Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
J'habite sur Black Matter
J'habite sur Black Matter

Masculin Messages : 71
Age : 25
Localisation : Sur le pont de mon vaisseau


Feuille de personnage
Métier : Contrebandier/Pirate
Nébulite Nébulite: 2600

MessageSujet: [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫   Mer 18 Sep - 14:11




Le mercenaire laissa s’écouler d’entre ses doigts une substance visqueuse qu’il venait de recueillir sur une plante. Un geste sans doute inconscient dans un environnement étranger et potentiellement hostile à l’homme, mais engoncé dans son armure Berserk A-08 il était aisé de se laisser gagner par un sentiment d’invulnérabilité. Les capteurs d’analyse de sa combinaison, qui le protégeait dans le même temps de l’atmosphère contaminée de la planète, révélèrent la présence de neurotoxines dans la substance en présence suffisante pour paralyser un homme le laissant à la merci de la voracité de la forêt. Un lieu charmant vraiment, jugea froidement le capitaine avant de poursuivre sa marche entourée par le détachement de Black Matter. La trentaine de soldats en combinaison protectrice avançaient à pas mesurés, leurs armes levées témoignant de leur nervosité évidente. Serghar pouvait les comprendre, même s’il ne ressentait pas leur peur. Il exerçait un strict contrôle sur lui-même, et dans un environnement pareil il s’excluait toute perte de contrôle. La végétation était proprement infernale : les arbres aux hauts feuillages dissimulaient la lueur du soleil et n’en transformait pas moins l’environnement en une forme de serre artificielle surchauffée. Le pirate bénit le système de refroidissement intégré à son armure qui gardait son corps au frais. Une branche craque sous ses pas lourds et il réprima un frisson. Des nids de Larvas pouvaient se trouver partout, prêt à s’insinuer dans la moindre fissure, la moindre faiblesse. L’équipe s’était munie de K5 à la fois pour ouvrir le passage mais également pour parer au moindre risque de contamination. Une éventualité que chacun s’évertuait à repousser de son esprit.

Le bourdonnement des vibros-lames des troupes au sol chargés de dégager la voie était l’unique bruit dans cette maudite jungle et Serghar trouvait cela affreusement pesant. Son instinct lui hurlait que quelque chose d’abominable les guettait, prêt à leur tomber dessus. C’était une chose de combattre l’ennemi, c’en était une autre de se sentir une proie livrée à un ennemi invisible. Le capitaine pirate arrosa une nouvelle portion d’arbres et de lianes abattus, regardant les flammes voraces dévorer et transformer en cendres ses victimes végétales. La troupe d’éclaireurs progressaient à une lenteur déraisonnable, mais le contrebandier avait ordonné à ses hommes de faire usage de prudence et peu importe ce que diraient ceux qui suivaient derrière. Les AS pesant faisaient trembler le sol à chacun de leur pas, et on pouvait davantage craindre la chute inopinée d’un arbre qu’une attaque quelconque. Serghar se préoccupait davantage de la présence ignoble des Nox dans l’avant-garde. Il avait soigneusement veillé à mettre le plus d’espace entre lui et ces créatures. Ce qui n’était pas une chose aisée : les Noxiens ouvraient la voie en leur compagnie. Leurs capacités de fouineurs aux grands yeux étaient reconnues pour mener à bien la tâche.

-Commandant ! On rencontre une résistance solide dans le secteur de progression A2.
-Ajoutez une équipe de Flamer pour me résoudre ça soldat.

Les équipes de Serghar progressaient sur une formation de trois lignes serrés qui aménageaient une voix lente mais large aux autres équipes qui suivraient. Jusqu’ici il n’avait eu à déplorer aucune perte, mais il n’en était qu’au début. Le travail se révélait une tâche plus ardue que prévu. Les machines ouvrières n’avaient pas fonctionnés dans la forêt, et les communications radios se faisaient hasardeuses à mesure qu’ils s’enfonçaient. Si l’on ne lui avait pas révélé que cette planète était dépourvue de forme de vie intelligente, le capitaine pirate aurait pu aisément croire qu’ils fonçaient dans un piège. Mais non, les stratèges brillants là-haut ne voyaient aucun souci. Les lieux étaient tellement sûr qu’on n’avait pas cru nécessaire de leur adjoindre un soutient aérien. Ils allaient devoir compter sur la présence de l’IMS. Un certain Zael accompagnait l’équipe 1 et Serghar n’était pas sûr que le jeunot se montre à la hauteur. Cette équipe était trop disparate pour pouvoir réagir convenablement en cas de menace trancha le pirate, qui évacua son agacement passager en abatant sa vibro lame sur une branche.

-Commandant Serghar à Equipe 1 : le contact radio est-il toujours opérationnel ? Notre liaison devient de plus en plus difficile avec les autres équipes. R.A.S jusqu’à présent dans notre progression : la végétation semble juste être de plus en plus dense.

Serghar soupçonnait même les plantes de repousser après leur passage. Quels mystères se cachaient derrière ses herbes hautes ? Ou quelles horreurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 106
Age : 29


Feuille de personnage
Métier : Soldat (FIDS)
Nébulite Nébulite: 1050

MessageSujet: Re: [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫   Jeu 19 Sep - 14:00

Shaanzar inspecta les alentours d'un coup d’œil circulaire. L'avancée s'était jusqu'à présent déroulée sans accroc majeur, mais le noxien n'était pas tranquille pour autant. Quelque chose le dérangeait profondément, et la présence de plus en plus dense des plantes, tandis qu'ils s'enfonçaient dans la jungle malsaine, l'alarmait de manière instinctive. Le terrain n'était absolument pas pour les avantager. Certains l'avaient peut-être pris pour un fou lorsqu'il avait donné l'ordre de faire attention jusqu'au moindre végétal qui jonchait le sol, mais dans un monde hostile et inconnu tel que celui-ci, Shaanzar était prêt à considérer jusqu'au caillou le plus ridicule comme un potentiel ennemi létal. Ils n'avaient pas le loisir de négliger leur environnement, tandis qu'ils ne savaient à peu près rien de lui ou presque - et ce qu'ils savaient n'était en rien rassurant. Il avait l'impression grandissante de s'enfoncer volontairement dans la gueule du loup - ou plus précisément dans une espèce d'estomac végétal qui n'attendait qu'à ce qu'ils aillent un peu plus loin pour refermer son piège mortel sur eux tous. Le plus prudent aurait été d'envoyer un drone servir d'appât à leur place pour être sûr qu'ils ne s'avançaient pas vers une mort certaine... Pour une fois, la technologie humaine aurait servi à quelque chose. Néanmoins ils ne disposaient pas de cet outil, si bien qu'on allait devoir faire sans.

Leur groupe avançait avec une lenteur affligeante. C'était frustrant, surtout qu'il avait au contraire envisagé une percée rapide, mais cependant il comprenait la raison de ce rythme ralenti, propice à la prudence, laquelle était la seconde de ses priorités. Il n'aurait su dire, à cet instant, ce qu'il fallait réellement privilégier. A rester trop statiques, ils faisaient des cibles faciles, et cette idée l'énervait. Certes, aucun prédateur n'était censé sortir du couvert des bois et les attaquer comme on les avait prévenus qu'aucun forme de vie intelligente n'avait été détectée à la surface de cette planète... Mais il lui faudrait plus de preuves que cela pour qu'il admette cette information sans la remettre en question. Fallait-il presser le pas? Était-ce utile d'être aussi lent, lorsqu'on savait qu'ils pouvaient très bien être déjà à l'intérieur d'un piège immense? Avant de donner tout nouvel ordre, il voulait prendre en compte la situation actuelle dans son entièreté. Pour cela il commença par inspecter l'état de l'escadron. Pas d'énormes pertes jusqu'à présent. Les noxiens avançaient bien, et il devait admettre que les humains eux aussi se conduisaient en professionnels: il s'était méfié d'eux au premier abord, comme il les savait potentiellement plus négligeant, et moins capables d'abnégation. Néanmoins et comme ils avaient bien agi, il n'avait pas de raison majeure de se plaindre, et il se contentait de surveiller leurs troupes d'un œil rigoureux. Il y avait aussi quelques "noxiens" qui travaillaient à plein temps pour servir l'humanité - tel ce Zael, qui portait d'ailleurs le nom d'un des pires souvenirs que Shaanzar avait de Dan Sinn et de sa formation de Sana Noxiras - mais le guerrier avait une fois de plus pratiqué la politique de l'autruche les concernant. Il les évitait: tant qu'il n'en savait pas trop à leur sujet, et particulièrement au sujet de leur statut "civil", il pouvait accepter de collaborer avec eux.

De leur côté, la situation n'apportait pas grande information qui lui aurait permis de prendre une décision critique. Il décida donc de joindre les autres équipes noxiennes de l'avant-garde afin de faire le bilan de la situation.

"Ici Ja'Mhan. A tous les chefs de peloton postés dans la forêt: Comment se passe votre progression?"

Il chercha des yeux le commandant humain en charge des troupes alliées. Il n'avait pas spécialement échangé avec lui... Il avait un peu l'impression que l'homme l'évitait, mais c'était peut-être une impression, ou bien alors c'était Shaanzar dont l'attitude froide et antipathique laissait entendre qu'il n'avait aucune envie de partager quoique ce soit avec lui. Ou bien les deux. Bref... En attendant, ils n'allaient pas pouvoir agir indépendamment les uns des autres. C'était bien malheureux, mais si ils voulaient avoir une chance de rentrer chez eux vivants, ils avaient pour ainsi dire intérêt à coopérer. Déviant brièvement de cette préoccupation, le noxien se retourna complètement, et cessa d'avancer le temps d'un moment de calme observateur. Les soldats n'étaient pas bruyants: un bon point, loin de garantir leur sécurité néanmoins. Il se perdit dans la contemplation des bois, et de leur exotisme inquiétant. Qu'espérait-il constater en cessant d'avancer le nez dans le guidon, pour regarder ce qu'ils laissaient derrière à chaque nouveau pas franchi? Il avait vraiment un sale pressentiment... Il espérait juste que ce dernier n'était qu'une manifestation de son anxiété, et pas sa sensibilité de chaman raté qui était en train de le prévenir du danger imminent qui les guettait. Quelques secondes plus tard, il reprit la marche. Il pressa le pas pour revenir plus en avant de la progression. A contrecœur, il contacta l'homme à la tête des troupes humaines. Une question le taraudait.

"Comment sait-on que cette planète est déserte? Vous savez quels tests ont été effectués?"

... Et ces tests étaient-ils vraiment suffisants pour contrer l'immensité des possibilités qu'englobait l'univers? Il y avait de quoi être sceptique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 25
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫   Sam 21 Sep - 14:06

Mettre un AS wolf en première ligne, c'est déjà pas une bonne idée, mais coller un AS Wolf piloté par un noxien excommunié au milieu d'un groupe de la Sana Noxarias et d'un commandant humain qui visiblement n'aimait pas notre race, c'était de la FOLIE!

Tu vas avec l'équipe d'avant-garde qu'on m'avait dit. J'en suis sûr, comme d'habitude, on me fait payer ma blague pourrie de toute à l'heure. Au moins, je suis la premier à fouler cette terre et à voir ses merveilles. Car oui, j'étais en première ligne de la première ligne. Que voulez-vous... J'ai la plus grosse machine de l'équipe et on m'a collé dessus le plus gros lance-flamme, donc c'est moi qui crée le chemin. Cependant, je ne l'activait que lorsque qu'on ne pouvait vraiment pas avancer, j'allais pas attirer tout ce qui bouge avec un feu de joie. Bien que l'idée fut tentante pendant une dizaine de seconde. Le commandant Drake et le chef de la sana noxarias Ja'Mhan nous avaient briefé sur les précautions à prendre. Mais, par chance, je ne relevais pas de leur commandement. J'obéissais directement à Jack, qui lui aime devait obéir à je sais pas qui et je m'en fou d'ailleurs. Donc, placé en Free-lance entre deux groupes qui ne veulent même pas se parler, je me retrouvais obligé de passer le temps. Cramer des plantes c'est marrant, mais ça bouchonne pas tout le temps, je suis donc souvent avec mon fusil plasma, à tenter de regarder à travers les fourrés pour repérer quelque chose. Or, on ne voit absolument rien à travers la végétation.

Les ordres à la radio transpiraient le stress et ça me gonflait au plus haut point. A tel point que j'avais mit la musique dans mon AS et je chantonnais à tue-tête dans ma cabine pendant que nous progression lentement, mais lentement... Tous les classiques terriens y étaient passés.

Tout se ressemblait dans cette jungle inextricable, mais pourtant j'étais émerveillé tel un enfant de 5 ans à chaque cours d'eau, rocher étranger, liane bizarre et autres créations artistiques de mère nature. J'aurais aimé pouvoir partagé ça avec quelqu'un, mais je risquais de tomber sur un mur à utiliser la radio avec des gens qui semblaient me détester d'avance.

J'arrachais une branche avec le bras de l'AS que je rejetais sur le côté. Juste derrière moi se trouvait une groupe d'une dizaine de soldats, humains et noxiens mélangé. On m'avait refilé ça pour m'aider dans mon avancé et pour le moment, je n'avais rien à leur reprocher.

D'un signe de bras je fis arrêter ma troupe:
Halte! Je veux deux gars qui me sécurise le sommet de la bute et ma fasse un rapport de ce qu'ils
voient derrière.


Valait mieux être prudent, ça doit être bourré de ravins à la con dans le coin. J'ai pas envie de mourir ou de voir un gars crever en tombant dans un trou. Je suivais du regard les deux types qui venaient de grimper au sommet de la bute.

Sergent, on est tombé sur une falaise. Une sorte de faille dans le sol. On peut pas avancer par là.

ça, ça allait nous ralentir méchamment. Faudrait faire un détour et on perdrait au moins une heure à la vitesse à laquelle on avance. Pas de temps à perdre.

Bon les gars, je veux que vous me coupiez trois arbre, les attachiez et vous me faîtes un pont au dessus de ce trou. On va leurt montrer à ces trouillard de l'arrière ce que vaut la 3ème escouade de reco du FIDS et la 4ème troupe éclaireur de la Sana. En avant.

Après avoir lancé un cris de ralliement, tous se mirent au travail. Je ne fus pas en reste, profitant de la force que me conférait l'AS, je me retrouvais à porter des tronc d'arbres. Et au bout de 20 minutes, nous eûmes finis. Se trouvait maintenant devant nous un pont biologique composé de trois gros troc solidement attachés entre eux. A première vue il ne payait pas de mine, mais j'étais sûr que ça suffirait, tant que les AS passent un à un et qu'on évite de le transformer en dance-floor.

Bravo à tous, ce soir, tournée sur mon compte. Mais en attendant, on a perdu 20 minutes d'avance sur les autres. t j'ai pas envie qu'ils nous rattrapes. Alors en avant et puisses la mort nous mépriser aujourd'hui. Toute la troupe se remit en marche pendant que j'informais le reste de l'équipe.

Commandant Drake et Ja'Mhan pour sergent Errir, avons été retardé par obstacle naturel. Avons construit un pont pour le franchir. Vous le trouverez à 15 minutes au nord de votre position. Terminé.

J'avais envoyé ce message sans avoir coupé au préalable ma musique de mon appareil. ça a dû leur faire drôle. Je me remis en marche avec mes Hommes, vérifiant au passage qu'aucun n'avait été blessé, mais rien à signaler de ce côté. Ces gars étaient bon, c'étais sûr. Quand à moi, peu habitué à commander et à travailler en équipe, je commençais à me plaire dans ce rôle. je franchis le pont sans difficultés et nous reprîmes la route. Je n'étais pas plus inquiet que ça sur notre objectif. J'aurais dû peut être, mais l'angoisse donne des cheveux blancs et des ulcères. Ne désirant ni l'un, ni l'autre, je me contentais de profiter d'un spectacle unique d'une jungle florissante, joyau inconnu pour mes yeux jusqu'alors.

Nous n'avions plus qu'à mettre la main sur les trésors, dont je comptais bien ramener un échantillon et qui sais sur quelle merveilles nous allons tomber...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Black Matter
J'habite sur Black Matter

Masculin Messages : 71
Age : 25
Localisation : Sur le pont de mon vaisseau


Feuille de personnage
Métier : Contrebandier/Pirate
Nébulite Nébulite: 2600

MessageSujet: Re: [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫   Mar 24 Sep - 20:51

Le feu avait quelque chose d’irrésistiblement attirant pour le capitaine Drake. Tandis qu’il contemplait les dernières flammes voraces venir à bout de l’épaisse végétation, il s’imagina un instant le chaman Noxien qui accompagnait l’équipe brûlant vif, courant en feu à travers la forêt, ses camarades incapable de mettre fin à ses horribles souffrances. La pensée le réjouit quelque peu et calma le dégoût qu’il ressentait à devoir partager le même espace avec l’engeance Xenos. L’espace était progressivement déblayé et Serghar prêtait une oreille distraite aux échanges sur le canal radio. Ils avaient beau continuer d’abattre le rideau verdâtre qui se dressait devant eux il ne semblait tout simplement pas y avoir de bout. Les informations de la flotte faisaient état de plusieurs milliers d’hectares de végétation et de cumuls rocheux que même les drones d’observation et satellites n’avaient pas réussis à cartographier précisément. Les lieux étaient emplis de mystère et de dangers potentiels. Franchir cette jungle c’était comme tirer un gigantesque rideau à petit pas, avec la mauvaise surprise de découvrir derrière quelque chose de désagréable. Serghar espérait simplement que cette chose n’aurait pas un appétit pour la chair humaine, ou une envie de parasiter son corps. Jusqu’ici les détecteurs restaient muets sur une présence Xoïde ou d’un quelconque organisme vivant. Si le barbare de Noxien se servait de la technologie qu’on lui avait donné peut être se priverait-il de polluer le canal avec ses questions idiotes. Le capitaine Drake savait sa haine et son ressentiment irrationnel, voir même potentiellement dangereux dans un tel lieu, mais son jugement était oblitéré par sa colère. C’est sèchement et la voix transpirant d’un mépris qui brisait la façade habituelle de son sang-froid qu’il répondit au chaman.

-Vous et votre engeance extraterrestre couarde avez peut être besoin d’être rassuré ? Peut être que l’idée de révéler votre véritable visage de traître au courage d’apparat vous effraie plus qu’une rencontre désagréable Noxien.
Cracha-t-il sur le canal avant de reprendre. Notre technologie que vous méprisez tant nous indique que rien de vivant ne figure à des kilomètres à la ronge, restez sur nos arrières si vous avez peur.

Il coupa le contact brutalement, laissant une pluie de parasite assaillir les oreilles de son interlocuteur. Il n’avait pas besoin du soutient de ces sous-hommes. L’équipe s’acharnait sur la végétation depuis bientôt une heure et le convoi n’avait progressé qu’à peine d’un kilomètre et demi. Ce travail de longue haleine eut tôt fait de créer un certain agacement chez Serghar qui y voyait un gaspillage fantastique de force, de temps et surtout de ses capacités. Les hommes que Black Matter lui avait assignés étaient des militaires, pas des bûcherons. Et il pouvait déjà voir chez certains que la discipline de fer craquait pouce par pouce face à la tâche répétitive et la tension silencieuse. A cela s’ajoutait le fait que le pirate n’avait plus de contact radio avec les deux autres équipes depuis un certain moment à présent. Cela voulait dire qu’ils étaient tout seul, dont deux Noxiens aux commandes. Voilà qui n’était ni rassurant, ni positif. Serghar accrochait du regard les formes floues des éclaireurs Noxiens qui progressaient dans leur périphérie à leur propre rythme, tout comme il devinait la présence du monstrueux AS Wolf du pilote non loin. Tout ceci lui parut bien dérisoire face à l’immensité de la jungle. Un nouveau coup de vibro-lame acheva de faire tomber un arbre mais il ne fit pas un pas de plus. Une demi-seconde supplémentaire lui fut nécessaire pour réagir avant qu’il ne vienne lever le poing. Le signe universel entraîna l’arrêt de la progression des soldats du détachement. Des regards curieux se tendirent, interrogatif quant aux raisons de cet arrêt. Ce n’était plus la végétation habituelle qui se dressait devant eux mais des arbres immenses dont les racines surnageaient dans ce qui s’apparentait à de la vase. Malgré l’insonorisation de son casque, Serghar pouvait entendre les sifflements stridents qui émanaient des feuillages. Un son particulièrement déplaisant.

-Ici le Capitaine Drake. Le détachement est confronté à la présence de gigantesques arbres recours de mousse rougeâtre prenant racine dans ce qui semble être…un marécage. Ce dernier semble difficilement contournable, le terrain paraît glissant et impraticable.

Plus important Serghar se demandait ce qu’il en était de la présence de Xoïdes. Ses saloperies pouvaient tout à fait se développer à loisir dans un environnement aussi humide et chaud. Il ne voulait certainement pas être le premier à mettre le pied là-dedans. Il aventura une sonde dans l’eau croupis et retint son souffle en attente des résultats. Négatif. Il ne s’agissait là que d’un marais puant nourrissant une végétation mourante gonflée de moisissures et…sifflante. Il n’était pas tout à fait rassuré.

-Capitaine Drake demande un soutient AS sur notre position ainsi que des…éclaireurs. Quand bien même il n’aimait guère leur présence, il devait reconnaître que l’ajout des yeux perçants n’était pas inutile, au pire un accident pouvait toujours leur arriver. Il sera peut être nécessaire de brûler toute la zone…par sécurité. A vous.

Tout oblitérer par sécurité. Oui c’était une bonne politique. Et ce son strident ne lui disait rien qui vaille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 106
Age : 29


Feuille de personnage
Métier : Soldat (FIDS)
Nébulite Nébulite: 1050

MessageSujet: Re: [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫   Lun 30 Sep - 20:04

[Yay /o/ désolé du retard. Plus que quinze jours et je récupère mon cerveau]

L'opération avançait à son rythme. Un rythme lent qui irritait Shaanzar, dont les nerfs n'avaient jamais été spécialement patients. Il tentait de se faire une raison et d'accepter la façon dont la situation évoluait, différemment de ce qu'il avait souhaité initialement, mais il commençait à en avoir marre, ne serait-ce que d'avoir l'impression d'être passif. A ce moment même, il aurait préféré être l'un de ceux qui tenaient un lance-flamme pour déblayer le passage en dézinguant la végétation, plutôt que d'avoir à réfléchir pour optimiser l'avancée et la sécurité de leurs troupes, alors qu'il manquait cruellement d'informations.

Des informations, il essaya bien d'en réunir quelques supplémentaires en contactant - à contrecœur - le commandant humain qui menait l'avant-garde en sa compagnie. Soyons clair: Il n'avait aucune envie de bosser avec Serghar Drake et il aurait préféré rouler une pelle à un Rogmah - sorte de poisson gélatineux et corrosif qui avait disparu depuis des lustres avec leur planète natale, mais dont on entendait encore parler dans quelques histoires pour enfants - plutôt que d'avoir à l'appeler, ou même à l'approcher. Et il était en train de l'approcher, sans quoi il aurait décliné son identité alors qu'il entamait la conversation radio. La réponse qu'il reçut à sa tentative de communication fut tellement violente - et surprenante de la part d'un type qui était censé être un professionnel - que le noxien en tomba des nues. Pas longtemps. Son tempérament colérique pointa bien vite le bout de son nez, et il vit rouge à un point tel qu'il manqua d'oublier son rang et toutes les consignes de sécurité qu'il était censé faire respecter, pour foncer sur l'humain et engager un duel à mort. Oui: il avait envie de le tabasser jusqu'à ce qu'il cesse de bouger pour de bon, et ne soit plus capable de proférer aucun blasphème, et ce quitte à foutre en l'air sa propre combinaison. Il lui fallut tout le self-control dont il était capable - et même plus, car il n'était pas censé être très doué pour se contrôler - pour parvenir à réprimer ses pulsions meurtrières. Ça n'était pas le moment. La vie d'un nombre indécent de noxiens dépendaient de lui et de la manière dont il se comporterait. Un affront stupide ne devait pas lui faire oublier leur priorité ultime... Le combat contre les xoïdes. Ils devaient se donner les moyens de le mener. Certainement pas réduire leurs chances à cause d'un humain insignifiant. Hors de question néanmoins de laisser les choses en l'état. De peur de céder à la tentation d'ouvrir une rixe malvenue, il cessa d'approcher du flan humain de l'avant-garde. Ça ne l'empêcha pas d'ouvrir une nouvelle communication:

"Sans votre technologie stupide, notre stratégie serait différente, et nous aurions pris plus de précautions avant de lancer l'expédition. Nous ne ferons pas marche arrière, mais tentez moi et nous finirons par vous laisser derrière. Ça ne me plait pas non plus d'avoir à défendre vos troupes de primates décérébrés. Si votre - oh combien fiable - technologie doit être notre seule garantie, alors j'espère que vos scientifiques ne se sont pas contenté de constater qu'il n'y avait ni chaleur ni  mouvement, et qu'ils ont regardé la végétation à deux fois, parce que je ne sais pas pour vous, mais je commence à avoir de sérieux doutes."

A son tour il coupa la communication sans laisser le temps à son interlocuteur de répondre. En rogne, il remarqua alors qu'il n'avait pas reçu de réponse de la part de certains de ses chefs de peloton. Il leur communiqua une nouvelle demande, sur un ton un peu plus énervé que nécessaire.

"Ici Ja'Mhan. Demande votre position et l'état de votre progression."

... Quelques secondes plus tard, il recevait une réponse de la part de Zael Errir... Cet excommunié supposé. Tsh. Le mot tabou. On oublie, et on pense à la situation. Visiblement il y avait une faille dans le sol qui risquait de les empêcher d'avancer. Ils auraient intérêt à franchir l'obstacle via le pont construit par l'équipe de Zael: ça leur éviterait de devoir en créer un autre... Mais il n'était pas dit que ce chemin soit le plus adapté aux trajectoires de tous les pelotons. Et il fallait qu'il soit suffisamment solide, aussi.

"Errir, ici Ja'Mhan. Avez-vous une estimation des dimensions et de l'orientation de l'obstacle? Votre pont tiendra t-il le passage de plusieurs pelotons?"

Chouette. Quelques difficultés à gérer. Ça lui permettait de penser à autre chose qu'à cette espèce d'enflure de Drake et à son affront... Mais dans l'absolu, ça n'était pas une très bonne nouvelle: le temps de franchir le précipice, ils allaient être foutrement vulnérables. Enfin. Encore plus qu'ils ne  l'étaient déjà, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 25
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫   Mar 1 Oct - 7:38

Les voila qui s'engueulent... Pfffff.... ils vont vite me gonfler.

Pourriez-vous éviter d'encombre la radio avec vos insanités, y en a qui bosse ici! J'avais dis ça avec tout le professionnalisme que je pouvais extirper de ma frêle carcasse. Car c'est vrai quoi, je n'avais qu'une envie, c'était de cogner "rageux" contre "fanatique" et inversement. Putain, peuvent pas laisser leurs sentiments personnels de côté pendant 30 secondes! Content d'être à l'avant et pas avec eux.

Je continuais tant bien que mal à avancer avec mes Hommes, heureusement que les humains de mon groupe ne venaient pas de Black Matter mais de Leviathan car sinon, ça aurait été le bordel. Et heureusement que je disposais de la même autorité que les deux autres, car leur obéir, ça m'aurait fait chier. Cependant, il en faut un qui joue le jeu, qui fasse en sorte qu'on arrive tous vivant, et il semble que ce soit moi. S'ils me gradent pas lieutenant à la fin de la mission, je les étripe.

Heureusement, la radio reprit son calme et Ja'Mhan me contacta pour me demander des renseignement sur le précipice.

Orientation de l'obstacle Nord-Nord-est sur une distance indéterminée mais approchant les deux ou trois kilomètres de long. Profondeur, ohla c'est profond ce truc, en plus y a de l'écho. J'en sais rien je vois pas le fond, mais c'est grand. Quand au pont, il tiendra, si vous faîtes passer un seul AS à la fois et si les soldats ne montent pas dessus à plus de 10 en même temps. Il est solide mais ne tentez pas le diable. Le pont se trouve à 15 minutes au nord de votre position, vous pouvez pas le manquer. Terminé.

Je coupais la radio et repris mon avance à travers la jungle inextricable, arrachant branche après branche. j'avais accroché un appareil photo à mon AS pour ramener un maximum de souvenirs et déjà, j'avais dû faire plus de 100 photos. Je trierais ça ce soir, au calme.

Cette jungle semblait s'éclaircir un peu et bien qu'il y demeura difficile de circuler, on se sentais moins étouffé par les arbres et la végétation. Nous pûmes légèrement accélérer le pas, quand soudain, nous n'en crûmes pas nos yeux. Entre trois vieilles lianes se trouvait une ancienne stèle, vestige sans doute de la civilisation disparue. Sans doute une simple borne, rien de bien méchant, mais quelques chose. J'ignorais si ça signifias que nous allions trouver une cité en ruine ou si nous avions juste découvert une borne kilométrique d'une route isolée mais c'était suffisant pour émerveiller. Je fis deux trois photos avant de lancer:

Soldats, inspectez le secteur, voyez si il y a quelque chose d'autres et répertoriez tous sur les cartes. Puis allumant ma radio, Ici le sergent Errir, nous venons de découvrir un artefact de la civilisation disparu. Sans doute une sorte de borne routière, bien qu'il n'y ait plus de route depuis longtemps. A dix minutes au nord après le pont qu'on a construit. Terminé.

Une fois qu'on eu tout répertorié, bien qu'on ne trouvas pas grand chose, nous reprîmes la route. les analyses, c'était pour une autre équipe. Mais au moins, nous étions sur le bon chemin. La jungle étant un peu plus clémente, bien que ce soit exagéré de parler de clémence, je n'eu besoin d'utiliser le lance-flamme qu'à deux ou trois reprises en une heure. ce qui accentuait beaucoup mon ennuie. Cependant, avancer n'en devenait pas plus facile pour autant. le sol était toujours jonché de végétaux de toutes sorte.

Cependant, d'un coup, le capitaine Drake appela l'escouade d'éclaireur, donc la mienne. ça allait bien nous retarder ça car il fallait faire un gros détour pour les rejoindre.

Errir pour Drake, j'arrive avec l'AS et les éclaireurs, seront sur place d'ici 10 minutes. A condition que la végétation nous laisse passer.

Au bout de 10 minutes, nous fûmes au côté du groupe de Black Matter.

Bon, c'est ici qu'il faut tout bruler. J'ai pourtant l'impression qu'on peut circuler mais bon. Allez les gars, nettoyage! Et très vite on commença à bruler tous ce qui se trouvait devant nous, afin de créer un chemin praticable.

Je veux trois Hommes en haut de la bute ici, trois autres de l'autre côté, rapport sur ce que vous voyez.

Au bout d'une dizaine de minutes, une sorte de route fumante était créé. Un tas de cendre s'enfonçait dans le marécage, rendant l'eau encore plus immonde qu'à son habitude. Des trocs calcinés mouraient sur les côtés alors que la petite végétation finissait de flamber. Comme c'est super humide, au moins, on ne déclenchait pas d'incendie. Normalement, de l'autre côté de la butte, ils devraient pouvoir circuler assez facilement.

De leur côté, les éclaireur n'avaient rien vu de spécial, si ce n'est une forêt d'arbre immense qui s'étendait à perte de vue, soit 300 mètres dans cette jungle.

Autre chose capitaine? Au nord d'ici, la jungle semble moins dense, si vous faîtes un détour, calquez vous sur notre itinéraire on a tracé le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Equipe 1] Promenons-nous dans les bois ♫

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AT 6 : promenons-nous dans les bois!
» Promenons nous dans les bois ..... [450D]
» Promenons nous dans les bois...
» [Disney] Into the Woods - Promenons-Nous dans les Bois (28 janvier 2015)
» Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n'y est pas | Bryden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Espace :: P-127(X) >Zone Event :: Green Sector-