Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 Alekaan Silv'Rel [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Grouille de faire ta fiche !
Grouille de faire ta fiche !

Messages : 7
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chômage ?
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Alekaan Silv'Rel [fini]   Mar 3 Sep - 20:36


                   
Silv'Rel | Alekaan

 


  • Âge : 23

           
  • Sexe : Féminin

           
  • Groupe Souhaité : Noxien

           
  • Métier : ouvrier dans une usine d'armement humain.

           
  • Colonie : Dan'Shora puis Leviathan.
           

     


 




Configuration Biologique

Alekaan, ou Alek pour les intimes, est une jeune noxienne qui a passé l'âge adulte comme la moyenne, et a à présent 23 ans. Elle est plus grande qu'un humain moyen, maigre, gracieuse et élancée. Malgré la petitesse de ses muscles, ils sont finement sculptés par la Danse d'Alarios qu'elle pratique fréquemment seule pour se maintenir en forme. Semblable au reste de son espère, elle a la peau pâle, et elle est parcourue de tatouages. Il y en a un nombre banal, dans la moyenne, hérité de sa famille. Ce sont généralement des lignes fines, avec des allures en pointe; certains symboles reviennent fréquemment. Ces symboles peuvent être trouvés sur tous les tatouages des membres de sa famille.
Ses yeux sont froids, de couleur glacier ils ne montrent que peu d'émotion, mais souvent une profonde lassitude. Ses cheveux rouge sombres sont coupés relativement courts pour ne pas la gêner lors de son travail. Elle n'aime pas montrer qu'elle est une fille, et porte généralement des vêtements de travail amples, chaussures lourdes pour travailler. En dehors de son travail elle porte volontiers les vêtements typique de Dan'Shora, la forteresse où elle est née. Ces vêtements sont de couleur chaude, de tissu brut et solide. Il n'est pas spécialement esthétique, mais quelle est l'utilité de celle-ci dans un lieu où l'on travail majoritairement sur l'armement?
Elle se tient toujours droite, portée par la fierté et la détermination typique à sa race, et lorsqu'elle se sent menacée, elle plie les genoux, lève un peu ses mains, prête à se défendre. Comment pourrait-on décrire son style de combat? Elégant, reptilien, vif et dangereux. Elle connait parfaitement la Danse d'Alarios, et la manipule avec aise et agilité.



Configuration Psychologique

Ne vous fiez pas aux apparences. Alekaan a beau avoir l'air fatigué, son regard vide et las, détrompez-vous. Elle n'est ni somnolente, ni en mauvaise forme. Ses yeux très mobiles passent leur temps à analyser les environs pour le moindre danger. Elle est méfiante, et ne fait pas facilement confiance à des étrangers, et encore moins à des humains. La fierté de sa race est aussi intégrée à sa mentalité : le pense que les humains sont plus fragiles, et c'est pour cela qu'ils créent des grosses armures pour se protéger des attaques. Naïve? Non, juste trop fière pour voir la vérité. Elle ne se rabaisserait jamais à se lier d'amitié avec un humain, du moins c'est ce qu'elle pense à longueur temps lors de son travail. Elle évite tout contact avec l'extérieur, c'est-à-dire tous ceux qui ne sont pas de véritables Noxiens. Ce qu'elle pense des parias? Ce sont des échecs, des erreurs dans leurs lignées, ils ne méritent même pas le titre de noxien, et encore moins les tatouages qu'ils portent sur leur peau. Si cela ne tenait qu'à elle, ils seraient tous anéantis... Mais les humains trouvent cela utile d'avoir ces échecs à leur botte, alors ils acceptent leur présence. Une raison de plus pour laquelle elle ne veut pas avoir de contact avec les humains.
Mais enfin, parmi les noxiens, elle est à l'aise, ouverte, d'une présence agréable... Sauf si on la dérange pendant l'entraînement, et là on a affaire à une personne de mauvais caractère, irritable et très facilement enragée. Il est donc préférable de prévoir à l'avance si on va la couper dans sa danse. Sinon elle est facile à vivre, sociable, et ravie de participer à des événements religieux, tout pour les divinités qui ont forgé sa vie. Mais autant dire que lorsqu'elle quitte le berceau familier de la forteresse, elle est immédiatement méfiante, froide, reculée. Elle n'aime pas être coupée des autres noxiens, et sera d'autant plus vulgaire et narquoise avec les humains ou parias qu'elle croise.
Elevée comme un noxien moyen, elle a vécu sous le code du Sana Ti'Rhas, obéissant aux chamans pour accomplir la volonté des divinités. Elle se croit juste et capable d'être un Guerrier de Nox, mais la vérité est autre : son esprit brillant lui a valu un autre chemin, axé dans ingénierie et la mécanique. Elle n'a pas peur de se salir les mains, et apprend très vite. Voilà pourquoi on la menée à travailler dans la conception d'armes. Pour défendre l'Honneur de Nox, lui avait-on dit, il nous faut des gens comme toi, pour inventer et créer des armes à mettre entre les mains de nos guerriers. C'était la pensée des chamanes de sa forteresse, Dan'Shora. Alors, comme ordonnée, elle se lança dans la conception d'armes, et l'amélioration des anciens équipements.




Parcours Biographique

Forteresse volante noxienne : Dan'Shora


Dan'Shora, forteresse militaire, productrice de vaisseaux de défense, réputée pour avoir subit plusieurs attaques Xoïdes et s'en être sortie sans trop de dégâts. La vérité est autre bien sûr, elle est tout sauf indestructible, mais a une telle force de tir que dans un combat, elle pourrait faire pencher la balance. On dit qu'elle a autrefois servi à attaquer les humains; c'était une possibilité, mais il était plus probable qu'elle ait juste produit des vaisseaux pour la Flotte. Aujourd'hui elle continue sur sa lancée, créée des armes et vaisseaux défensifs. Mais cette technologie est bien inférieure à la puissance humaine.
Qu'y a-t-il de mal à ne pas avoir la puissance technologique? Certains chamans pensent que si la paix venait à faiblir, les humains, connus pour leur paranoïa, auraient la capacité de renverser la flotte noxienne. Pourquoi cela viendrait-il à se produire? Ils vous répondraient qu'on n'est jamais trop sûr. Malgré les relations solides, certains ne sont pas prêt à prendre ce risque...

La salle d'entraînement était assez peuplée aujourd'hui; 127 personnes s'entraînaient en rythme, et en silence. Oui, malgré le nombre de gens, on ne pouvait entendre que le souffle léger et concentré, et les pas posés doucement sur les tapis d'entraînement. Alekaan regardait droit devant elle, suivant les mouvements qu'elle connaissait par coeur. Elle contrôlait avec aise son souffle, son pouls battant dans ses paumes alors qu'elle les leva avant de jeter un coup élégant dans le vide devant elle. 126 personnes firent le même mouvement, tous soufflant en même temps. C'était un instant hypnotique, agréable et paisible. Pas de pensées gênantes, pas de conversations futiles, pas de regards à la dérobée. Tous se concentraient sur le mouvement. Soudainement elle sentit quelqu'un approcher derrière elle; il entra dans sa vision lorsqu'il se trouvait à hauteur de la personne derrière elle. Elle regarda du coin de l'oeil, le voyant approcher à hauteur de sa propre épaule. Alekaan le connaissait, mais n'avait aucunement envie de se faire déranger... Trop tard. Il posa sa main sur son épaule et elle perdit totalement sa concentration. Elle se tourna vers lui, les yeux glaçant.
Il fit signe de le suivre, ne disant rien de crainte de gêner les autres qui s'entraînaient. Elle le fit, marchant discrètement jusqu'à la porte de sortie; ramassant ses chaussures, elle suivit l'autre dans le couloir. Il la laissa mettre ses chaussure et dit enfin : "Ta mère te demande."

Elle regarda un autre individu passer à côté, se sentant soudainement profondément agacée. Il la faisait quitter l'entraînement juste pour lui dire ça? Mais elle goûta aussi l'amertume, comprenant que cela devait être important.
Alekaan avait vécu et grandit dans cette forteresse depuis sa naissance, et travaillait régulièrement dans l'usine intérieure spécialisée dans l'assemblage des armes. Elle était bonne élève, et avait apprit avec brillance le métier. Elle connaissait le coeur de ces armes, savait tout d'elles, et découvrait aussi petit à petit comment les améliorer. Elle était un ingénieur de base, mais il y en avait déjà de très compétents en place, alors pour le moment elle faisait de l'assemblage, et ajoutait les améliorations qu'elle pouvait, dessinant pendant son temps libre les plans d'engins perfectionnés qu'elle donnait ensuite à d'autres ingénieurs pour qu'ils en parlent à leurs supérieurs. Ce n'était pas difficile de se fondre dans la masse, faire comme si elle n'était qu'un ouvrier comme un autre. Le labeur n'était pas un grand problème, au contraire, il lui permettait de réfléchir à comment trouver des solutions plus rapides et efficaces. Elle faisait tout dans les règles, travaillait de longues heures, profitait de son temps libre pour pratiquer le Dalaar... Alors pourquoi la faisait-on passer outre l'entraînement? Qu'avait-elle fait pour mériter cette variation?

Elle se redressa, remercia froidement le messager et dirigea ses pas vers son quartier d'habitation. Dans la forteresse, bien qu'elle était immense, on avait une tendance minimaliste. Les zones d'habitations étaient larges mais pouvaient contenir un maximum d'appartements, tous petits mais avec tout le nécessaire pour survivre. Quelques parcs étaient aménagés pour pouvoir quitter les rues étroites des quartiers, mais il n'y avait rien de plus grand que nécessaire. Pourquoi cet aménagement scrupuleux? Pour laisser place aux usines et aux hangars où l'on mettait et réparait les véhicules, où l'on assemblait les armes et où on perfectionnait par tous les moyens l'armement. Ce n'était pas un trait noxien connu, cette envie d'amélioration, mais depuis quelques décennies, étant toujours en autarcie par rapport aux autres forteresses, les chamanes avaient décidé qu'il était préférable de se préparer - il fallait trouver de meilleures méthodes pour anéantir les vagues Xoïdes, pour se protéger de leurs attaques mortelles et d'extraire de leurs carcasses les précieux cristaux qui alimentaient les vaisseaux de défense. Alekaan était satisfaite à l'idée de progrès et de domination par la puissance de leur armement, la crainte d'une attaque humaine était assez présente dans la pensée de quelques chamanes, la guerre ne pouvant être oubliée si facilement.
Alors cela vint comme une grande surprise lorsqu'Alekaan ouvrit la porte de chez elle pour trouver un chamane. A le regarder, on pouvait immédiatement savoir qu'il en était un; ces cheveux sombres et ses tatouages vifs, innombrables sur les parties visibles de sa peau. Il était grand, à l'allure imposante et aux yeux de couleur jaune. Il la contempla avec un vague sourire - le coeur de la jeune nox se serra. Que faisait ce chamane ici? Lorsqu'elle arriva enfin à détourner son regard de l'élément perturbateur, elle vit sa mère, avec un sourire figé affiché sur son visage. Cela ne pouvait rien présager de bon.
"Brom'Geth, Alekaan. Peux-tu venir t'asseoir?" Dit-il calmement, sa voix douce bien que grave.
Sa mère lui donna un regard encourageant et elle le fit, sentant son coeur battre dans ses typans. Elle avait envie de retourner à l'entraînement, n'écouter que le souffle des autres présent, que le battement de son propre pouls, et ne pas avoir à supporter le regard du chamane. Autant qu'elle les admirait, elle en était terrifiée. Leur aura émanait une puissance impressionnante, digne et forte. Ils étaient les liens spirituels avec les divinités, ils avaient des visions, et ils interprétaient la volonté sacrée... Comment un seul être pouvait-il supporter tout cela?
"Détends-toi. Je viens te proposer un travail très important, comme je le propose à tous nos ingénieurs prometteurs."
Elle se figea. Comment pouvait-il savoir qu'elle était une ingénieure prometteuse? Elle donnait toujours ses plans à d'autres ingénieurs pour qu'ils fassent passer l'idée; elle ne pensait pas que cela pouvait remonter à elle.
"Quel genre de travail?" Demanda-t-elle d'une petite voix.
"Le genre qui lancera notre forteresse dans une nouvelle ère d'armement. Comme tu dois déjà le savoir, les humains ont, depuis bien plus longtemps que nous, développé des armes, et les ont perfectionné au fil du temps. Nous avons prit contact avec quelques humains en charge des usines d'assemblage... Une petite partie de ceux-là ont accepté d'accueillir des ouvriers et quelques ingénieurs. Comme tu peux l'imaginer, ils ne laisseront personne s'approcher de plans viables, qui pourraient nous informer de la création, et les ingénieurs auront un accès limité... Mais toi, tu n'es pas connue pour être un ingénieur, pour eux comme pour nous tu n'es qu'une ouvrière... Nous voulons que tu y ailles en temps que telle. Tu auras accès aux armes elles-mêmes, et pourras déchiffrer leur fonctionnement."
"Mais... Et si je n'en suis pas capable?"
Il croisa ses mains sur son genoux avec un sourire, sa jambe croisée élégamment, son visage affichant un sourire doux et compatissant.
"Je ne dirais pas que cela est impossible... Mais il faut un peu d'optimisme. Tu en tireras quelque chose, j'en suis certain."
Elle avala inconfortablement. Insinuait-il que si elle n'y arrivait pas, elle devrait continuer coûte que coûte?
"Combien de temps vais-je travailler pour les humains?"
"Le temps qu'il faudra."
Oui en effet sa crainte venait de se justifier. Elle devait réussir avant de pouvoir revenir parmi les siens. Mais... Travailler aux côtés des humains? L'idée la fit soudainement frissonner et elle tenta de cacher le tremblement dans ses mains. Elle aurait préféré être envoyé sur un champ de bataille où sa mort serait certaine que d'aller sur une forteresse humaine. Comment pouvaient-ils lui faire faire ce travail? Puis, aussitôt que l'idée vint elle disparut - Alekaan se résigna. Telle était la volonté des chamanes. Et puis elle ne serait probablement pas la seule noxienne? Et elle aurait toutes les occasions d'en apprendre plus sur la mentalité humaine, comment fonctionnaient leurs ingénieurs, quelle était le but et la puissance de leurs armes... Et les heures de travail humaines étaient beaucoup moins nombreuses que chez les nox, tout le monde savait cela - les humains n'étaient pas endurants et aimaient qu'on fasse le travail à leur place. Une bêtise qui l'aiderait grandement dans ses recherches. Et après tout, elle aurait tout le temps de s'entraîner, pratiquer de Dalaar. Elle rendrait service aux divinités et à sa race. C'était tout ce qui comptait.

On lui laissa deux jours pour se préparer. Il n'y avait pas grand chose à prendre, elle vivait simplement de base. Mais ce temps était aussi nécessaire pour que les chamanes puissent recruter d'autres ingénieurs et ouvriers. Pendant ce temps libre, dispensée de travail à l'usine, Alekaan passa du temps avec sa famille, sa mère et son père ayant droit eux aussi à un congé pour l'occasion. La jeune nox n'était pas connue pour avoir des amis, mais passa aussi voir quelques connaissances lorsque leur temps libre le lui permis.
Une fois tout cela enfin fait, l'heure du départ arriva. Avec son sac sur le dos elle embrassa ses parents, regardant dans leurs yeux et y lisant de la peine mais une certaine fierté; leur fille partait pour le bien de Dan'Shora, et de tous les Noxiens. C'est donc ainsi que, le pas déterminé, elle rejoignit le vaisseau qui allait l'emmener sur Leviathan. Dans le hangar, il y avait d'autres vaisseaux, qui emmenaient les futurs guerriers de Nox pour s'entraîner avec d'autres maîtres sur les autres colonies. Elle les regarda avec une certaine tristesse. Elle aurait voulu être parmi eux, mais les célestes en avaient décidé autrement. Elle ravala donc le sentiment, garda la tête haute, et marcha de façon déterminée vers son avenir.

Leviathan

Alekaan se redressa soudainement lorsque quelqu'un dit : "Voilà la forteresse!"
De suite, comme tous les autres occupants du petit vaisseau, elle se tourna vers l'extérieur, regardant par la petite vitre renforcée. L'espace était sombre dehors, mais là, à contre jour d'une superbe nébuleuse... Le Leviathan. Immense regroupement d'îles formant une forteresse, elle avait l'air à la fois fragile et imposante - mais tous savaient qu'elle n'était pas le cas - elle avait survécu à une forteresse noxienne, cela voulait tout dire. La jeune ingénieure ne pouvait s'empêcher de ressentir un certain émerveillement pour cette capacité humaine à créer de tels vaisseaux. Certes un humain penserait peut-être la même chose d'une forteresse noxienne, mais l'idée restait là. Ce n'était peut-être pas une création nox, mais elle était néanmoins impressionnante. Son coeur se dressa en elle, battant frénétiquement avec la hâte de voir l'intérieur, de voir de plus près ces technologies humaines qui étaient si étranges pour elle. Il fallait qu'elle en voit plus, qu'elle en apprenne plus...!
Elle fut coupée par un ordre donné du pilote. Elle s'assise et attendit impatiemment qu'ils atterrissent.

Ce ne fut pas si bien qu'elle l'aurait souhaité. Elle s'était attendue à être libre de faire ce qu'elle voulait une fois sur le territoire terrien, comme les parias qui étaient acceptés (du moins c'était ce qu'elle pensait) mais immédiatement un humain les accueillit, et les guida comme de vulgaires touristes dans les zones qu'il souhaitait leur montrer. Alekaan n'était pas intéressée; pourquoi ne pouvait-elle pas voir par ses propres yeux? Décider d'elle-même si cette architecture était satisfaisante ou non? C'est alors que, sortant du hangar, elle découvrit pour la première fois le ciel que voyaient ces humains. L'air était humide, frai, les nuages qui jonchaient le ciel paraissaient si près...  Elle n'avait jamais connu le ciel noxien, mais les chamanes parlaient de cela comme si eux-même les avaient vu. Ils disaient que par des visions on leur avait révélé le passé... Pourquoi les humains pouvaient-ils encore voir ce ciel une fois dans leur forteresse. Son coeur se serra et elle sentit une froideur la prendre. Si loin de leur berceau natal ils pouvaient être chez eux... Alekaan ne s'était jamais sentit chez elle dans la forteresse. Elle était immense, certes, mais sombre, vide, tout était minutieusement placé avec un but et une utilité; pas de place pour de jolies choses, pas de place pour l'agréable... Les humains avaient prit tout leur temps pour créer de ciel... Juste pour rappeler aux habitants que oui, la Terre n'était plus, mais que son souvenir était toujours là... Elle suivit à peine les mots du guide qu'elle n'écoutait que d'une oreille. Sa fascination pour ce ciel était incommensurable.
On les guida jusqu'à l'un des trois chamanes de Leviathan. Il les accueillit à bras ouvert, les saluant, et remerciant d'être venus. C'était agréable de voir quelque chose de familier. Ils étaient à présent sous la responsabilité et les ordres des trois chamanes, et vivraient dans des quartiers réservés près de leur lieux de travail. Alekaan apprit aussitôt qu'ils seraient dispersés sur la forteresse... On leur expliqua les règles, mais la jeune nox se sentit déjà vide... Il y avait certes un autre ingénieur dans l'usine où elle travaillerait, mais ils ne seraient jamais en contact - elle devait prendre la place d'une simple ouvrière, et apprit rapidement que les ingénieurs avaient le droit de rentrer lorsqu'ils le souhaitaient, lorsqu'ils avaient recueilli d'informations. L'Enfer venait de s'ouvrir sous les pieds de la jeune fille, mais elle accepta, dénuée d'émotions.
Elle ferait son travail au meilleur de sa capacité, apprendrait à connaître la technologie humaine de l'intérieur, et gagnerait sa liberté, coûte que coûte.




In Real Life

  • Prénom/Surnom : Silv', Kero, Alek, toussa.....
           
  • Comment avez-vous connu Ex-Odyss ? L'IA a intégré mon esprit et dit qu'il fallait que je vienne dessus.
           
  • Une suggestion, un commentaire ? BNEH
           

     

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Grouille de faire ta fiche !
Grouille de faire ta fiche !

Messages : 7
Age : 24


Feuille de personnage
Métier : Chômage ?
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Re: Alekaan Silv'Rel [fini]   Jeu 5 Sep - 13:58

Fini! BNEEEH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle

Masculin Messages : 325
Age : 25
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Alekaan Silv'Rel [fini]   Sam 7 Sep - 10:08

Félicitations, tu es validé ! Avant de RP, te reste juste quelques petites choses à faire :

- Faire ta Carte d'Identité
- Recenser ton avatar

Une fois que tout ça sera en ordre tu pourras RP. Tu pourras trouver des partenaires, des missions et des objets rares à acheter ici. En attendant, bienvenue dans l'odyssée !

NB : une nouvelle section RP a ouvert, je t'encourage à aller lire ce post : http://ex-odyss.bbactif.com/t290-ouverture-du-reseau-starnet

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-odyss.bbactif.com

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alekaan Silv'Rel [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alekaan Silv'Rel [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OS: Jour - J [FINI.] ^
» Fini le catch sur NT1 ?
» La Fin de Lost : Réservé à ceux qui ont fini la série
» village fini mais le train hs.....
» Photo - quel type de fini choissisez-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Prepare to Fly :: Présentations :: Présentations Validées-