Optimisé pour
facebooktwitter



 
Pensez à faire des Demandes RP si vous voulez jouer !

Partagez | 
 

 Ivy Falksteïner - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
J'habite sur Marshall
J'habite sur Marshall

Féminin Messages : 11
Age : 36


Feuille de personnage
Métier : Chef d'atelier
Nébulite Nébulite: 350

MessageSujet: Ivy Falksteïner - Terminé   Ven 24 Mai - 22:16


Falksteïner | "Gear" | Ivy

  • Âge : 32 Ans

  • Sexe : Féminin

  • Groupe Souhaité : F.I.D.S.

  • Métier : Chef d'atelier - VIIème escadron de Marshall

  • Colonie : Marshall







Configuration Biologique

1m67 et 58 kilos, encore que pour le poids, ça dépend plutôt des variations de la gravité qui environne la colonie... Non, ce n'est pas une excuse foireuse... Comment est-ce que je pourrais bien me décrire de manière tout à fait objective ? Et bien disons que je ne m'estime pas moche, pas belle non plus d'ailleurs, normale. Oui, la normalité est un concept parfaitement subjectif, j'en ai conscience. Oui Commandant, je m'y mets sérieusement.

1m67 pour 58 kilos donc. Plutôt mince et athlétique, des poignées d'amour et de la peau d'orange sur les cuisses. J'ai un visage ovale et fin, d'où ressortent deux pommettes saillantes me donnant un air dur et sévère, le tout surplombé par des yeux en amandes, tendance noisette. On dit de moi que j'ai un regard perçant et autoritaire, et très franchement, vue la bardée de loustics que vous m'avez collée dans les pattes, c'est loin d'être superficiel Commandant. Brune, cheveux jusqu'aux épaules, toujours attachés selon la coupe réglementaire. J'ignore si Dieu existe, dans la mesure où on n'a pas encore croisé sa route, mais je le remercie de ne pas m'avoir collé une patate en guise de tarin au milieu de la figure. Plutôt fin et droit, il ne jure pas avec le reste de mon visage, et pointe légèrement vers une bouche légèrement pulpeuse, mais qui sourit rarement Commandant. Mes oreilles ? On les voit rarement sous le casque antibruit utilisé à l'atelier, mais je pense qu'elle sont toujours là, à leur place, dominant une mâchoire oblongue.

Concernant mon allure générale, je suis athlétique, les muscles de mes bras sont même saillants, et j'ai une sacrée poigne à force de serrer des boulots, réparer les vaisseaux et armer les AS Commandant. Sinon, question attributs féminins, vu le nombre d'inepties salaces qui sortent de la bouche de mon équipe, je pense être plutôt bien foutue. Même nos drones d'intervention commencent à répéter leurs conneries, c'est vous dire... Je rajouterai même que ma petite poitrine me va à ravir, parce qu'on est suffisamment à l'étroit dans les exosquelettes d'intervention sans ça Commandant. Mes particularités ? Et bien puisque vous le demandez, mon bras gauche a laissé place à une prothèse bio-mécanique, un accident stupide lors d'une intervention sur une AS foireuse. Au moins, je ramène toujours un peu de travail à la maison le soir, et puis le gris titane me va bien au teint Commandant.

Côté tenue vestimentaire, disons qu'outre l'uniforme et les exosquelettes, je suis plutôt du genre décontractée. Des tenues synthétiques le plus souvent parce que mine de rien, le coton de Leviathan, ça coûte un bras. Pas de mauvaise blague... Du blanc, du gris, de la couleur, je m'en moque un peu, tant que je suis à l'aise dedans. Il n'est pas rare de me voir triturer la mécanique avec une clope au bec. Bien évidemment, quand je dis clope, je parle bien évidemment de ces tiges fadasses bourrées de tabac synthétique bon marché. J'ai déjà eu l'occasion de fumer du véritable tabac, celui qu'on fait pousser sur le Leviathan. C'est autre chose... Je pense avoir fait le tour Commandant, et vous aussi.


Configuration Psychologique

Colère | Arrogance | Honneur | Fierté | Savoir


On me dit souvent que j'ai un caractère de merde et que je suis un véritable garçon manqué. C'est pas faux Commandant. J'imagine que vivre et évoluer au sein de la F.I.D.S. n'y est pas étranger. Mais je n'ai pas l'habitude de me laisser marcher sur les pieds, par qui que ce soit. Attention hein... J'ai beaucoup de respect pour ma hiérarchie et mes compagnons d'armes, ceux qui vont se battre sur le terrain ; mais quand j'ai un truc à dire, je le dis. J'ai une sainte horreur que l'on remette mon travail en question. Je m'estime être l'une des meilleure mécano que compte l'armada spatiale de Marshall, quitte à passer pour une petite conne arrogante ; mais il relève de mon devoir et de ma responsabilité de m'assurer qu'aucun de nos pilotes ne tombe en rade au milieu des pattes des Xoïdes ou à dériver jusqu'aux confins de l'espace à attendre de se faire gober par un trou noir Commandant.

Oui, j'ai un sens de l'honneur et du devoir très aigu. Le premier qui oserait cracher sur la F.I.D.S. et salir la dignité d'un de nos hommes devant moi à toutes les chances de se retrouver avec une tête nucléaire en guise de suppositoire Commandant. Si je suis violente ? Vous n'avez qu'à demander au dernier abruti qui m'a ramené un chasseur avec un rupteur de phase complètement cramé juste pour faire le guignol et épater la galerie. J'ai tendance à laisser la colère me gagner très rapidement et en venir aux poings. C'est sûrement l'une des raison pour laquelle je stagne au rang de chef d'atelier alors que j'ai une qualification d'ingénieur et les connaissances techniques pour passer Responsable Logistique Technique, voire même de Flotte Commandant. Si je suis sérieuse ? Toujours Commandant.

Il est assez rare de me voir sourire depuis le décès de mon époux. Merci pour vos condoléances. J'aime que le travail soit fait - et bien fait - et pour cela, il est nécessaire de focaliser toute sa concentration, surtout quand on opère sur de la Nébulite. Mais n'allez pas croire que mon rectum me sert de caisse à outils et me donne cet air crispé. Je sais aussi m'amuser et profiter de la vie. Enfin, surtout de mon petit bonhomme. Oui j'ai un fils Commandant. Sept ans. C'est la prunelle de mes yeux et même plus ; une raison plus que suffisante pour que je continue à faire mon boulot au mieux, afin qu'on puisse démolir ces saloperies de Xoïdes à chaque fois qu'elles viennent toquer à la porte, pour protéger mon fils. C'est pour ça que je me donne à 300% et souhaite devenir la meilleure, voire même opérer à bord d'un Irae. Ce serait une putain de fierté Commandant. Pas pour rien que je bosse comme une dingue pour enrichir mes connaissances techniques et théoriques, et que je les enseigne ensuite à mes gars. Toutes les évolutions d'armes que nous obligent à mettre en place les Xoïdes, faut bien quelqu'un pour les entretenir et les faire fonctionner. Si j'ai une spécialité ? Les Armor Suit Commandant. Je connais les systèmes des AS de mon escadron aussi bien que leurs pilotes - sinon mieux - et il m'arrive de passer des journées entières avec un pilote sur les réglages de son armure. Oui, je suis une acharnée, mais pour ma défense et à mon grand dam, il les esquintent rapidement. Non, je n'en n'ai jamais piloté Commandant. C'est beaucoup plus drôle de regarder les novices se faire secouer depuis les hologrammes du STR, même si ça annonce de longues heures de maintenance en perspective. Et puis ça me permet de voir quels sont les défauts de calibrage à corriger.

Ce que je pense des Noxiens ? Que ce sont des putains de bons pilotes et de sacrés combattants. Pour tout vous dire, j'ai même un Noxien dans mon équipe. On a eu de très nombreux accrochages, puisqu'il est encore plus fier et irascible que moi mais étrangement, c'est peut être celui avec qui je m'entends le mieux. Personnellement, je ne l'ai jamais vu pioncer et il passe un temps monstrueux sur l'entretien des vaisseaux. Et puis son point de vue et ses connaissances me sont d'une aide précieuse Commandant. Il est juste un peu gonflant et insistant quand il me parle de son Sana Ti'Rhas, mais j'évite désormais de lui répondre sur le sujet et le laisse monologuer, sachant à quel point il peut s'emporter. Oui, ça m'arrive d'être diplomate, surtout avec lui. Bref, pour résumer, j'ai un grand respect pour les Noxiens, malgré la Guerre qui nous a opposé par le passé. Est-ce tout Commandant ?



Parcours Biographique

Je suis née le 14 Décembre 2045, sur le vaisseau colonial périphérique d'Anoptis III de Close Heaven. Je ne m'étendrai pas spécialement sur la nature de mon vaisseau de naissance, il a été détruit en 2059 lors d'une attaque Xoïde. Par contre, je vais vous parler de mon enfance, puisqu'il paraît que c'est ça qui a fait de moi ce que je suis. C'est pas de moi, c'est de Kops, le psy de l'escadron. Vous avez raison Commandant, moi non plus je n'aime pas les psys. Bref, Si je devais résumer mon enfance, je n'utiliserai qu'un seul mot : simple. Mon père était mécanicien à bord d'un croiseur de guerre, ce qui fait qu'on le voyait que quelques mois dans l'année, mais c'est pourtant lui qui m'a donné le goût de plonger les mains dans le cambouis et l'appréciation des câblages électriques, même si très personnellement, je suis aujourd'hui bien plus attirée par les engrenages que par l'électricité. Travailler sur la nébulo-propulsion était extrêmement riche d'enseignements, Cette technologie a encore tant de chose à nous apprendre. Ma mère quant à elle était programmeuse informatique pour Cypher. Elle travaillait donc à la maison, et je peux vous garantir que nos drones domestiques ont eu le malheur de jouer les cobayes pour certaines de ses lignes de codes et que j'en ai vu des drôles dans ma jeunesse. Ma génitrice s'occupait principalement de l'IA relationnelle, essayant de donner un peu plus d'humanité à ses carcasses de métal, mais elle m'a apprit le codage informatique et les différents langages que l'on utilise de nos jours.

Pour ma part, je n'étais par contre pas spécialement attentive sur les bancs de l'école. L'histoire préCrashienne, je m'en cognai un peu Commandant. De ce que je sais, mes grand-parents n'étaient eux-même que des adolescents lors du Crash et que j'aurai des racines Autrichiennes. Je sais même pas ce que ça signifie vraiment "qu'avoir des racines", perdue dans l'infinité de l'espace, alors Autrichiennes en plus... Comprenez bien que je m'en moque. Vous aussi ? Et bien ça nous fait un point commun Commandant. Quoi qu'il en soit, je préférai de loin les matières scientifiques, les maths, la physique, la chimie, l'astrologie, j'ai suivi le tronc commun d'instruction jusqu'à mes 8 ans sur Anoptis III, jusqu'à ce que Cypher ne franchisse une certaine limite que ma mère ne pu tolérer : la création des cyborgs. En découvrant ce qu'elle qualifiait d'horreur de la nature, elle a démissionné presque sur-le-champ, et dès que mon père est rentré de mission, nous avons quitté la colonie de Close Heaven pour rejoindre celle de Marshall. Ma mère ne voulait pas renoncer à son boulot, aussi alla-t-elle postuler chez Genom, sans succès. Visiblement, avoir le nom de Cypher inscrit sur son CV n'était pas spécialement bien vu par son concurrent gouvernemental. Quant à mon père, il a péri quelque années plus tard à bord d'un croiseur. Et pour une fois, ce n'était pas la cause des Xoïdes ou des Noxiens, mais tout simplement d'un bête accident provoqué par l'explosion d'un supraconducteur mal réfrigéré. Ma mère ne s'en est jamais remise et s'est suicidée quelques semaines plus tard bouffée par le chagrin et sa dépression de ne pas réussir à trouver un boulot, aussi minable fut-il, tant le recours aux drones s'était encore popularisé.

Et moi, et bien je venais juste d'avoir seize ans, et je continuais mon petit bonhomme de chemin. A la mort de mon père, j'ai rapidement abandonné les bancs de l'école pour travailler en tant qu'apprentie auprès d'un vieux briscard de garagiste qui retapait des bagnoles. Très franchement, à l'époque déjà j'en connaissais bien plus que lui sur la mécanique spatiale et les turbo-réacteurs. Mais au moins pouvais-je récolter suffisamment de crédits pour nous nourrir, ma mère et moi. Quand elle a décidé de s'envoyer tout un festin de médoc' en guise de dernier repas, je me retrouvai plus ou moins livrée à moi-même, et j'ai dû quitter le logement familial sur Macron pour une colonie bien plus périphérique du nom d'Operandi. Inutile de vous préciser qu'en lisière de queue de la flotte coloniale, le S-Reign et l'autorité gouvernementale se trouvaient aussi présents qu'il peut y avoir de Xoïdes pacifistes... Néanmoins, avec les sous du vieux et les restes de pension de mon père, j'ai pu ouvrir mon propre garage à l'âge de dix-sept ans, et m'offrir le luxe de quelques cours par hologramme interposés afin de perfectionner mes connaissances. Ça m'a permis de construire quelques drones de défense personnelle, pas franchement très classes, mais suffisamment fonctionnels, avant de m'attaquer à un projet bien plus pointu : me construire ma propre Armor Suit. Pas pour aller gambader dans l'espace, certainement pas, mais un modèle beaucoup plus lent et maniable. Je vous le donne en mille : ce fut un échec cuisant, mais pas dénué de sens. Je me suis retrouvée avec une jambe pétée et quelques côtes fracassées dans la cuisine du mec qui habitait à l'étage, juste au-dessus de mon garage. Ce même mec qui deviendrait mon mari deux ans plus tard.

Mark était très certainement l'un des pire branleur que la galaxie ait bien pu voir naître, mais un informaticien de génie. Je ne saurai dire combien de milliers d'heures on a passé à mettre d'accord mes machines avec ses programmes, mais suffisamment pour construire une Armor Suit fonctionnelle possédant des organes de contrôles assez sensibles pour ne pas désarticuler le premier être humain montant à bord. Mais pourquoi construire une AS me demanderez-vous ? Et bien pour une raison très simple : réussir à passer l'examen d'ingénieur en mécanique et technologie spatiale en candidate libre. Depuis toute petite, je n'ai rêvé que de monter à bord d'un Irae pour le faire fonctionner, et j'avais bossé très dur pour espérer parvenir à rejoindre l'équipe de maintenance. Et comme on ne fait pas monter le premier pecno venu sur un vaisseau de cette importance, avec ces qualifications en poche, j'étais presque sûre d'y arriver. Presque...

A 24 ans, j'obtenais enfin mon diplôme, très haut la main, en ayant présenté en soutenance de projet mon modèle d'Armor Suit et l'ensemble de l'historique de sa conception. Bien évidemment, face aux AS de l'armée, la mienne ne valait pas un clou en terme de combat, mais les systèmes gyroscopiques et l'assistance optique au pilotage que j'ai conçus ont retenu toute l'attention du jury d'examen. C'est ce soir-là, ou le lendemain, que j'ai dû tomber enceinte après avoir fêté - très dignement - la bonne nouvelle avec Mark. Neuf mois plus tard, mon petit Thomas voyait le jour.

Mais si je comptais un jour mettre le pied sur un Irea, il fallait bien que je rejoigne l'Armée un jour ou l'autre. Sauf que l'Armée à proprement parler n'existait plus. Il s'agissait désormais de la Force Interstellaire de Défense Spatiale, et dès mon entrée, je compris rapidement que j'étais désormais loin d'avoir le niveau requis. Il me faudrait encore de nombreuses années avant de pouvoir intégrer les connaissances technologiques apportées par les Noxiens. Je ne vous cacherai pas qu'il m'a fallu de nombreuses années pour avaler la pilule et réussir à dire bonjour à un Noxien sans avoir envie de l'insulter juste derrière Commandant.

Mark et moi avions décidé d'emménager sur Orbitas, afin d'élever notre fils dans un cadre un peu moins merdique que celui d'Operandi. Je fus pour ma part rattachée à l'école de pilotage de St James, à la fois en tant qu'élève pour tout ce qui relevait des technologies Noxienne, et en tant qu'instructeur-mécanicien pour les pilotes en herbe de la F.I.D.S. Mark quant à lui bossait - et bosse toujours d'ailleurs - chez Genom. Je trouve que ce fut l'une des périodes les plus enrichissantes de ma vie que d'enseigner mon savoir, et quelques ficelles, à ces jeunes gens pas très éloignés de moi finalement, mais ça ne dura pas. J'ai connu pas mal d'accrochages avec certains pilotes un poil trop arrogants, et quelques fois nous en sommes venus aux mains. Me dévisagez pas comme ça Commandant, j'ai passé la majorité de mon existence sur des colonies périphériques. Je sais me battre, et même plutôt pas mal. Pour faire bref, au bout de quatre longues années d'instruction, j'ai enfin pu quitter l'école St James et terminer mon apprentissage sur le vaisseau-croiseur du Quartier Général, en toujours en tant qu'instructeur-mécanicien, mais pour former de vrais mécaniciens cette fois-ci. Ça m'a d'ailleurs permis d'améliorer mes connaissances sur les technologies d'armement et les systèmes informatiques de pilotage. Puis l'Etat-Major ou je-ne-sais-qui a fini décider que je serai bien plus utile dans un atelier.

Dès lors et du haut de mes 30 ans, je me suis retrouvée mêlée au service actif - VIIème escadron de Marshall - à devoir réparer les vaisseaux de combat. Si mon intégration a été difficile dans mes débuts à cause de mon foutu caractère, j'étais au bout de quelques mois un membre parfaitement intégré dans notre petite équipe. D'ailleurs, quand le chef d'atelier s'est retrouvé muté sur un autre vaisseau l'année suivante, c'est moi qui me suis retrouvée propulsée à sa place. C'est d'ailleurs cette même année que j'ai perdu mon bras gauche, l'épaule littéralement écrasée par la chute d'un bras d'Armor Suit. J'ai passé plus de six semaines en rééducation, rien que pour apprendre à tenir un verre d'eau avec la prothèse que m'a fournie l'armée, et j'ai dû en compter facilement six de plus pour pouvoir de nouveau travailler efficacement. Et depuis, je terrorise les pilotes de mon escadron à la moindre rayure sur un de leur vaisseau et dirige ma dizaine de mécanos d'une poigne de fer, sans mauvais jeu de mots.

Quant à ma convocation devant vous Commandant, vous l'aurez sans doute compris maintenant, mais ce petit con de Jennshen évitera à l'avenir de court-circuiter les régulateurs nébulo-conducteurs... C'est un coup à péter en plein vol ça...



In Real Life
  • Prénom/Surnom : Jérém'
  • Comment avez-vous connu Ex-Odyss ? Sawen.net, Frôle...
  • Une suggestion, un commentaire ? Design MA-GNI-FIQUE et contexte richissime.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle
Maître du jeu || Fondateur || Intelligence Artificielle

Masculin Messages : 325
Age : 25
Localisation : Everywhere

MessageSujet: Re: Ivy Falksteïner - Terminé   Lun 27 Mai - 19:00

Félicitations, tu es validé. Rien de particulier à dire sur ta fiche, c'est agréable à lire et il n'y a presque pas de fautes. Avant de RP, quelques petites formalités à remplir, ceci dit :

- Faire ta Carte d'Identité
- Recenser ton avatar

Et si tu veux RP et que tu n'as pas de partenaire, n'hésite pas à te rendre ici pour faire des Demandes RP

Bienvenue dans l'Odyssée, si tu souhaites un rang spécial, n'hésite pas à me l'envoyer par MP.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ex-odyss.bbactif.com
 

Ivy Falksteïner - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Venet, "Doubles lignes indéterminées", 1988, acier, La Défense
» Banniere et modif image [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extended Odysseus :: Prepare to Fly :: Présentations :: Présentations Validées-