Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 Aide toi et le ciel t'aidera !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 9
Age : 27

MessageSujet: Aide toi et le ciel t'aidera !    Ven 30 Aoû - 10:43

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]


    Chinatown, quartier exotique où les parfums de nourritures, de la foule et des fumeries embaumaient d'une odeur rance et pourtant si sucrée. La nuit avait jeté son suaire étoilé sur la zone, les lampions et autres lanternes éclairés la cité de mille feux rendant les lieux féeriques pour les non habitués.
    Pouvait on définir Jim comme un habitué? Non, néanmoins il ne s’émerveillait pas de ce genre de lieu mais savait néanmoins s'y sentir à l'aise, à l'aise car comme lui il y avait des individus issus de divers horizons, souvent dans le bas de l'échelle social, recherchant ici quelques plaisirs pour oublier leur vie morose.
    Prostitués, alcool, drogue, on trouvait de tout ici, il suffisait de rentrer dans la bonne boutique. Pour Jim c'était drogue, il avait passé une sale journée et avait décidé d'embrumer son esprit des vapeurs d'opium, de s'allonger sur ces paillasses tressées, de porter à ses lèvres l'embout de bois de la pipe et d'emplir ses poumons des vapeurs reposantes du psychotrope.
    Probablement qu'on lui apporterait un peu de lait avec du pavot qui aurait aussi ce don si relaxant d'apaiser l'esprit et le corps. Oui, la drogue était un poison, mais comment pouvait on refuser cette sensation d'extase orgasmique, cet état de relaxation intense, cette totale insensibilité totale à la douleur?

    L'opium était la drogue du poète mais assurément notre chasseur de prime n'en était pas un mais ne demeurait pas moins un homme fatigué. Ainsi, lorsqu'il passa la toile qui séparait la fumerie de la rue, il ne fut pas le moindre du monde inquiété par le videur aux implants visibles et à l'arme bien en évidence.

    Relevant son poncho délavé pour dévoilé son flanc droit, Jimmy passa sa main sur sa barbe de plusieurs jours avant de sortir de la poche de son pantalon quelques crédits qu'il donna négligemment aux gérant qui déjà préparait une pipe avec une minutie.
    Notre "héros" commença a se choisir une place, sans réellement faire attention à ses voisins, déposant ses ares près de lui, tassant les coussins, il voulait simplement être bien, être au calme, sans se poser de questions, sans problèmes. Déjà notre homme retiré les derniers éléments qui trainaient dans ses poches et commença à regarder les autres clients non sans lâcher un petit râle de satisfaction en voyant arrivé sa consommation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Close Heaven
J'habite sur Close Heaven

Messages : 24
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Cerbère.
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Re: Aide toi et le ciel t'aidera !    Lun 2 Sep - 17:55

Une innocente créature pénétrait dans l'antre du pêché, sans que personne ne la remarque de prime abord. Son joli minois, agencé en une moue mêlant curiosité et inquiétude, se pencha sur l'état des lieux et les individus évoluant au sein de la zone qu'on surnommait Chinatown. Vêtue d'une veste à capuche et d'un jean délavé, la petite Nysperia ne s'était pas trouvée ici par pur hasard. En effet, une mission nécessitant sa puissance de feu lui avait été confiée, et nulle doute que le cas était une urgence si on en venait à convier l'Octopus jusqu'au Leviathan. Déplacée dans un convoi militaire, son arme la rejoindrait d'ici quelques heures. Pour l'instant, elle se permettait une exploration des lieux afin de s'occuper l'esprit.

Le trac et l'angoisse avaient pris possession d'elle, et le fait de ne rien savoir de sa tâche future l'inquiétait d'autant plus. Au fur et à mesure que le projet Octo-Blade se développait, les scientifiques estimaient de moins en moins utile de l'informer de la nature de ses agissements. Elle se voyait alors comme une sorte de machine de guerre dont on usait sans se préoccuper des conséquences, et cela ne lui convenait plus. Bien entendu, sa timidité exacerbée la poussait à masquer qu'elle considérait sa situation désagréable, elle ne parvenait toujours pas à faire face aux agents de Cypher...

Songeant à sa jumelle l'espace d'un instant, la demoiselle se sentit alors abandonnée, livrée à elle-même au sein d'une colonie dont elle ne connaissait rien ou presque. Elle n'était que contradiction, souhaitant être considérée comme une adulte tout en redoutant les dangers qui peuplaient leur univers. Sans conviction, la donzelle encapuchonnée s'approcha d'un groupe d'hommes dont les pratiques semblaient douteuses, à en juger par le fumet fortement parfumé qui émanait de l'endroit. Il n'était pas dans ses habitudes de chercher ainsi le contact humain, certes, mais sa peur de l'inconnu la guidait naturellement vers les commerces fréquentés, aussi douteux soient-ils.
Une voix grave la tira subitement à ses pensées, lui arrachant un glapissement de surprise.

"Tu t'es perdue, petite ?"

Sa couverture semblait peu efficace car malgré l'ampleur de ses vêtements, le premier venu était parvenu à identifier les formes féminines de la demoiselle. Tout en jetant un regard excessivement rapide à son interlocuteur, Nysperia se recula d'un pas, souhaitant ainsi instaurer une distance de sécurité entre elle et ce potentiel agresseur. Imposant, coiffé lui aussi d'une capuche masquant partiellement son faciès, un regard perçant qui ne s'orientait que très passagèrement en direction des iris de la petite blonde. En clair, il l'effrayait déjà et elle ne savait plus où se mettre. Utilisant l'infime portion d'assurance dont elle était dotée, elle lui répondit en un murmure hésitant où transparaissait son malaise.

"Pas du tout, je... je sais où je vais. Merci quand même."

L'effort effectué, elle tenta à nouveau de s'esquiver en fixant le sol de ses yeux bleutés. Jamais cet individu peu recommandable ne pourrait se douter qu'il s'adressait là au terrible Cerbère de Cypher. Tout en ricanant face à la timidité dont faisait preuve son futur coup du soir, l'étranger se saisit du menton de la jeune femme pour le relever, détaillant avec plus de précision le physique de cette probable conquête. Cette dernière ne lutta pas, mais afficha sa désapprobation en lâchant un gémissement gêné. Elle espérait un miracle, que sa sœur débarque sur les lieux en trombe pour gratifier cet impudent d'un uppercut cinglant. Impossible, bien entendu. L'homme n'abandonna pas sa prise, et sa tentative de paraître sympathique sonnait horriblement faux, le rendant d'autant plus impressionnant.

"Allez viens, j'vais te montrer les plaisirs secrets de Chinatown. Tu vas voir, cet endroit est encore plus beau qu'il semble l'être."


Elle ne tenta pas de le repousser physiquement, car la peur poignante l'avait saisie à la gorge. L'individu plaça un bras puissant sur l'épaule de la donzelle tout en gloussant de plus belle pour la rassurer. Incapable de s'exprimer, elle se sentait aujourd'hui encore plus affaiblie qu'à l'accoutumée. Cypher ne devait pas savoir qu'elle était incapable de se défendre seule en société, ils la croyaient suffisamment stable pour se débrouiller dans les rues. Nysperia ne pouvait plus constituer une déception pour son entourage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Messages : 9
Age : 27

MessageSujet: Re: Aide toi et le ciel t'aidera !    Ven 6 Sep - 11:12

    La drogue, la drogue est parfois appelé la petite mort pour les initiés, les psychiatres et autres médecins voyaient en elle une maladie. C'est faux, l'abus des drogues n'est pas une maladie, c'est une décision, au même titre que la décision de traverser la rue devant une voiture lancée à vive allure... On choisi volontairement d'aller là et on sait qu'il y a une chance qu'on se fasse percuter, une chance qu'on se fasse fauché, qu'on valdingue dans le ciel avant de s'écraser lourdement et douloureusement sur le sol.
    Oui, la drogue est un choix comme le fait d'être un chasseur de prime, c'est délibéré et on ne peu accuser personne, on ne peu tenter de se disculper en disant "ce n'est pas de ma faute, c'est ... "

    Je divague un peu là, retournons sur notre héros si vraiment nous pouvons lui apposer ce titre. Jim était donc là, serrant entre ses mains abîmées l'objet de ses désirs, il porta à ses lèvres l'engin, prenant garde à ne pas toucher la flamme, juste assez proche pour chauffer mais pas trop pou bruler. Puis il aspira, la fumée pénétra dans ses poumons, coupa l'espace d'un instant son souffle avant de le submerger de bonheur, ce bonheur illusoire et chimique que provoquait les stupéfiants.
    Mais part tout les dieux et autres divinités que l'homme pouvait prier, ce plaisir là, cette béatitude, ce nirvana valait tout les autres.
    Une dose valait moins chère qu'une pute des quartiers rouges et pourtant le plaisir durait plus longtemps, en parlant de pute, Doe crue en voir une rentrée, non pas à cause de ses vêtements mais de la personne qui l'accompagnait.

    Oui, l'un des "gardiens" des lieux, homme de mains qui pour son patron protégeait et rackettait l'établissement, avait "à ses bras" une femme? Femme, pas vraiment, enfin... Disons qu'engoncé dans ses vêtements défraichis, son air mal à l'aise comme quand on est entouré de flic, elle n'avait pas l'air d'être du métier, pauvre petite, probablement ramassé dans la rue comme ça. Il était assuré qu'avec ou sans consentement l'autre pourri lui ferait faire une partie de, comme le disait Kubrick, ça-va ça-vient. Pauvre gosse, peut être même que d'autre participerait. Enfin, il fallait fermer sa gueule, ne rien dire.

    Jim commença à se redresser, d'un geste habile malgré l'esprit embrumé, il dissimula son arme. Le con, le gros con, il allait se mettre dans la merde, il allait au devant de problème titanesque qui ferait passer un contrôle de police pour un jeu pour enfant. Allez mec, fait pas ça, ferme ta gueule, laisse couler, cette fille tu la connais pas, t'es ni un flic, ni un justicier et encore moins un héros, alors ta gueule, fermes la et baisse la tête.


    -Hé... Hé petite... Petite viens voir!

    Dans un volupté de fumée, la voix grave et dur de Jimmy' avait résonnait, marquant ainsi le début des emmerdes. Le con, il aurait pas put la fermé, putain d'altruisme de merde.
    Comme pour illustrer sa phrase, le chasseur de prime fit signe de la main libre à l'inconnue de s'approcher, soufflant encore :


    -Approches.... Viens...

    La voix avait un ton posé finalement comme si un duel venait de s'engageait, comme si la pression allait subitement escalader.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Close Heaven
J'habite sur Close Heaven

Messages : 24
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Cerbère.
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Re: Aide toi et le ciel t'aidera !    Ven 6 Sep - 12:30

Les yeux tournés vers le sol, la jeune femme hésitante porta son poing fermé à sa bouche pour dissimuler son faciès. Cet individu ne devait pas connaître la terreur qu'elle éprouvait, et ce par tous les moyens. Les prédateurs ressentaient ce genre de choses, Nysperia ne pouvait qu'essayer de conserver cette assurance factice jusqu'à ce qu'il daigne la laisser tranquille. Il était peu probable qu'un tél événement se produise, mais cette réaction constituait sa seule mécanique de défense. Tout du moins, c'était ce qu'elle croyait. Nul doute qu'elle possédait les qualités physiques suffisantes pour briser la nuque de cet adversaire d'un coup de poing, mais jamais elle n'aurait songé à faire usage de ses capacités cybernétiques.

"S'il vous plait, laissez-moi. J'ai à faire..."

Inutile de raisonner cet homme, car ce dernier avait sélectionné sa proie et s'accrochait à elle tel un morpion. La poigne qu'il appliquait sur l'épaule de la petite donzelle se faisait de plus en plus insistante, et Nysperia se doutait qu'il ne la relâcherait pas avant d'en avoir fini. Le laisser s'amuser jusqu'à ce qu'il se lasse d'elle devint alors une possibilité envisageable. Fuir la réalité, se noyer dans les rêves pour échapper à la folie, voilà la meilleure alternative face à une telle situation.

Une voix la ramena subitement au monde qui l'entourait, une sonorité masculine ô combien plus chaleureuse que celle de son agresseur. Nysperia se risqua à accorder un regard en coin à l'individu qui s’immisçait dans la conversation, et la délicate blondinette découvrit un visage partiellement masqué par une barbe de plusieurs jours, celle d'un homme qui portait un étrange instrument à la bouche. L'emprise de son "compagnon" se relâcha lorsqu'il accorda une certaine attention à celui qui venait de faire irruption dans ses plans de soirée. Par instinct de survie, Nysperia suivit les conseils de l'inconnu et s'écarta furtivement pour le rejoindre.

A mi-chemin, elle s'arrêta pour évaluer la situation. Ses lèvres toujours dissimulées par sa main, elle observa les quelques individus qui lui jetaient un air interrogateur, avant de terminer sa course en accélérant le pas pour atteindre l'anonyme. La cyborg se posta aux côtés de son sauveur, évitant les prunelles meurtrières du gardien de Chinatown par la même occasion. Le voyou encapuchonné fixa Jim, et la tension qui habitait désormais les lieux de plaisir se fit plus intense. Les événements allaient bientôt tourner au vinaigre, la demoiselle en était convaincu. Mais, comme à son habitude, elle allait fuir ses responsabilités et espérer que quelqu'un prenne les coups pour elle. Qu'elle était faible, qu'elle était misérable.

Le gardien des bas-fonds porta une main à sa poche, extirpant de celle-ci une lame crantée qu'il pointa droit sur Jim, affichant un sourire mauvais qui ne laissait aucun doute planer quant à son objectif et la façon dont il désirait y parvenir. Ce faisant, il prit un ton profondément désagréable en entamant une conversation qui se voulait musclée. Il était déjà sur le qui-vive.

"Tu crois vraiment que tu vas te tirer avec ma nana ? J'vais t'égorger avant même que tu puisses l'effleurer, ducon."

Nysperia resta muette face aux menaces lancées à son protecteur. Elle n'avait rien à faire ici, et ressentait désormais une peur panique à l'idée que quelqu'un ne se blesse pour la défendre, elle qui était prête à accéder à la demande de la racaille pour qu'il l'abandonne par la suite. Trop tard pour reculer désormais. Grossière erreur que d'avoir suivi cet anonyme altruiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Aide toi et le ciel t'aidera !    

Revenir en haut Aller en bas
 

Aide toi et le ciel t'aidera !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aide toi, le ciel t'aidera
» TESTUD Sylvie
» Silkypix ou Lightroom ? Solution pour ciel surexposé ?
» [AIDE] Pas de connexion internet avec le WIFI
» [AIDE] GMail et HTC HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Leviathan :: Île Principale :: Chinatown-