drones fusèrent de l'arrière de l'Irae, et après un moment d'hésitation, finirent par localiser les deux Armor Suit, puis foncèrent dessus. Ils étaient construits exactement comme des chasseurs légers, mais leur vol était loin de ressembler à ceux d'un vaisseau normal. Il était très clairement insectoïde. Ils zigzagaient, avançaient, reculaient, testaient le terrain, sans jamais s'approcher à portée des Scar. Evidemment pour un Wolf la donne aurait été différente, mais là, ils savaient à quoi ils avaient affaire. Jack contacta une nouvelle fois Tili, sans lâcher les drones des yeux.

«Ils se comportent exactement comme des Xoïdes chasseurs. Ajuste tes mouvements en fonction des leurs. Ah une précision. On a pas eu l'autorisation d'utiliser les munitions virtuelles de l'armée, donc fais gafffe à...»

Il fut interrompu par une torpille fonçant droit sur lui -une vraie, cette fois. Il eut le réflexe inhumain de se décaler très légèrement, et vint sectionner à l'épée toute une section du missile, contenant le réacteur et le détonateur de contact. Il saisit la seconde partie, contenant l'explosif, et l'envoya vers Tili. Ca ne risquait plus d'exploser, et les drones n'étaient pas assez intelligents pour tirer dans la moitié de torpille pour la faire exploser. A la base les Xoïdes une forme légèrement modifiée de plasma, ces munitions leurs sont donc plus ou moins inconnues.

«Comme je disais... ce sont de vraies munitions. Prends-en une, et je te renvoie chez toi dans un sac mortuaire.»

Sur ces entrefaits, les Xoïdes se mirent à attaquer. Cette phase était facile, ils testaient l'habileté des pilotes avant la véritable offensive. Cette technique de combat était normalement connue de toutes les sections armées, quelle que soit la colonie, et ne devait en théorie poser aucun souci à la Noxienne. C'est pour ce qui arriverait après que ça allait chauffer. Même si la difficulté programmée était la plus faible dont disposait l'IMS, elle avait suffi à renvoyer sur les colonies un nombre certains de candidats. Jamais morts cependant, Jack ne les supervisait pas lui-même pour rien. Son rôle, outre apprendre quelques trucs à ses pilotes, était avant tout d'éviter qu'ils ne prennent des torpilles ou bombes plasma en pleine poire. L'IMS était une famille où le recrutement était extrêmement ardu, mais où on ne méprisait et ne maltraitait jamais personne, et surtout pas les candidats. Sauf quand ils étaient admis, auquel cas les membres les plus anciens de l'équipage comme Jeff, Jack, ou Mikhaïl Gregorovitch, un des meilleurs pilotes de Tanker de sa génération, se livraient à quelques expériences de bizutage plus ou moins sadiques selon les cas. Mais ça on verrait après le test.

En ce qui concerne la phase de découverte du terrain, elle ne posa pas le moindre problème au colosse. A vrai dire il l'avait vue tellement de fois qu'il ne bougeait quasiment plus, se contentant d'éviter les tirs les plus dangereux d'un mouvement ample. Quant aux autres, de simples et infimes manoeuvres suffisaient à le mettre hors de danger. La phase suivante en revanche, était toujours aussi... chiante. Il passa en position offensive et esquissa un grand sourire.

«Allez ils vont arriver, montre moi c'que tu sais faire la bleue !»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 294
Age : 27


Feuille de personnage
Métier : Pilote de Scar
Nébulite Nébulite: 4900

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Mar 17 Sep - 11:58

Lorsque les sas s'ouvrirent sur l'immensité spatiale, Tili sut que la fête allait commencer. Elle s'élança à la suite du commandant et alla gagner une position à quelques km de lui, parée. C'est qu'elle avait bien fait de terminer consciencieusement ses petits échauffement du matin, tiens ! Ignorant totalement ce que l'on préparait aux nouveaux dans l'IMS, si elle n'était pas sans connaître les entraînements spécifiques de la FIDS, ceux de l'IMS, par contre, la laissaient perplexe. Dans son cerveau, les interrogations ne manquaient pas, et divers scénarios se mêlaient déjà à sa concentration ainsi qu'à la perception qu'elle avait de son environnement. A vrai dire, elle s'attendait à a peu près tout vu la réputation du célèbre Jack Fang. Qui savait ce qu'il pouvait bien concocter ? En attente stationnaire, elle fronça les sourcils avec ce petit air bagarreur familier, tout était si calme dans l'espace...si...trompeur.

Tandis qu'elle contemplait l'Irae colossal d'où ils étaient sorti, la voix de Jack résonna dans son système de communication, brisant par la même occasion ses petites pensées. Ainsi, il s'agissait de drones... Elle activa sa vibrolame rétractable incrusté à son bras droit et ricana en se campant en position défensive :

« Pigé, commandant ! »


L'idée même simpliste qu'il ait accepté de la tester la mettait en ébullition, il allait à tout prix falloir qu'elle prouve de quoi elle était capable de crainte qu'il ne la renvoyasse d'où elle était venue. Idée qui lui était à proprement parlé plus qu'insupportable. Au même instant, les drones faisaient leur apparition tant attendue et la pilote sentit un soupçon d'adrénaline affluer en elle. Ses iris dorés eurent tôt fait de se fixer sur les proies, qui offertes, semblaient ne pas vraiment se décider à les attaquer. Suivant les conseils de son mentor, elle les observa attentivement en jouant patiemment de son arme de quelques gestes mesurés. Puis, la voix de l'humain s'éleva encore. Proférant quelques conseils astucieux...il s'interrompit soudain lorsqu'un projectile dirigé à son encontre manqua l'atteindre. Du coin de l'oeil, Tili observa son brusque manège et la manière délicatement extrême qu'il eut d'esquiver le missile pour ensuite le fendre en deux. Voilà qui promettait d'être intéressant...
Sans vraiment paraître impressionnée, la demoiselle esquissa un grand sourire dans son cockpit tout en réceptionnant l'explosif de sa main libre.

« Sympa les réflexes ! Mais merci, je compte bien éviter l'option sac mortuaire, ça ferait tâche sur mon dossier. »


La franchise morbide de ce type le rendait plutôt cocasse et captivant, Tili appréciait pour l'instant, même s'il faisait beaucoup trop allusion à la renvoyer chez elle. Enfin, après quelques hésitations, les drones entreprirent de foncer droit sur eux. Jack était probablement rompu à ce type de mise en bouche, mais pour sa part, la pilote savoura chaque assaut avec une délectation non feinte. Le souffle régulier, elle choisit stratégiquement un drone qu'elle attira légèrement à l'écart en se jouant de lui. Attendant que ses copains le suivent pour balança sur eux le bout de missile, elle en éventra méchamment un autre de sa vibrolame pour l'envoyer servir de détonateur. L'action fit mouche et explosa deux drones suffisamment pour les rendre inoffensif. Un projectile la frôla ce qui déclencha une nouvelle offensive de sa part... et ainsi de suite, jusqu'à ce que les deux Scar viennent à bout des dix drones.

« Y'a-t'il d'autres partenaire de danse potentiellement tuable dans le coin ?  »


Jusque là, Asharan s'en était bien sortie, mais la suite des événements étant bien trouble, sa concentration resta intacte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 114
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chef de l'IMS
Nébulite Nébulite: 650

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Mer 12 Fév - 10:21

Jack se débarrassa des drones avec une facilité qui le déprimait presque. Cette phase était vraiment chiante. Mais c'était un peu le passage obligé pour tous les candidats. Après, il ne les testait pas tous personnellement, mais comme cette fois-ci, personne n'était vraiment disponible, il avait du s'y coller. Par contre, histoire de compenser un petit peu ce qu'il considérait très nettement comme une corvée qu'il déléguait généralement au premier qui passait, il avait prévu de quoi s'amuser un petit peu. Quitte à mettre la vie de Tili en danger - c'est de toute façon dans ces cas-là que le vrai potentiel d'une personne se révèle.

Une fois les drones détruits, il parcourut la petite zone dans laquelle dérivaient les débris mécaniques, et récupéra dans les carcasses de petits cubes noirs, qu'il rangea dans des compartiment de son AS précautionneusement. Ces petites machines suivaient le même modèle que les anciennes boîtes noires des avions, selon un modèle bien plus réduit et performant. On les utilisait d'ailleurs toujours pour les navettes intercoloniales, afin d'analyser les causes d'un accident (même si le fait était rarissime). Une fois que tous les appareils furent dépouillés de leur boîte, il retourna vers la candidate, prêt pour la prochaine phase.

"Bon t'es une Noxienne, ça me surprend pas vraiment. Si tu t'étais faite défoncer par ces trucs-là, je suis pas sûr que tu aurais pu te faire embaucher ne serait-ce que dans un champ de culture dans les îles paysannes. La suite promet d'être un peu plus drôle."

Il se tourna vers l'Irae, et envoya un message aux soldats présents dans le hangar.

"Les jeunes ! Préparez Ginette, on va avoir besoin d'un bon niveau pour mettre la nouvelle à l'épreuve ! Et faites ça vite, on va se retrouver dans la merde si on attire un groupe Xoïde à cause de ça."

Oui, "Ginette" pouvait effectivement attirer des Xoïde si elle restait trop longtemps en marche. Il s'agissait d'une réplique de ces derniers, mais en suffisamment fidèle pour envoyer les mêmes ondes hyperspatiales que les véritables aliens. Elle fonctionnait elle aussi à la nébulite, mais une partie de sa constitution était à base de restes Xoïdes, parfaitement organiques. Aussi, même si une navette intercoloniale utilisait la nébulite pour se propulser, elle ne risquait pas d'attirer le moindre prédateur insectoïde en vol. Ginette en revanche, les attirait comme un étron attire les mouches.

Jack préféra avertir Tili. Il ne sortait Ginette que pour les meilleurs candidats, et vu les résultats que lui déroulait l'ordinateur interne de son AS après analyse du combat contre les Drones, si Tili entrait à l'IMS, elle figurerait certainement parmi ses meilleurs pilotes de Scar (après lui-même, bien évidemment).

"Ecoute, vu que tu joues plus avec les Drones que tu ne les combats, on va passer à un cran au dessus. Par contre je te préviens, n'agis pas comme une débile. Que tu crèves dans l'affrontement, à la rigueur, au niveau de la paperasse, ça reste gérable. Par contre, attirer un régiment Xoïde, ça l'est beaucoup moins. La FIDS et l'IMS sont en dehors du périmètre colonial, et je me sens pas encore prêt à exterminer un commando à moi tout seul. Donc on a intérêt de faire gaffe. Vu ?"

Au même moment, Ginette sortit de son hangar. Elle était... monstrueuse. Plus grosse qu'un croiseur, elle ressemblait vaguement à un Xoïde de type Titan. Bien sûr, on était loin de la taille dantesque de ces monstres. Qui plus est, elle était entièrement mécanique, et déployait des tentacules d'acier sous son ventre, et se propulsait relativement lentement, ce qui pour le coup, était une chance pour eux. Jack sortit ses deux énormes glaives sans chercher à faire le fanfaron. Même pour un pilote comme lui, une créature pareille, qu'elle soit artificielle ou non, était un défi sérieux. Il n'irait certainement pas le dire à la jeune noxienne, ceci étant. En tant que Commandant en Chef de l'IMS, il était censé pouvoir régler tous les problèmes, pas en créer de nouveaux qu'il ne pourrait pas forcément gérer.


Petit à petit, pendant que Ginette avançait, l'Irae opéra une manoeuvre de déplacement. Histoire d'être assez loin de la colonie quand démarrerait le combat, et pouvoir participer aux échauffourées qui ne manqueraient pas si jamais un portail de transport Xoïde s'ouvrait dans le coin. Jack croisait les doigts pour que si cela devait arriver, les pontes de Leviathan ne s'en rendent pas compte.

"Prépare-toi."

Jack eut à peine le temps de finir sa phrase que la machine lança ses premières torpilles. Et elles traçaient, genre méchamment. Il ne put en éviter qu'une, et dut son salut à une carcasse de drone qui traînait dans le coin, qu'il put frapper d'un coup de pied pour l'envoyer dans la trajectoire de la deuxième torpille, qui explosa à son contact, projetant Jack plusieurs dizaines de mètres en arrière, par la force du souffle.

Il se remit en place et fonça vers le golgoth mécanique. Il ouvrit ses communications de façon permanente,, histoire de pouvoir contacter Tili et l'Irae à tout instant.

"Asharan, fonce sous le ventre de la bestiole et occupe-toi des tentacules. Ils sont armés, et vont nous faire chier si on s'en occupe pas rapidement. Moi j'vais faire l'appât le temps que tu les détruises. Et dépêche toi, je peux pas retenir un truc pareil indéfiniment. Allez GO !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 294
Age : 27


Feuille de personnage
Métier : Pilote de Scar
Nébulite Nébulite: 4900

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Jeu 13 Fév - 19:04

Son mode stationnaire crânement activé, Tili avait rétracté sa vibro-lame et pouvait observer à son aise Jack Fang récolter les fruits de leur moisson. Peu encline à proposer son aide puisqu'il se débrouillait très bien tout seul, elle se contenta de le regarder avancer à travers les carcasses des drones éparses, les dépouillant de leur petit boitier noir. La petite confrontation avait mit les sens de la Noxienne en alerte absolue, elle sentait son échine vibrer d'une manière familière. C'est qu'elle aimait ça, le combat et son imprévisibilité.

Jack la gratifia d'un commentaire ''charmant'' qui la fit hausser un sourcil amusé. La suite de son message pourtant adressé aux gars dans l'Irae l'interpella d'avantage.

"Ginette, hein..."
grinça-t-elle en activant son canal de communication sans plus le désactiver. Après tout, mieux valait anticiper, ça sentait pas bon tout ça.

Le commandant s'adressa à nouveau à elle, de sa voix au timbre électronique mais pourtant bien autoritaire. Il la prévint de ce qui allait suivre.

"C'est tout vu, commandant."
répondit-elle, les yeux rivés sur le hangar dans l'attente de la suite.

Voilà...enfin il sortait le grand jeu !

...cependant, lorsque la bestiole sortie de l'Irae, Tili sentit sa mâchoire se crisper avec violence. De même que les informations se répétaient dans sa tête : Ce foutu truc pouvait attirer de véritable Xoïde ? Bordel, peut-être avait-elle sous-estimé le test d'intégration, finalement. Elle les croyait prêt à tout. La vérité était qu'elle s'attendait pas à se retrouver face à un tel monstre. Enfin, dans un autre contexte, ouais, mais ici et maintenant, pas vraiment. Un ricanement s'échappa de ses dents serrées. Bref, la jeune femme en conclut que ces mecs là étaient à la hauteur de leur réputation. A elle de leur prouver de quel brin elle se chauffait...

A peine l'humain prévenait sa recrue en test, que le colosse envoyait la sauce sans grand état d'âme.

Tili capta du coin de l'oeil l'action de son capitaine tandis qu'elle-même évitait une torpille; le reste ayant été envoyé sur lui. Tout s'était passé très vite. La voix masculine résonna dans le cockpit. Les ordres étaient très clair.

La pilote activa le mécanisme de détection incorporé dans l'AS pour verrouiller et détecter les cibles prioritaires. Quatre, cinq, six cibles mouvante furent ainsi marquées d'une lumière rouge. Il en restait d'autre. En un clin d'oeil, Tili enclencha ses réacteurs et fila comme une flèche, zigzaguant pour atteindre sa destination tout en essayant d'échapper aux mécanismes de la bestiole.

"C'est comme si c'était fait, Commandant ! Faites gaffe à vous."


En passant, elle esquiva une tentacule et en trancha sec une seconde plus petite d'un coup féroce. L'affaire n'allait pas être simple !  

La jeune femme n'était pas du genre à trembler, mais force était de constater que le stress était là. Bénéfique, cependant. Elle se servirait de lui pour mener à bien sa tache ! Son capteur lui indiquait la position de Jack, elle lui faisait assez confiance pour s'occuper de lui-même. Le monstre quant à lui bougeait lentement, il allait falloir profiter de ça pour le mettre à mal.

Voilà, elle était en place. Les tentacules étaient immense et bougeaient en tous les sens sur ses capteurs rouge, meurtrières. L'une d'elle tenta encercler son AS, mais c'était sans compter sur sa rapidité. La jeune femme esquiva, donna un violent coup de pied pour prendre son élan et entreprit de couper la base de l'une d'elle à l'aide de ses deux épées. Plusieurs coups ne suffirent pas cette fois-ci, mais l'acharnement eu raison d'elle. Dans un grincement métallique la tentacule se détacha et entra en collision avec ses consœurs. Ce n'était pas fini.

Certaines se dirigeaient vers jack, elle en profita pour les trancher sec. Hélas, une autre dans un mouvement brusque parvint à percuter l'épaule de l'AS de Tili. Le choc la déstabilisa et elle ne parvint pas à atteindre sa cible. Elle poussa un juron, et avant même de reprendre sa respiration, poussa ses moteurs à accélérer dans sa trajectoire. Prenant de la vitesse en poussant ses réacteurs, elle en profita pour transpercer, en joignant ses épées face à elle, une nouvelle tentacule. Après quoi, elle se remit à slalomer et tailler pour affaiblir la mécanique. Il fallait faire vite, Jack Fang avait été très clair: plus le temps passait, plus la chance de voir débarquer un essaim Xoïde était important.

Cela, Tili ne l'avait pas oublié. Un furieux coup plus tard, elle détachait une nouvelle tentacule en esquivant de justesse d'autre attaques. Un nouvelle feinte mal proportionné cependant faillit lui être fatale, au centimètre prêt, et elle se mangeait l'assaut conjoint de deux saletés ! Résultat, la pilote se fit joyeusement envoyée bouler. Elle sentit sa tête cogner et son corps accuser le coup, mais mieux valait ça que se faire écrabouiller. Dans un grognement, elle recalcula sa trajectoire et ses cibles. Ce serait elle qui aurait le dernier mot !

Se faisant violence, la jeune noxienne repartit à l'assaut. Elle tailla, trancha, esquiva et tourbillonna...et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que des moignons de tentacule.

"Cette pourriture est balèze."
fit simplement remarquer Tili, le souffle court...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 114
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chef de l'IMS
Nébulite Nébulite: 650

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Mer 19 Fév - 16:58

La mission de Jack, à savoir occuper la sale bête pendant que sa recrue s'occupait des tentacules meurtriers de celle-ci, n'était pas beaucoup plus enviable. Bien qu'elle soit entièrement mécanique, elle avait été conçue pour être assez fidèle en terme physique aux autres Xoïdes. De fait, elle disposait d'une solide mâchoire hérissée de crocs, et de mandibules griffus suintant l'acide. Et mieux valait ne pas tester son pouvoir corrosif, il avait l'air de pouvoir faire fondre à peu près tout et n'importe quoi.

Pendant que Tili s'échinait avec les appendices métalliques de Ginette, Jack se battait avec une gueule qui visiblement, malgré sa constitution robotique, disposait d'un certain nombre d'instincts Xoïdes, comme la faim, et la soif de sang. Il esquivait autant que possible les attaques des mandibules et les assauts du faciès dégoûtant, frappant et tirant dès que l'occasion s'en présentait. Autant dire pas souvent. Un bon nombre de fois, il passa à un cheveu de la digestion. Ginette était grosse, mais rapide, et en colère. Elle ne sortait pas souvent de l'Irae, et quand ça arrivait, elle y retournait brisée, en n'ayant que très rarement quelque chose à manger dans la tuyauterie. Généralement une carcasse d'AS, mais sans son occupant, qui faisait bien attention à ne plus jamais revenir dans le vaisseau. Quelqu'un s'occupait ensuite de la réparer, parfois même de l'améliorer, et puis on la renvoyait au casse-pipe au bout d'un temps indéterminé. Une vie qui ne la satisfaisait pas du tout. Tout comme les vrais Xoïdes, elle rêvait d'emprunter des couloirs hyper spatiaux, de détruire des civilisations entières, de se répliquer, et de recommencer sur un autre monde. Au lieu de ça elle servait de boss final à un jeu stupide humain, qui l'ennuyait et la mettait en rage. Surtout le blondinet, là. A chaque fois c'est lui qui lui collait la pâtée. Eh bien qu'à cela ne tienne, il verrait de quoi Ginette serait capable, cette fois.

"Tili, une fois que t'as fini avec les tentacules occupe toi de la queue et essaie de trouver les noyaux de nébulite qui alimentent cette saloperie ! Elle m'a reconnu, et j'crois qu'elle m'en veut encore pour les autres fois !"

Pas de panique dans le ton, mais l'urgence qui s'entendait dans sa voix annonçait clairement la situation. Il savait parfaitement où se trouvaient les noyaux puisqu'il avait participé à la construction de la bestiole, notamment à son armement, mais n'allait quand même pas dire à une future recrue comment dézinguer ce truc, alors que le test reposait essentiellement sur la mesure des aptitudes et de leur rapidité d'application des candidats. Il croisait juste les doigts pour qu'elle trouve ce qu'il lui demandait avant que Ginette ne décide de se faire un casse-croûte sauce Jack sur lit de Scar. C'était pas bon pour les affaires du tout. Et pas spécialement dans les projets du commandant de l'IMS, qui pensait couler encore pas mal de longues années.

Au bout de quelques minutes de lutte acharnée entre le glaive de Jack et un mandibule acharné, il finit par le sectionner, provoquant non seulement une colère folle chez Ginette, mais un soubresaut et une attaque si violents qu'un croc d'acier vint s'enfoncer dans le cockpit de l'AS, s'arrêtant à quelques centimètres seulement d'un visage livide, qui venait de voir sa vie défiler devant ses yeux. Il se dégagea aussi vite qu'il le put, tentant de ne pas trop aggraver les dégâts infligés par Ginette, et recula d'une dizaine de mètres. Il avait rapidement remis son masque respiratoire, et s'occupait maintenant de vérifier ce qui fonctionnait, ou pas.

En bref, le système de navigation était HS, de même que l'aération, et l'IV interne semblait avoir de grosses difficultés à s'exprimer.

"Asharan, bouge ! Je vais devoir naviguer à vue et l'IV fait un AVC, elle parle comme une trisomique, je comprends que dalle. Bref, les systèmes internes sont morts. Alors si tu pouvais, je sais pas, faire en sorte que ma diversion ne se transforme pas en p'tit dej' pour l'autre malade, ça m'arrangerait."

L'ADN Xoïde affectait suffisamment les systèmes micro-électroniques et robotiques pour qu'ils se comportent comme des êtres vivants, en ressentant la douleur et certaines émotions primaires comme la peur ou la colère. Bien entendu faire peur à Ginette n'était pas du ressort de deux AS en sortie, mais la foutre en rogne était largement à leur portée, et entre la Noxienne qui venait de lui couper les pattes et Jack qui faisait la mouche tsé-tsé devant elle, elle avait largement de quoi péter un fusible. Et le commandant en chef n'arrangea en rien les choses quand, agacé par le coup que venait de prendre son AS et la lenteur d'Asharan, il planta ses deux glaives au beau milieu de son crâne, entre les deux globes qui lui servaient d'yeux, d'un blanc laiteux particulièrement répugnant.

Ce coup était en revanche la piqûre de trop. Ginette fatiguait, et demeura quasiment immobile pendant une bonne trentaine de secondes. Jack pensa pendant un bref instant que sa recrue avait finalement réussi à débrancher la salle bête, mais elle se remit à bouger. Mais ses mouvements exprimaient bien autre chose que de la colère ou de la faim. Et Jack faillit faire une crise cardiaque quand il comprit ce qui animait le robot : l'excitation. Et ça, ça daubait sec. Il se retourna.

Deux portails subspatiaux étaient en train de s'ouvrir à une bonne distance de là, mais leur couleur rougeâtre et la rapidité avec laquelle ils s'ouvraient ne laissaient aucun doute sur les voyageurs qui allaient en sortir...

"Tili. Débranche Ginette aussi vite que tu peux.

A l'Irae. Envoyez des drones. Un maximum. Vu la taille des portails on peut espérer ne pas avoir de Xoïde Majeurs, mais je pense qu'on va hériter de chasseurs et de Xoïdes type Assaut. Alors foutez les boucliers au max. Fynn, tu prends le commandement de l'Irae. Si je claque, c'est Gregorovitch qui passe commandant en chef. Allez au boulot, et essayez de me distraire un maximum de ces cochonneries."


Bien que son AS soit endommagé, il laissa la bestiole à Tili et se retourna complètement, se préparant à l'assaut visiblement imminent. La raison de leur présence était simple, la colère et le temps que Ginette avait passé en dehors de son hangar d'isolation avait joué contre eux : les Xoïdes avaient détecté la présence de l'un des leurs dans le secteur de Léviathan, et se précipitaient à son secours.


"Bon ben pour un test, je crois qu'on pourra difficilement faire plus réaliste. A partir de là, t'as deux choix possibles : tu débranches Ginettes et tu fonces à l'Irae pour éviter de te faire arracher la carcasse, ou tu restes avec moi, tu as une chance sur deux de ne plus jamais rentrer chez toi, et tu m'obéis au doigt et à l'oeil jusqu'à ce qu'on les repousse ou qu'on clamse. Evidemment, si on y survit, je ferai pas trop la fine bouche pour t'embaucher, hein."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 294
Age : 27


Feuille de personnage
Métier : Pilote de Scar
Nébulite Nébulite: 4900

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Ven 21 Fév - 16:55

La voix de Jack grésilla dans les oreilles d'Asharan. D'un coup furieux de sa lame, elle venait d'en finir avec la dernière tentacule.

" Reçu cinq sur cinq." répondit-elle alors, changeant déjà sa trajectoire et pianotant méthodiquement sur ses écrans interne pour espérer repérer les zones sur ses capteurs.

Ils étaient loin d'en avoir terminé avec la monstrueuse Ginette, et celle-ci semblait n'avoir qu'une seule idée en tête : s'offrir du Scar pour le dîné. Les gestes de pilotages de Scar, Tili les avaient maints et maints fois pratiqué, mais c'était à chaque fois une rude épreuve pour le corps qui devait encaisser tout un tas de tension. En général, le mal n'apparaissait qu'une fois la lutte achevée, comme si le corps prenait soudain conscience que, ouais, c'était bien lui qu'on avait malmené avec autant d'acharnement. Pour le moment, la pilote gérait parfaitement. Elle avait vu bien d'autre lutte bien que pour beaucoup fruit d'un entraînement intensif à la FIDS. Là, cette créature était différente, plus amusante et plus...meurtrière aussi.

Rapidement, du moins, elle en avait l'impression, Tili repéra la première sorte de vanne qui devait contenir l'un des systèmes d'alimentation de la bête. Bien qu'elle ignore exactement de combien Ginette en disposait, elle pouvait se targuer d'en connaitre pas mal de position, puisque sa constitution avait été inspiré des véritables Xoïde, et qu'en tant que soldat, la pilote avait apprit par cœur plusieurs des zones connues dans leurs anatomie.

Néanmoins, ce n'était pas une mince affaire. La jeune femme dégaina son V9 et détruit sans état d'âme la coque protectrice de la nébulite pour ensuite extirper celle-ci avec dextérité. Ginette ne broncha pas, sa seule réaction fut de planter un croc qui aurait pu être fatal, dans l'armure de l'AS de Jack. Tili qui avait capté la scene de sa position

"Vous avez sacrément du l’énerver commandant..."
osa Tili, secrètement rassurée d'entendre la voix du célèbre pilote après un tel coup. ''Je fais aussi vite que possible pour lui couper l'appétit."

Rapidement, elle atteignit les quatre autre réserve à nébulite. Au moment de débrancher la dernière, la bête s'immobilisa soudain. A ce même instant, Jack la pourfendait entre les deux yeux. L'accalmie fut hélas de courte, très courte durée. A peine trente seconde plus tard, qu'elle était encore là à bouger, tenter tuer et s’extasier. Un instant silencieuse, tentant d'analyser la situation, Tili n'y tint plus et grinça :

"Bordel, c'est quoi son problème à ce monstre, j'espère que vous en avez pas d'autre planqué dans un hangar des comme elle !"
De se fait elle partageait la déconfiture de Jack face à l'attitude de la machine.

Soudain, des mouvements dans l'espace non loin attira l'attention de la pilote. Son teint devint livide. Deux foutu portails s'ouvraient, là, juste à côté d'eux !

Pour autant, la jeune femme garda son sang froid. La voix de Jack ne tarda pas à résonner encore à ses oreilles. En bon capitaine, il réagit immédiatement. Quant à Tili, s'il restait un dernier noyau de nébulite, celui-ci était passé entre les mailles de ses connaissances. Pragmatique, elle laissa ses yeux de noxien opérer un ratissage sur la carcasse fébrile de la bête. Il était là ! Sous un appendice à l’extrémité opposée de sa position !


"Ouais...ouais ! Comptez pas sur moi pour vous attendre bien sagement à l'abri dans l'Irae... j'suis avec vous Cap'tain !"
fit Tili, opiniâtre et incontestable tête brûlée.

Avec l'espoir d'en finir rapidement, Asharan s'élança pour atteindre la cible qu'elle espérait être la dernière. Il lui fallut esquiver de violentes attaques pour atteindre sa destination, mais elle y était ! Ce dernier noyau était plus robuste et conséquent que les autres, visiblement apprêté exprès pour Ginette. Tili se retourna brievement pour regarder les portails, et avec haine tira sur la machine pour déloger le noyau. Finalement, il fallut deux coups supplémentaire de vibrolame pour l'extirper. A ce moment, enfin, Ginette montra des signes de dysfonctionnement. Bientôt, lorsque l’énergie viderait totalement ses dernières et faible réserve, elle s'arrêterait.

Mais l'affaire n'en était pas conclut pour autant... aussitôt sa tâche accomplit, la pilote rejoignit son compagnon d'arme en posture défensive.

"Allons casser du Xoïde !" cracha-t-elle, les yeux rivés sur les portails.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entre pilote de Scar [PV jack]   Aujourd'hui à 6:49

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre pilote de Scar [PV jack]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marathon Torchwood Semaine 1 [Épisode 1 à 3]
» Torchwood : Relations entre les personnages !
» Torchwood - Speed dating - Jack/Ianto - PG13
» Torchwood - La chanson des vieux amants - Jack/Ianto - G
» Torchwood - Trois mots - Jack/Ianto - PG 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Leviathan :: QG de l'IMS-