Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 Oil K. Hiurme, le MST débarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
J'habite sur Marshall
J'habite sur Marshall

Messages : 23
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Directrice du MST
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Oil K. Hiurme, le MST débarque   Ven 5 Avr - 9:44


Hiurme | Oil

  • Âge : 34 ans

  • Sexe : Féminin

  • Groupe Souhaité : Civil

  • Métier : Dirigeante du MST

  • Colonie : C.Marshall (Macron)







Configuration Biologique

Je suis une jeune femme d’apparence à peu près normal, passe partout je dirais même. De taille moyenne comme pour le poids, je n’ai rien d’exceptionnel. Pas spécialement musclé, je suis néanmoins souple et endurante, juste ce qu’il faut pour faire tout ce que je fais. Cela me satisfait entièrement et je n’ai pas besoin de plus. Et oui, j’ai entretenus mon corps afin qu’il soit comme je le voulais. Passe partout, ni remarquable ni trop banal. Je ne l’avais pas voulu impressionnant ni étrange et en conséquence j’ai fais en sorte de devenir comme je suis. Les gens se plaignent, mais il suffit d’un minimum de volonté pour y arriver. Même si mes poumons sont encrassé par la clope mais ce n’est pas ma préoccupation première.

D’un point de vue externe, je possède des cheveux long, et rose allant jusqu’au rouge formant une frange afin de ne pas cacher mes yeux et tombant dans mon dos. Des yeux à l’origine vert, mais comme je trouvais que cela n’allait pas avec ma couleur, je possède désormais des lentilles rose/rouge ne possédant pas de correction visuel. Pourtant, j’en aurais bien besoin. Et pour faire durer ce mystère de mon identité réel, je porte aussi des lunettes qui elle corrige mes problème de vision. Tout cela et surplomber par de fin sourcil sombre et surplombe aussi un nez fin et peu imposant ainsi qu’une bouche de taille normal. Un menton légèrement pointu on ne voit en général pas mes oreilles puisqu’elles sont cachées par mes cheveux. Mon corps lui ne possède pas de marque importante, quelque petite cicatrice qui disparaisse au fur et à mesure que le temps passe. Des cicatrices de la vie sans aucune importance.

Du côté vestimentaire je ne suis pas quelqu’un de compliqué. Une veste en cuir noir, un peu trop grande pour moi que je garde toujours ouverte sans jamais rien mettre en dessous. Oui, je suis chez moi, dans mon bar et je m’habille comme je le veux. Surtout que ce n’est pas ce genre d’accoutrement qui risque de choquer les visiteurs vue ce qu’il ce passe a l’intérieur. Dans la poche droite de cette veste, je range toujours un couteau vibrolame repliant d’une dizaine de centimètre de long. Pour le bas, je me contente en général d’un pantalon de cuir noir, de culotte, de chaussette noire ainsi que de chaussure noire. Et oui, je m’habille toujours en noir, une couleur qui ne se salit pas vraiment et que j’apprécie fortement.





Configuration Psychologique

La pitié et une chose qui ne devrait pas exister, une chose inutile qui rend les gens faible. Ce préoccuper de ce qui peut arriver, agir avant que le pire n’arrive, voilà ce qui faut faire. La pitié envers une personne incapable ou envers un ennemi est inutile. Je suis dur, il parait, mais en même temps, vue la ou je vis et l’ambiance ou je suis, je ne peux pas me permettre d’être la petite fille gentille du coin. Non, je suis quelqu’un de sévère, qui juge les gens et s’en débarrasse lorsque ceux-ci me gène. Des nerfs d’acier font en sorte que je parviens à gérer tout mon bar sans trop de problème. Au bien sur cela m’occupe toute mes journées mais comme j’adore ça, cela ne pose pas de problème.

J’aime m’amuser pendant mon travail, discuter avec les clients et organiser tout ce qui se passe autours de moi afin que tout le monde soit satisfait. En même temps, si je ne le faisais pas le bar n’aurait sans doute pas un tel succès. Il ne faut pas avoir peur pour venir la ou je travail, bien que cela soit sans doute un endroit des plus sur. Tant qu’on ne met pas de bordel. Oui, je ne me préoccupe pas des problèmes, des gens veulent se taper dessus, un règlement de compte, c’est tout le monde dehors et ils reviendront lorsque leurs affaire seront finit. La violence permanente n’a pas sa place dans la vie. Ce n’est pas que je l’aime pas, au contraire, je pourrais même participer aux bagarre, c’est simplement que je n’ai pas envie que le bar soit détruit. J’autorise tout, tant que cela ne porte pas atteinte au bar et a ma personne. Et bien sur, je participe en général a une grande partie de ce qui se passe. Et oui, l’aventure des nouvelles choses. La découverte de ce qui se passe et de ce qui est testé. Une bonne gérante ce doit d’être au courant d’un peu de tout.

Je ne suis pas quelqu’un qui laisse le choix aux gens, étant plutôt du genre a arranger les choses à ma manière de façon à ce que cela me soit profitable je reste néanmoins a peu près honnête. Je respecte ma parole, qu’elle quelle soit. Et bien entendue, je ne fais que ce que je dis. Ce que les gens pensent implicitement je n’en tiens pas compte. Ho en général je sais ce que les gens peuvent penser en sous entendue. Mais il ne faut pas rêver, je m’en tiendrais uniquement à ce que j’ai dis et non a ce que l’on peut penser. Femme de parole, et plus je détail, plus vous avez de chance, plus je reste vague moins vous en avez. Logique. Par exemple avec les mercenaire que j’embauche pour protéger le bar, le contrat et détailler et tout ce qui est marqués dessus ils ont le droit de faire ou non. Jamais je ne reviendrais sur ce contrat. Je n’hésiterais pas néanmoins à profiter des dettes des gens. Oui, je suis quelqu’un qui n’a pas de pitié, si j’en fais preuve c’est mauvais signe car cela montre simplement que je vais profiter un maximum de la personne tant qu’elle n’a pas payé, a mes yeux, sa ou ses dettes.

Ce que je déteste le plus, c’est une autorité supérieure à la mienne. Dans mon domaine, je suis celle qui a le plus d’autorité, et toute personne tentant de me donner des ordres finiras par mourir tôt ou tard. Bien entendue je sais reconnaître un ordre pour ma sécurité et un ordre déplaisant et je fais la différence entre les deux. Il ne manquerait plus que sa que je tue mon meilleurs protecteur simplement parce qu’il ma donner un ordre pour me sauver la vie. Bon en général j’ai des dettes envers ceux qui m’aident. Mais je paye toujours mes dettes, quelqu’en soit la façon demander par celui qui ma aider, pour moi, c’est essentiel de régler mes dettes.

Je peux aussi ajouter, pour finir, que je parle toujours de moi comme une femme, comme si j'étais une autre personne du style: "Une femme veux de l'argent". Une façon de m'exprimer qui peux paraître étrange mais ainsi, je n'utilise presque jamais mon nom.


Parcours Biographique

Je suis née il y a 34 ans, néanmoins, je me souviens véritablement de ce que ma vie était il y a 24 ans. Avant mes dix ans je ne me souviens de presque rien mais cela ne me gène pas. Désordre et stupidité était au rendez-vous comme pour tout les enfants. Néanmoins, je sais que j’ai toujours cherché à aider ma mère qui s’occuper de gagner de l’argent plus ou moins légalement. Personnellement je m’en fichais, cela nous permettais de vivre tranquillement, de plus, je savais qu’elle mettait de l’argent de côté afin de réaliser un rêve. Créer le bar le plus connue de la galaxie. Un rêve qui devint rapidement aussi le miens puisque je l’aidais dans quasiment chacune de ses actions. Oui, elle avait besoin d’aide mais en même temps ce genre de projet ne peut être créé seul, un avis et toujours nécessaire et il est bien connue qu’une fille n’est jamais d’accord avec ses parents. Il ne manquerait plus que sa. Confrontation d’idée au rendez-vous tout les soirs sur le bureau avec les plans du bâtiment et tout ce qui devait être fait. Le plus dur fut sans doute de trouver le nom. Une année entière fut nécessaire pour que l’on se mette d’accord sur le MST (Marcassin sans Touffe). Et pour son but n’en parlons même pas. Cela nous prit une dizaine d’année, jusqu’à mes vingt ans. Une dizaines d’année plutôt agitée.

Oui, ma mère vendait de la drogue à l’occasion tout en travaillant légalement a côté. Deux moyen de se faire de l’argent mais pour cela, il ne fallait pas ce faire attraper par l’autorité en place. Bien sur elle n’était pas spécialement présente mais justement, cela rendait les choses encore plus dangereuses. Bagarre de rue, règlement de compte, meurtre, il y en avait régulièrement et il fallait faire attention. Nous étions armées toute les deux mais ce n’était pas forcément suffisant puisque tout le monde possède des armes de nos jours. Ha, je remarque que je n’ai pas parlé de mon père. Ce père qu’au final je ne me souviens pas avoir connue. Ma mère m’avais dit qu’il était resté jusqu’à mes cinq ans avant de disparaître de façon inexplicable. Et ma mère l’avait cherché pendant quelques mois avant d’abandonner afin de prendre soin de moi. Attendant patiemment qu’il revienne de lui-même. Bien que ce ne fut jamais le cas. Il ne revint jamais et ne pris jamais de nouvelle. Peut-être était-il mort, peut-être était-il avec quelqu’un d’autre. Personnellement, pour moi cela n’avait plus d’importance puisque ma vie était avec ma mère et non avec mon père.

Ma mère mourut à mes 20 ans, un peu plus tard pour être précis, juste avant que je ne fonde le MST. Ce projet auquel elle tenait tant. Elle mourut pendant une escarmouche d’une livraison. C’était fréquent mais d’habitude nous parvenions à fuir sans aucun dommage. Pas cette fois. Touché par une arme de poing elle se fit trancher la gorge alors que je prenais la fuite dans les ruelles sombres. Une course poursuite qui dura pour moi une éternité, l’adrénaline était présente dans mon corps et, après avoir vue le sang de ma propre mère gicler sur le sol, je n’allais pas m’arrêter au risque de voir le mien quitter mon corps. J’avais peur et je n’avais aucune envie de décéder brutalement et de façon malencontreuse. Après de nombreux détour et une longue course poursuite, je finis par rentrer chez moi. Une maison bien cachée que personne ne connaissait en dehors de quelques amis triés sur le volet. J’avais l’argent, j’avais tout ce qu’il fallait, mais je n’avais plus ma mère. Je me posais dans un coin et pleurais pendant de longues heures.

J’arrêtais de pleurer bien plus tard, j’avais dormis en même temps et désormais j’étais dessécher. Au fond de moi, je me jurais que je ne pleurerais plus jamais, désormais il me fallait un mental d’acier pour survivre seul. L’argent que je possédais aurait pu me fournir de quoi vivre tranquillement jusqu’à la fin de ma vie. J’hésitais à le faire, je faillis céder a la tentation de me poser et de ne plus rien faire. Mais mes yeux ce posèrent sur les plan que nous avions fait ses dix dernières année. Et je décidais de passer à l’action. Je rangeais tout les plan dans une pochette que je mis sous mon bras, l’argent était dans une valise, nous avions déjà les contacts depuis quelques semaines, il ne me restait plus qu’à acheter. Et c’est ce que je fis. Un immense bâtiment pouvant faire tout ce que j’avais prévu. L’équiper prit plus de deux semaines d’intenses travaux et à la fin des troisièmes semaines, j’avais les fournitures et les employées ainsi que quelque mercenaire pour protéger l’endroit.

Les débuts furent laborieux, mais j’avais gardé suffisamment d’argent pour payer les employés même si il y avait peu de client. Et peu à peu, la clientèle augmenta. Les problèmes aussi, et je les réglé sans aucune pitié. C’est a ce moment la que je retirer toute pitié de ma tête afin de devenir une implacable directrice qui prendrait els décision nécessaire pour la bonne marche de l’établissement. Il y eut quelque mort pendant la première année et je dus augmenter l’effectif de mercenaire présent. Ceux-ci avaient simplement ordres d’éjecter ceux qui faisaient trop de bazar. C’était simple comme bonjour. Peux à peux je me mêler a la clientèle afin de régler les problèmes, d’augmenter leurs dette et de profiter de celle-ci. Certaine strip-teaseuses par exemples ne sont pas la par choix mais simplement pour régler leurs propre dette ou celle de la famille. Personnellement je m’en fiche, elles sont payée et font leurs boulot c’est tout ce qui compte. Si certain employés ne sont pas content ils n’ont cas partir, en trouver d’autre n’est absolument plus un problème depuis longtemps.

Cela fait 14 ans que mon bar est en marche et il est l’un des plus réputé de la galaxie. Trouver ce qu’il faut n’est pas un problème pour moi et je ne possède aucune sympathie pour ceux qui vienne pour ce battre. Vendre, faire l’amour, boire, se détendre, voilà pourquoi ce bar est fait, et voilà pourquoi je le gère. C’est un ramassis de hors la loi toujours plus sympathique que le gouvernement et qui paye ses dettes sans poser de question. Ayant retiré toute compassion et pitié de mes réflexions personne n’ais venus réellement me poser problème depuis un bon moment et les seuls aventures a raconter sont les nuits et les journées plaisante que je passe. Le rêve est réussi et il n’est pas prêt d’être détruit.




In Real Life
  • Prénom/Surnom : Ancia / Zian
  • Comment avez-vous connu Ex-Odyss ? Par le fonda
  • Une suggestion, un commentaire ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle

Masculin Messages : 325
Age : 25
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Oil K. Hiurme, le MST débarque   Dim 14 Avr - 21:56

Bon pour moi ça pose pas trop de soucis, j'attends l'avis avisé de Naël pour valider définitivement la fiche. Par contre essaie de faire attention aux fautes, y'a des fois ça picote quand même les yeux xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-odyss.bbactif.com

avatar
J'habite sur Marshall
J'habite sur Marshall

Messages : 23
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Directrice du MST
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Re: Oil K. Hiurme, le MST débarque   Dim 14 Avr - 21:58

Haha, pour les fautes, ba je relirais dans une semaine quand je me souviendrais plus de l'histoire avec un peu de chance je les verrais ><


couleur de paroles
[color=#993366]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle

Masculin Messages : 325
Age : 25
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Oil K. Hiurme, le MST débarque   Dim 21 Avr - 11:26



Validé !


Fais quand même attention à tes fautes, certaines d'entre elles sont parfois cruelles. Par chance ça empêche pas de lire tes messages, mais c'est quand même plus agréable de lire un texte avec le moins de fautes possibles. (:

En cas de souci hésite pas à contacter l'Ex Machina ou moi-même, ou encore passer par le module des Questions/Suggestions. Sur ce voici les deux étapes qui manquent pour que tu puisses RP :

► Faire ta Carte d'Identité
► Recenser ton avatar ici

Dès que tu auras fait ta Carte, tu pourras commencer à jouer. (:

Bienvenue sur Ex-Odyss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-odyss.bbactif.com

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Oil K. Hiurme, le MST débarque   

Revenir en haut Aller en bas
 

Oil K. Hiurme, le MST débarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Barque Ailée
» Le Belem : le dernier trois-mâts barque français
» Barque
» une barque attend
» Promenade en Barque à Maillezais.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Prepare to Fly :: Présentations :: Présentations Validées-