Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

J'habite sur Black Matter
J'habite sur Black Matter

Masculin Messages : 58
Age : 22


Feuille de personnage
Métier : Résistant
Nébulite Nébulite: 1950

MessageSujet: Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]   Ven 9 Aoû - 16:58

J'ai beau être un résistant actif, je n'en reste pas moins un être humain. Et comme tout être humain, il est des moments où je dois évacuer ma pression, me détendre un peu. J'avais donc choisi de prendre quelques jours pour me poser et laisser un peu couler. Et je peux vous dire que ça fait du bien! Je me suis rendu sur Île 2, un paradis selon les dires que j'ai entendu de la part de gens qui y étaient allés. Bon c'était pas trop mon genre: beaucoup de monde, certains aussi stressés que s'ils allaient au boulot mais après ça...le simple fait de ne pas avoir trop de choses à penser (dodo, manger, un truc à faire pour l'après-midi puis manger et re-dodo) c'était vachement agréable. J'avais demandé à Henri deux jours de pauses sans compter les voyages, il m'en avait accordé quatre. Héloïse, ma soeur, n'avait pas voulu me suivre, disant que quelques jours en ne pensant qu'à moi me feraient le plus grand bien.

C'était donc le deuxième jour que je passais ici et ce soir, j'avais décidé d'aller prendre un, voire plusieurs, verres dans un bar. Pour une fois que je n'y vais pas pour bosser, j'avais envie d'en profiter. Je pénétrai donc dans le débit de boisson, commandai quelque chose de pas trop fort et allait m'assoir au comptoir. Là, je discutais un peu avec l'une des serveuses, ma foi plutôt mignonne, de chose et d'autre. Une discussion ma foi somme toute banale mais qui, dans le cas présent, ne portait aucune trace de recherche d'informations, aucune couverture à maintenir, aucun sous-entendu. Et ça aussi, c'était génial. La discussion allait bon train et l'alcool et la musique ambiante aidaient à détendre réellement l'atmosphère.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Putain ils passaient du Elvis...l'un des plus grands artistes terrestres et LE plus grand à mes yeux. J'avais entendu toutes ses chansons mais celle-ci restait ma préférée. On en était au milieu de la chanson quand un grand bruit à la porte se fit entendre. Plusieurs personnes entrèrent dans le bar, bien armées, en déclarant que c'était un braquage en règle. Bon j'suis pas un expert mais braquer un bar, je crois pas que ce soit ce qu'il y a de plus rentable, je me trompe? Quoi qu'il en soit, ils nous forcèrent à nous mettre à terre et commencèrent à hurler à chacun de se tenir tranquille. J'avais atterri à côté d'un Noxien qui semblait aussi surpris que moi. Je connais pas trop Léviathan mais je pourrais parier que les flics vont pas tarder à débarquer et que nos braqueurs preneurs d'otages vont se retrouver vite fait dans une sacrée merde. Mais combien de temps cela allait-il prendre? Une heure? Deux? J'ai pas envie de me faire dépouiller sagement ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 24
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]   Ven 9 Aoû - 21:48

Un petit moment de détente, rien de plus. C'était tous ce que je voulais afin de décompresser un peu. Ma blessure à la hanche avait enfin cicatrisée et je pouvais me mouvoir sans me tordre de douleur. Un vrai paradis. Je m'étais aperçu quelques jours plus tôt que mon pécule était plus gros que ce qu'il en avait l'air et j'ai donc décider de m'offrir un voyage sur l'île 2, paradis des jet-seteurs et des déboires. Je m'étais pris une chambre dans un petit hôtel pas trop cher et, après avoir jouer dans un casino et remporté de quoi me payer une grosse soirée, je m'étais arrêté dans un bar pour me désaltérer, et profiter un peu du calme ambiant.

J'avais choisi un bistro assez grand, à la décoration version caraïbes, qui semblait être un repaire de kékés de premières zones, frimant avec leur bronzage ou leur musculature gonflée au stéroïdes. Que des êtres pitoyables en somme. Dans tous les coins, ça draguait, ça dansait, ça buvait, le tout dans une atmosphère complète d'insouciance. Personne ne semblait savoir que nous nous trouvions sur le vaisseau le moins défendable de la flotte et qu'en cas d'attaque, ça risquait de tourner au carnage. Mais bon, si on prend jamais de risque, y a pas de fun dans la vie.

J'avais commandé un cocktail bien alcoolisé, j'avais l'intention ce soir de me déchirer la gueule, et on me servit un truc avec un mélange de rhum et de différent jus de fruit fort agréable, qui coulait bien contre le palais. Derrière, je pouvais entendre en musique de fond un chanteur humain, Elvis je crois, et bien que cela ne m'inspire guère, je ne pouvais nier le talent de l'artiste. Je me pris finalement au jeu et écoutait avec entrain la musique d'ambiance, parachevant ainsi l'ambiance de vacance que je cherchais à donner à ce séjour.

C'est alors qu'enfin je devenais zen, que la sérénité atteignait son paroxysme, qu'une bande d'énergumènes sauvage entrèrent dans l'établissement et vociférèrent à tout vent.

Tout le monde les mains en l'air! C'est un hold-up, personne ne bouge! Et ils sortirent des armes d'épaules de divers calibres, les pointant sur les serveuses et le barman, et forçant les clients à se coucher. Là, j'avoue, j'en avais mare. Mais mare de chez mare. Quelque soit le bar dans lequel je vais, tout merde! ça ne pouvait pas bien finir pour une fois!?

N'ayant aucune arme sur moi, et la flemme de les attaquer dans l'instant, j'exécutais leurs demande en me couchant au sol, juste à côté d'un type qui me semblait tout à fait banal, dont j'ignorais royalement la présence. Si les flics venaient vite, je n'aurais pas à bouger, et tout finirais bien. Sinon, si jamais ils voulaient me prendre ne serais-ce qu'un centime, je leur défoncerais leur tronches, et violemment qui plus est.

Enfin bref, je me retrouvais par terre, pendant un braquage, entrain de râler sur mon sort, avec en fond un e musique finissante d'un artiste de rock humain... vie de merde quoi. L'un des agresseurs s'approcha du comptoir et demanda la caisse, sans aucune politesse bien sur. Si ça finit pas vite, ils n'auront aucune chance, car je ne leur pardonnerais pas d'avoir gâché ma journée. Je les tuerais tous avant que les flics arrive. ça me fera de la pub en plus, et m'aidera si je veux choper. Oui... Faut que ce soit moi qui règle ça.... Mais comment, je n'ai pas d'arme? Je regardais le type banal à mes côtés.

Dîtes donc cher voisin, n'auriez-vous pas quelque chose de tranchant ou pointu sur vous? J'aimerais poivoir boire mon cocktail avant qu'il ne réchauffe.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Black Matter
J'habite sur Black Matter

Masculin Messages : 58
Age : 22


Feuille de personnage
Métier : Résistant
Nébulite Nébulite: 1950

MessageSujet: Re: Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]   Lun 26 Aoû - 15:37

Le repos, les vacances, tout ce qui est fait pour la détente et la relaxation. Que tout ces moments ne soient pas réunis pour tout le monde est une bonne chose en fin de compte. Ca évite de surcharger les stations balnéaires comme cette Île 2. Mais visiblement, j'ai mal choisi mon jour pour venir boire un coup au bar. Bordel de merde, ces braqueurs n'auraient vraiment pas pu venir demain? Non! Fallait que ce soit ce soir, le seul soir où je vais boire un coup. Je hais ma chance.

Je me retrouve donc par terre, contre le comptoir à côté d'un Noxien au vu de la pâleur de la peau de mon voisin, en train d'assister au braquage d'un bar. Le braquage d'un bar...franchement les gars, vous deviez vraiment être des plus désespérés pour venir ici. On a peut-être à faire à une bande de junkies en manque de pognon pour leur prochaine dose de dope et...on est pas sur Black Matter ici mon grand. Y'a pas de junkies complètement camés à même les rues sur ce vaisseau. Faut vraiment que j'arrête de voir la drogue partout, ça me réussit pas.

J'étais là, en train de râler intérieurement, lorsque j'entendis une petite voix porter jusqu'à mes oreilles. Comment ça si j'ai une arme? Bien sûr j'en ai toujours sur moi et...une seconde...merdeuh! J'suis en congé, j'les ai pas prises. Je me maudissais de ne pas avoir songé à sortir avec au moins un couteau sur moi.
Non mon grand. J'ai rien du tout. Et puis pourquoi vouloir un objet dans ce genre? Vous ne voudriez tout de même pas...

A voir son grand sourire et l'air triomphal qu'il affichait en me regardant, je sus que si, il voulait réellement se la jouer héroïque. Fallait que je tombe sur ce genre de gars-là lors d'un braquage. Mais en même temps, moi aussi j'avais envie de finir toute cette merde au plus vite. Je me retournais vers mon allié de fortune et lui lançai.
T'as un plan gamin? J'suis pas un expert en tactique alors je préfère toujours laisser la parole aux autres.
Pourquoi je me lance avec lui? Il a l'air tout frais sortis du lycée. Je veux bien que les Noxiens deviennent adulte très tôt, j'ai toujours du mal avec leur physique juvénile. Question de non-habitude je suppose. C'est pas sur Black Matter que j'en croise, des Noxiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 24
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]   Jeu 19 Sep - 7:22

Mon plan, il était simple: les foutre KO pour pouvoir finir mon cocktail peinard. Toujours grand sourire, j'observais autour de moi. 4 gus, armés d'arme de guerre. Le premier tenait en joue le barman, le second gardait la rue afin d'empêcher les flics d'entrer, le troisième nous tenait au sol, nous les clients et le dernier était sans doute avec le patron pour vider la caisse en arrière boutique. je me retournais alors vers l'inconnu qui allait m'aider. Son visage était inexpressif, la banalité incarné. pourtant je sentais qu'il émanait de lui une sorte de force, d'aura de combattant endurci, habitué à ce genre de problème. Ce gars cachait bien son jeu, mais bon, je lui en parlerai plus tard, là, c'est pas le moment.

J'attire celui qui nous surveille, tu le fais trébucher, je récupère son arme et je peux abattre celui qui braque le barman. Toi pendant ce temps, tu achèves ou assomme celui au sol, comme tu le veux. Le problème, c'est les deux autres. Celui de la rue seras le premier à débarquer, faudra que je le tue vite et bien. Le dernier est le plus gros soucis, je sais pas comment l'avoir. ça risque de bastonner sec, en plus les flics vont se pointer. ça vas être drôle. Bonne chance.

je n'attendais même pas son accord pour passer à l'acte. Sans plus attendre, je me retournais sur le dos et lançais au type qui surveillait les clients:

Monsieur, j'ai envie de pisser, c'est pressant.

Le type, un gars de 25 ans environ, des dread locks sur la tête, un regard de junkie affamé presque la bave au lèvres, me regarda comme si je venais de sortir d'une fleur. Au bout de 10 secondes de stupéfaction, il dit:

Ta gueule, tu vas pas m'emmerder avec tes problèmes, j'en ai rien à foutre.

A mais monsieur, si j'y vais pas, je vais faire sur le sol, et ça va être un enfer olfactif, les rats vont venir après.

Visiblement, il ne mordait pas à mon histoire. Cependant, il se rapprocha de moi, sans doute pour me faire taire d'un coup de crosse car l n'avait même pas dû comprendre la moitié de ma dernière phrase. Il enjamba deux ou trois clients terrorisé, qui à mon avis, auraient eu le temps de le faire trébucher et donc de nous faire sortir d'ici plus vite. Une fois à mon niveau, il leva son arme, comme je l'avais prévu. Maintenant l'inconnu, c'est à toi de jouer...


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

J'habite sur Black Matter
J'habite sur Black Matter

Masculin Messages : 58
Age : 22


Feuille de personnage
Métier : Résistant
Nébulite Nébulite: 1950

MessageSujet: Re: Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]   Sam 11 Jan - 10:55

Hé bé...y'en a qui ont de l'ambition dans le coin. Ou alors juste envie de se faire tuer. Le Noxien a côté de moi me demande de l'aider à foutre quatre types armés lourdement à terre juste parce que ça le dérange? Vous savez quoi? Je vais le faire! Pourquoi? Parce que ces types m'ont gâché ma soirée et j'ai vraiment, mais alors VRAIMENT, envie de leur foutre une dérouillée. J'acquiesce donc lorsque le petit jeune (oui, il a l'air d'un petit jeune) me propose son plan.

Il attira le gugusse le plus proche d'une des façon les plus stupides qui soient. Il me fallut un grand effort de retenue et de concentration pour ne pas décalquer la paume de ma main sur mon front, ou sur le sien. Quoi qu'il en soit, aussi stupide que cela puisse paraître, son plan fonctionne et le braqueur s'approche pour lui en coller une. Si j'ai bien compris, c'est à mon tour d'entrer en scène. Let's Rock baby! comme dirait mon idole.

Le gars se trouve à trente centimètres de moi. Ses bras sont levés mais, il ne fait absolument pas attention à son équilibre. Première erreur. Mentalement, je visualise chacune de mes actions dans les prochaines secondes à venir. Tout d'abord, coup sec sur le côté du genou avec le plat de la main. Le choc va le projeter au sol sans pour autant qu'il ne s'étale complètement. Ensuite, neutraliser le bruit: coup à la gorge, souffle coupé, pas de cri. Enfin, coup dans la nuque. Si ça ne le tue pas, il ne se relèvera pas de sitôt. S'il meurt? Tant pis pour lui. Faut pas me faire chier quand j'suis en pause.

L'enchainement se déroula comme prévu sauf que, paramètre que j'aurais du plus prendre en compte, mes coups ont tout de même réussi à faire du bruit. Aussi, une fois le gars à terre, je me mets sur mes pieds, roule une fois, puis deux avant de sauter derrière une table que je renverse pour m'offrir une couverture. Il faut que je continue à bouger si je ne veux pas devenir une cible de fête foraine. Noxien, c'est à toi de jouer. Plus belle ouverture je ne peux pas. Déjà, les tirs et les cris commençaient à fuser, dont certains dans ma direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Braquage à la Polonaise [PV Zael Errir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cdi pour les polonaise
» Broderie polonaise
» Diminuer le rayon de braquage sur E-Revo/EREVO/REVO
» [Blu-Ray] Braquage à l'anglaise (Import CAN)
» Ford T Polonaise 1920

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Leviathan :: Île 2-