Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
J'habite sur Marshall
J'habite sur Marshall

Messages : 23
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Directrice du MST
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Mar 2 Juil - 15:36

Chinatown, un endroit sympathique que j’avais déjà visité auparavant, mais un lieu que j’aimais voir et apprécier. Il y avait tellement de boutique en tout genre qu’il était toujours possible de trouver un moyen de s’occuper. Au bien entendu je préférais mon bar mais, de temps en temps, il est toujours agréable de changer d’air et de prendre quelques vacances sans avoir aucune responsabilité. Je m’étirais tranquillement en regardant les échoppes, cherchant un endroit sympathique pour boire un coup. Beaucoup de chose se ressemblait et j’avais l’impression d’être déjà passer plusieurs fois au même endroit. Ou alors c’est ce que j’avais fais et je tournais en rond depuis un moment. Soupirant, je finis par opter pour un bar afin de me remonter le moral. Rien de tel qu’un verre d’alcool, vodka ou rhum pour retrouver le goût des visites. Et puis rien de tel qu’un bar pour faire des rencontres. On était en fin d’après midi et en général, c’est dans ce genre de moment la que les choses commence à devenir intéressantes.

L’intérieur de ce bar était largement différent du miens, bien plus petit, il était apparemment sensé rappeler l’ancienne ambiance chinoise que l’on peut, il paraîtrait, encore voir dans les vieux livres. Des livres que je ne lisais jamais tout simplement par leur rareté et que pour moi, un livre n’était pas une preuve concrète. Tout s’invente dans ce que l’on écrit et je n’ai aucune confiance en ceci en dehors des contrats. Je m’installais a une table basse m’asseyant les jambes croisé a même le sol et je demandais de l’alcool. Le meilleur que le bâtiment possédait. J’attendis patiemment, et on m’apporta un petit pichet et une petite coupole en m’informant qu’il s’agissait de saké. Je souris en remerciant la serveuse et payais le pichet sans m’occuper du prix, j’étais la pour me faire plaisir et non pour faire attention à mon argent. Je me servis. Rien qu’à l’odeur l’alcool me donnait envie. Une odeur qui me rappelait mon bar même si en général, en fin de nuit, le mélange d’alcool donne une odeur bien plus étrange que celle du saké. Je bus la coupole cul sec.

L’alcool me brûla le gosier, il était parfait, je souris doucement en le sentant traverser lentement ma gorge et finir par atterrir dans mon estomac. Je fermais les yeux une demi-seconde avant de me resservir. Buvant presque comme s’il s’agissait de l’eau, je montrais ainsi que j’étais une habituée des alcools forts. Et c’était vrai. Il m’était arrivé plus d’une fois de finir complètement bourré dans mon propre bar après avoir trop consommé. Et personne ne s’en plaignait puisqu’en général, dans ces moments la, j’offrais ma tourné. Heureusement que je n’avais pas de problème d’argent sinon, je n’aurais jamais pu me permettre tout cela. Tranquillement, je continuais de boire en observant ce qui ce passait autours de moi. J’en avais encore pour un moment avant d’être complètement allumé et je comptais profiter de ce temps un maximum, par n’importe qu’elle moyen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 25
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Mar 2 Juil - 19:31

Chinatown, un endroit magnifique, pour peu qu'on ai le temps de le regarder. Car oui, quand on court à toute jambe afin d'éviter de se faire rattraper, le paysage demeure quelque peu secondaire. Je fonçai sans m'attarder à travers rues et ruelles dans l'espoir de noyer toutes traces de mon passage, ne suivant aucun cheminement logique afin de semer mes poursuivant. Seulement voila. Cette stratégie avait fait son temps et j'allais bientôt me retrouver aux mains de ceux que je cherchais à fuir. Non pas que je ne puis pas me défendre, mais 12 contre 1, c'est un ratio légèrement déséquilibré. Il me fallait une cachette, et vite...

Courant en zigzag à travers une petite rue, je débouchais sur un véritable boulevard, bondé de personnages haut en couleur, tout droit sorti d'un de ces livres humains que Nash m'avait prêté. Ce quartier devait ressembler à une soit-disant partie de la terre originelle des humains. Décidément, je ne comprends pas cet éternel amarrage au passé dont nos deux races font l'objet.
Plusieurs choix s'offrait à moi. Continuer à courir comme un dératé droit devant, piquer un scandale devant témoins en prétextant être attaqué... passer pour une victime pourrait le faire... mais c'est trop facile, pas de challenge, chances de succès trop grande et peu de souvenirs amusant à garder. Perdu dans mes pensées, j'aperçus soudain un de mes poursuivants qui approchait. Prenant alors les jambes à mon cou, je parti tout droit, tout en regardant en arrière quand un bruit sourd, suivi d'un choc retint mon attention. Je venais effectivement d'entrer en collision avec ce qui semble être un panneau publicitaire de taille moyenne... Faut être vraiment con pour faire ça aurais-je dis si j'étais juste témoin. Et j'aurai eu raison, sans hésitation, car je me sentais très con à ce moment là. Reprenant mes esprits, je vis l'entrée d'un bar et je m'engouffrais à l'intérieur, poussant violemment la porte. C'est ainsi que les client me virent arriver: la bave aux lèvres, le sang aux nez, la sueur au front et le regard d'un bourré désespéré. Belle image après tout.

Mais comment ais-je put me retrouver dans une situation pareille... Je vais vous le dire. Je m'étais retrouvé une heure auparavant dans une ruelle glauque, telle qu'on en voit dans les films, dans le but de retrouver un vendeur de "farine" qui avait vendu un peu trop de "farine bleutée" à une personne de ma connaissance. En bon ami, je voulais convaincre cet honnête revendeur de frapper d'interdit les demandes de cette connaissance. Celui-ci, visiblement outré par mon envie de lui faire perdre une cliente a fait appel à son "personnel" pour, selon ces termes: me retaper le portrait. Peu enclin à répondre favorablement à leur demande, j'ai sorti un poignard, ou plutôt une dague vu la taille, de facture noxienne et particulièrement effilée et j'ai pris en otage le dealer. Par contre, là tout devient flou car ça bouge, ça crie, je bouge, je m'agite, et d'un coup, le revendeur tombe et s'empale sur ma lame accidentellement. un malentendu se crée, ses camarades croyant à ma volonté de nuire au revendeur et veulent "m'émasculer en public avec une scie à bois". Heureusement, il faisait sombre et ils n'ont put clairement observer mon visage. Je fuis, ils me suivent et voila où nous en sommes. Au moins, la version officielle pour la police est prête.

Revenons-en au bar. Mon entrée fracassante, loin d'être discrète, n'avait pas réglé ma situation. Il me fallait un alibi, et vite. Je jetais un coup d'œil autour de moi et aperçu alors une jeune femme seule à une table, sirotant un alcool local. Bingo! J'attrape une veste trainant sur un porte manteau discrètement, je choisis celle qui ressemble le moins à la mienne, je l'enfile et sans attendre, je me dirige vers cette table et m'assoie en face d'elle, j'essuie vite fait le sang de mon visage tout en cachant ma veste originelle sous la table et lui déclare:

Ecoutez, je ne vous veux pas de mal, mais s'il vous plait, faîtes croire au groupe de personne qui va entrer que je suis avec vous depuis un bon moment. promis, je vous donne ce que vous voulez après.

Le serveur vint me voir: Monsieur prendra quelque chose?
Je sursautais. D'habitude je ne fuis pas le combat, je le recherche même, mais là, on m'a fait clairement comprendre à l'IMS qu'il fallait que j'arrête de foutre la merde pendant un temps, donc je me calme, ou presque.Heu... désolé... Salem-al-Hekoum, c'est bien comme ça qu'on disait dans votre région?

Visiblement non, vu la tête du serveur immobile et sans expression. Bon.. heu... servez moi quelque chose de fruité, de fruité et fort s'il-vous-plait. Il partit sans rien dire. Là, j'aurais put faire une vanne pour détendre l'atmosphère, ou passer pour un gros lourdaud, comme d'hab' quoi, mais j'étais encore essoufflé par la course.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Marshall
J'habite sur Marshall

Messages : 23
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Directrice du MST
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Mar 2 Juil - 20:43

Je buvais tranquillement, personne ne venait m’embêter, je pouvais observer tranquillement ce qui ce passait autours de moi. Un passage ennuyant comme un autre bien que l’alcool me permettait de le faire passer plus rapidement. Et en effet, il passa rapidement. Un bruit de chute ce fit entendre a l’extérieur et, quelques secondes plus tard, un homme entra dans la salle. Hagard, du sang sur le visage, essoufflé. Il semblait avoir des problèmes et, comme par hasard il vint vers moi. Attrapant une veste au porte manteau il vint s’assoir à ma table. Je sirotais tranquillement mon alcool, silencieuse, comme si de rien était. Il se débarrassa de sa veste la passant sous la table, essuya le sang et enfila celle qu’il avait volé. J’avais la drôle d’impression que cette homme accumuler les bourdes et qu’il devrait penser à aller ce coucher histoire que ça journée ne se termine pas en véritable catastrophes. Il m’adressa la parole, des paroles étranges et amusantes. Je devais donc faire croire à des gens qu’il était avec moi depuis un moment. Sans doute était-il poursuivit après avoir tué quelqu’un, d’où le sang qu’il avait auparavant sur le visage. Le serveur vint prendre ça commande, et, une fois de plus, il accumula, comme si c’était naturel chez lui néanmoins, le serveur resta de marbres et prit sa commande. Intérieurement, je riais.


L’inconnue resta silencieux, si silencieux que cela m’étonna. Il semblait hésité sur le faite de parler ou non, et, pendant cette hésitation, il reprenait son souffle. Un souffle dont il aurait sans doute besoin plus tard. Et en effet, quelques secondes plus tard, un groupe d’homme pénétra dans le bâtiment. Agressif, dans un bel ensemble, ils regardèrent les gens présent dans la salle et se divisèrent en trois groupes. Sans doute avaient-ils repérés ceux qui ressemblaient à leurs proies. Trois hommes se posèrent devant notre table et, tranquillement, je mis mes mains dans mes poches attrapant ainsi mon couteau. Oui, moi aussi j’étais une ancienne habitante de l’ombre et moi aussi je savais me défendre, et tuer.

-Cet hommes nous a causé du tord, désolé Madames, nous allons le récupérer.

Je terminais tranquillement ma coupole puis levais les yeux, lentement, ma veste était entrouverte et, d’un mouvement souple me relevais l’ouvrant légèrement plus. Je regardais cet homme qui me dépassait d’une bonne tête. Face à face.

-Cet homme comme vous l’appelait est avec moi depuis hier soir et nous avons passé la nuit ensemble. Donc vous auriez l’obligeance de partir et de nous laisser en paix.

Il posa une main sur mon épaule, insistant, montrant bien qu’il ne se laisserait pas faire.

-Je suis certain que c’est lui, dégage

Ma main droite sortit de ma poches, le couteau en main je le posais tranquillement sur l’entre-jambes de celui qui me dérangeais. Un sourire provocateur aux lèvres je lâchais.

-Bien, tu es certain que tu la vue, tu aurais donc été dans ma chambres ? Tu a une secondes pour partir, après, tu perds tes couilles.

Il blêmit en baissant les yeux constatant que je ne mentais pas. Sa main lâcha mon épaule et il s’écarta, reculant peu à peu. Ses hommes avait déjà sortit leurs armes mais il leurs fit signe de les ranger. Appelant les deux autres groupes ils sortirent ensembles du bâtiment au grand soulagement de toutes les personnes présentes. Je me rassis lentement rangeant mon armes dans ma poches et me servis une autre coupole.

-Y te lâcherons pas, pas avant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 25
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Mer 3 Juil - 8:50

-Y te lâcherons pas, pas avant un moment.

La vitesse avec laquelle elle avait fait fuir cette bande de truands m'avait impressionné. Une vibro-lame, sortie de nulle part les avait tous forcé à fuir alors que ma main venait juste de trouver la mienne au fond de ma poche. J'aurai pas eu le temps de dégainer. Heureusement qu'on s'est retrouvé dans le même camp. Mais le plus flippant, c'est la réplique finale. Une sentence froide et logique, qu'on ne s'attend pas à voir sortir dans un bar calme de Chinatown. Mais qui était cette fille? Pas possible que ce soit une simple citoyenne, elle devait cacher quelque chose. Enfin bref, elle m'avait sauvé la vie donc, pas besoin d'être trop suspicieux, je dois la remercier après tout.

Normalement si, ils lâcheront et trouveront quelqu'un d'autre pour les payer. Ce ne sont que de petites frappes sans envergure. J'ai été comme eux jadis, dans des temps depuis longtemps révolu. Enfin, merci en tout cas, je te dois une belle chandelle. Je te paye un coup à boire?

J'en avais les moyens, surtout depuis la fin de mon dernier contrat. Il était d'ailleurs temps que j'en fête la fin...
Enfin je retrouvais un peu de sérénité: un petit bar tranquille, plus de gars à mes trousses, plus de mission en AS pour le moment et surtout, aucun Xoide à l'horizon. Rien que pour ça, tout allait bien. Je les déteste ces trucs!

Le serveur m'amena ma boisson, une sorte de liqueur aux couleurs orangées dont l'odeur me semblait très agréable. Il la déposa devant moi en me lançant encore un regard d'outre-tombe, ce à quoi je répondis par un sourire franc, même un peu moqueur sur les bords. Je pris une gorgée du cocktail et le fit circuler sur mon palais. Un mélange de saveur me vint. Le premier fut le goût d'orange, un fruit humain que je n'avais goûté que depuis un an puis une sensation de chaleur se répandant sur ma langue, une légère morsure de chaud qui me plongeais dans un état second. Rien à voir avec le goût de l'huile de moteur, que j'avais aussi essayé de gouter il y a un an. Beurk... mauvaise expérience, vaut mieux pas en parler, ils ont vraiment des trucs bizarre ces humains. A moins que... le salaud... c'était une farce... je vais le tuer! Mais revenons à nos moutons. Je posais le verre et regardais la dame qui ma faisait face.

Je laissais mes yeux déambuler dans la pièce afin de m'imprégner de l'ambiance, de nombreuses tapisseries s'étendait sur les murs aux couleurs criardes, une fine musique à peine perceptible berçait nos oreilles et derrière nous, des plantes faisaient la séparation entre les différentes tables. Ambiance sympathique somme toute. Il aurait été dommage de saccager tout ça par une escarmouche mortelle, dommage mais fun en même temps. Je vis le serveur repasser, toujours avec la même tête de cercueil prés de nous.

Excuse-moi un instant. Je me levai, me dirigeai vers lui, lui collai mes doigts aux extrémités des lèvres et lui forçait le sourire. Voila! Vous êtes beaucoup moins moche comme ça. je ne vous retiens pas plus longtemps. Je retournais m'assoir en face de la jeune femme avant de lancer:

Je manque à tous mes devoirs, je me présente: Zael, Zael Errir, pour vous servir. Et, à qui ais-je l'honneur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Marshall
J'habite sur Marshall

Messages : 23
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Directrice du MST
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Mer 3 Juil - 18:43

Il me répondit, ainsi, d’après lui il s’agissait de petite frappe, personnellement, je pensais qu’il serait sans aucun doute surveiller dés sa sortie du bar mais après, ce n’était plus mon problème. Déjà que je l’avais aidé à s’en sortir pour qu’il puisse boire un coup tranquillement, je ne comptais pas me mêler encore plus de ses affaire. A moins bien entendue que je puisse en tirer un certain bénéfice. Je l’observais attentivement sans pour autant l’examiner comme si j’avais des rayons X à la place des yeux, non, je voulais juste graver son visage dans ma mémoire. Un visage qui me devait désormais une dette, et ça, je n’étais pas prêt de l’oublier. J’acceptais le coup à boire, bien entendue, tant que c’était offert cela ne pouvait pas faire de mal, et puis j’étais ici pour boire. D’une dernière longue gorgée je terminais mon pichet. Son visage était plutôt banal, hormis la présence de deux tatouages en forme de flèche, sans doute un noxien. Peu importait du moment qu’il ne m’agressait pas. La race n’est pas importante, la monnaie ne change pas, la vie disparait aussi vite et au final, chacun peut se retrouver dans la même merde. Donc pourquoi faire une différence ? J’allais lui adresser la parole, surtout pour lui demander pourquoi il était dans cette situation, mais, d’un seul coup, il décida de ce lever et d’agresser le serveur. Enfin agresser. Il le força à sourire afin de le rendre plus beau. Un jeune noxien aberrant, voilà ce qu’il était et lorsqu’il revint s’assoir j’abordais un large sourire.

Et d’un coup, il se transformait en gentleman, disant qu’il manquait à ses devoirs, se présentant, utilisant des formules que presque personnes n’utilisait sauf peut-être ceux de la haute société en forme de politesse. Personnellement, j’étais quelqu’un de direct qui n’utilisait que rarement un langage aussi pousser, essentiellement pour ne pas me donner mal à la tête. Un sourire au lèvre je répondis.

- Oil K. Hiurme, mais appel moi simplement Oil ça suffiras.

Oui, seul le prénom d’une personne est utile dans une conversation mais même ce prénom ne donnait rien à boire. Il avait dit qu’il m’offrait à boire mais, il n’avait encore rien commandé. Boaf, dans tout les cas, que ce soit lui ou moi qui payait, je comptais recommander. J’appelais le serveur en commandants à nouveau de cet excellent saké qui brûlait doucement mon estomac. Je me tournais donc vers mon compagnon de table et lâchais d’une voix tranquille.

-Au faite, y te voulait quoi ces petites frappes ?



couleur de paroles
[color=#993366]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 25
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Jeu 4 Juil - 9:22

Ce qu'elles me voulaient, devrais-je vraiment lui dire. Après tout, je la connais pas vraiment, pas encore en tout cas. Cependant, si j'inventais un truc, ça allait pas être crédible, et j'allais passer pour un faible, si ce n'est pas déjà le cas. Je pourrais jouer franc-jeu, comme d'hab. Oh et puis merde!

J'ai une amie qui avait des problèmes de drogues. Alors pour l'aider, j'ai buté son dealer. Ces gars n'ont visiblement pas apprécié. Et pour le sang sur mon visage, car j'ai vu que tu regardais celui-ci, si ça t'intéresse, je me suis encadré un poteau en courant.

Je buvais une gorgée d'alcool. J'allais pouvoir juger de sa réaction. Oil, de son côté, venait de recommander à boire, n'attendant pas que je le fasse, comme je lui avais proposé. Soit elle était pressée, soit elle voulait se déchirer la gueule le plus vite possible. Voila une donnée à prendre en compte.
Lorsque le serveur revint, il déposa un autre pichet sur la table, identique à celui que ma nouvelle "amie" venait de finir. Au moment où il se redressait, je lui lançai:
Au fait, celui-là est pour moi. Je donnais la monnaie au serveur, qui esquissa un sourire jaune dans ma direction. ça vous va bien mieux comme ça. Aujourd'hui, j'avais visiblement pas envie de me faire des amis. Mais bon, je serai peut-être mort à la sortie de cet endroit, donc pas de souci. Faudra peut-être que je tabasse ou élimine un ou deux de ces gars pour qu'ils me foutent la paix. S'il faut en passer par là, je le ferai sans hésiter.

Je vis qu'elle continuait à me regarder, comme si elle voulait retenir mon visage. Je l'intéresse ou quoi? Surement rien, mais il était temps de converser avec celle à qui je devais la vie, c'était la moindre des politesses.

Donc, puisque nous sommes là, autant faire connaissance. Je lui souriait. Vous faîtes quoi dans la vie? Si c'est pas trop indiscret bien sûr.
Je continuais à siroter tranquillement mon verre, l'air détendu. Après tout, vivre dans les rues permet à long termes de relativiser beaucoup de choses tout en restant sur le qui-vive.

Pour ma part, vous connaissez déjà mon nom. Pour de plus amples informations, sachez que je travaille à l'IMS, et que normalement, on ne me rencontre pas alors que je cours comme un malade à travers les rues pendant 15 minutes, car j'avoue que ça a pu faire mauvaise impression. Au hasard, je suis aussi célibataire.
Je souriais après cette dernière remarque, espérant créer un climat détendu autour de la table.

Pourtant je n'étais pas à l'aise. Était-ce ce calme ambiant, si inhabituel dans ma vie courante, cette retenue, cette modération me troublait, comme une sorte de calme avant la tempête, selon l'expression humaine. Mon instinct de survie me poussait à me méfier de tous le monde. Soit je commençais à devenir paranoïaque, soit quelque chose se tramait. On verra bien de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Marshall
J'habite sur Marshall

Messages : 23
Age : 23


Feuille de personnage
Métier : Directrice du MST
Nébulite Nébulite: 500

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Ven 12 Juil - 18:42

Il réfléchissait quelques secondes avant de me répondre, peut-être de façon à bien tourner ça phrase ou quelque chose dans le genre. Sa réponse ne m’étonna pas vraiment, en général beaucoup de personnes tombe dans le piège de la drogue, et ce sont souvent les proches qui en font les frais en voulant régler le problème, plus ou moins violemment, et lui n’y était pas allé de main morte. Mais la fin de son histoire me fit éclater de rire. Ce mec, il avait tué quelqu’un, proprement, mais il n’avait rien trouvé de mieux que de se prendre un poteau dans la figure. Je repris un coup à boire en pensant que cet homme était dangereux. Tout le monde n’était pas capable de tuer, encore moins de tuer proprement. Certes il avait eu du sang, mais le sien, ce qui faisait qu’il avait était capable de contrôler sa victime. Et sa, c’était pas négligeable. Mais bon, je n’étais pas sa cible ou quoi que ce soit, pour le moment nous étions simplement entrain de boire, un peu beaucoup pour mon cas, mais il n’y avait rien de néfaste. Il paya ma boisson avant de me demander ce que faisais dans ma vie. Je levais une nouvelle petite coupe de saké un grand sourire aux lèvres.

-Moi ? Je m’appel Oil K. hiurme mais tu peux m’appeler Oil, et je suis aussi la directrice d’un bar, le MST, sur le Marshall et toi ?

Il me répondit tranquillement, ainsi, il fait partie de l’IMS, pas étonnant qu’il avait réussis à tuer quelqu’un proprement, mais au moins, je savais désormais qu’il ne faisait partit d’aucun gang et que je ne craignais rien de sa part. A moins qu’il ne boive suffisamment et qu’il perde la raison. Mais bon, au moins ça rajouterais un peu de piment dans cette journée. Le pire fut sans doute le dernier ajout qu’il fit à la fin. Il était célibataire. Oui, j’allais pouvoir m’amuser ce soir, je le sentais bien, pour je ne sais qu’elle raison, je le sentais bien. Je bus une nouvelle coupe un large sourire sur les lèvres. Puis, lentement, je me penchais vers lui. Ma veste s’ouvrit un peu plus dévoilant légèrement ma poitrine à nue. Et oui, encore une fois, je n’avais rien mis sur cette veste.

-Célibataire hein ? Que dirais-tu d’aller t’amuser un peu avec moi ce soir ? Après avoir bu encore un peu bien entendu.


Et sur cette fin de phrase, je me servie à nouveau avant de vider la coupelle d’une traite. L’alcool me montait peu à peu à la tête et je sentais déjà l’ivresse arriver. Un sentiment si génial que je pouvais, parfois rechercher pendant des semaines avant de l’obtenir.


couleur de paroles
[color=#993366]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
J'habite sur Leviathan
J'habite sur Leviathan

Masculin Messages : 229
Age : 25
Localisation : Beyrouth


Feuille de personnage
Métier : Pilote d'AS Wolf
Nébulite Nébulite: 2850

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   Mar 16 Juil - 9:44

Son entrain me figea sur place une petite seconde, avant que mes muscles recommencent à m'obéir un peu. Soit l'alcool parlait à sa place, soit la soirée s'annonçait prometteuse. Où comment une journée de merde pouvait se terminer sur la promesse d'une extase proche. je me redressais un peu afin d'étirer mes muscles encore tout courbaturés par la course et lui adressais un franc sourire. A chaque fin d'une de ses réponses, elle buvait une gorgée d'alcool, au minimum, et à ce rythme, il allait falloir la porter au retour. Je pris mon verre, le levait, et à mon tour aussi, le vidait, juste avant de recommander un autre pichet, le précédent ayant été asséché en un temps record.

Suite à quoi, je m'apprêtais à répondre à sa requête. Visiblement, il fallait jouer l'audace. Tant mieux, c'est justement ce que je préfère.

ce soir, s'amuser, j'aime bien ces mots. ça roule pour moi, j'suis partant. Mais avant, y'a en effet encore beaucoup à boire.

Je remplissais son verre et le mien avec le nouveau pichet et l'invitais à trinquer avec moi. J'essayais tant bien que mal de soutenir son regard, mais sa veste à moitié dégrafée captait de plus en plus mon attention et c'est avec la plus grand mal que je me détachais de sa poitrine. C'est alors que je réalisais que j'étais en train de boire avec une directrice de bar et que j'avais donc peu de chances d'être le plus frais des deux à la sortie... Enfin pas grave. De plus, elle avait commencé avant moi donc je devrais pouvoir tenir la route.

Alors comme ça, elle tenait un bar sur Marshall, le MST. drôle de nom pour un établissement. Moi, ça me fait tout de suite penser à maladie sexuellement transmissible. Pas très ragoutant tout ça. Un bon point de chute pour moi au cas où. J'y viendrai de temps en temps. Sauf si la soirée se termine très mal bien sur, ça arrive assez souvent que tout merde... faut vraiment que j'arrête de spéculer... je préfère me lancer et réfléchir après, ça marche pas mieux, mais c'est plus drôle.

Je pris encore un verre et le descendais aussi vite. L'alcool me mentait enfin à la tête, brisant les dernières inhibitions déjà fragiles qu'il me restait.

On a vraiment un grand choix de mixture ici. Elles ont l'air plus étrange les unes que les autres. Notre barmaid aurait-elle quelques conseils à donner? Lançais-je avec une pointe d'humour et d'intérêt. Il est vrai que si je connais assez bien les alcools humains à force d'en boire, il en reste qui ne me sont pas familier. Les alcools de ce qu'ils appelaient généralement l'Asie en faisaient partie.

Je buvais encore une gorgée. Alors, t'as un plan pour après le bar? Je luis souriais. Certes, l'utilisation d'un vocabulaire à connotation militaire peut dans certain cas faire son effet, mais avec elle, je doute que ça marche. Et ce n'est pas du tout approprié car, à ce que je viens de comprendre, c'est elle qui mène la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un bar et de l'alcool [PV Zael Errir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SOFT] BAC SIMULATOR : Calculer sont taux d'alcoolémie [Gratuit]
» Taux d'alcoolémie
» Biere sans alcool super U
» Test au feutres à alcool
» Le tabac, l'alcool et tout ce qui est nuisible pour la sante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Leviathan :: Île Principale :: Chinatown-